Dénébola (étoile)

Deuxième étoile la plus brillante de la constellation Le Lion.

Abréviation/Symbole : β Leo
Appelé aussi : (β, bêta) Beta Leonis – Denebola – 94 Leo (flamsteed)
Anglais : Denebola
Chinois : 五帝座一 (wǔdì zuò yī)
Russe : Денебола (denebola)

Denebola Star – Tail of the Lion - Astrology King

Son nom Dénébola veut dire queue du lion, car sa position correspond à la queue de la constellation du Lion . Déneb dans la constellation du Cygne a une étymologie similaire.

Température (surface) : 8500 K
Vitesse de rotation : 120 km/s (élevée) 

The history of the star: Denebola - William Tyler Olcott

Domaines : Astrologie, astronomie (observationnelle), constellations


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique) 
Astronomie
 – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire)
Déneb (étoile alpha cygni) – (Rubrique)

Dénébola (rubrique)

Le Lion (constellation) – (Rubrique) – La Queue du Lion (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome – 1603) – (Rubrique) – John Flamsteed (1725) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Beta Leonis – Page Wikipedia

Sources :

Astrology King – Википедия – Constellations of Words – Google images – Google Traduction – William Tyler Olcott – Qwant – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Spica (étoile)

Étoile (binaire) la plus lumineuse de la constellation La Vierge . Du latin spica (l’épi, la vierge qui tient un épi dans l’une de ses mains).

Abréviation/Symbole : α Vir
Appelé aussi : Alpha Virginis – (l’) Épi (de la vierge) – Azimech – Spica Virginis (l’épi de la vierge)
Anglais : Spica
Chinois : 角宿一 (jiǎo sù yī)
Russe : Спика (spika)

LA LUNE, SATURNE ET SPICA - universcience.tv

C’est la quinzième étoile la plus brillante du ciel.

Constellation de la Vierge - Les Ailes Immortelles .net - Forum

Appartenance : Le triangle du printemps (avec arcturus et régulus)
Observation :
Constellation La Vierge . Suivre la courbe de la Grande Ourse jusqu’à Arcturus dans le Bouvier, et poursuivre la route jusqu’à l’Épi . L’étoile est périodiquement occultée par la Lune et peut l’être par Mercure ou par Vénus.

Domaines : Astronomie (observationnelle)


Cf. les fiches-clées :

Arcturus (étoile) – (Rubrique)
Astronomie – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), binaire – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire stellaire (rubrique)

La grande Ourse (constellation) – (Rubrique)
La Vierge (constellation) – (Rubrique)
Le Bouvier (constellation) – (Rubrique)

La Lune, notre satellite naturel – (Rubrique)
Mercure, la plus petite planète du Système solaire – (Rubrique)
Régulus (étoile α leonis, le cœur du lion) – (Rubrique)

SPICA (abréviation)

Système (stellaire, double) Spica – (Rubrique)

Triangle du printemps – (Rubrique) 
Vénus, notre plus proche voisine
 – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Alpha Virginis – Page Wikipedia

Sources :

Википедия – Google images – Google TraductionLes Ailes Immortelles (forum) – Qwant – universcience.tv – Wikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Antarès (étoile)

Étoile (apparente) double de la constellation Le Scorpion.

Abréviation / Symbole : α Sco
Appelé aussi :
α Scorpii (alpha scorpii)
Opposé : Étoiles isolées et naines jaunes (comme le soleil)
Anglais : Antares
Chinois : 心宿二 (xīn sù èr)
Russe : Антарес (antares)

Antares - Bertrand Laville - Dessins du ciel profond extrême

Distance : 600 années-lumière de la Terre
Observation : Constellation Le Scorpion

Conjonction #Saturne et Anturès dans la #constellation du #Scorpion - William Tyler Olcott - L'actualité de Lunesoleil

Domaines : Astrologie, astronomie, étoiles (doubles)


Cf. les fiches-clées :

Antarès (étoile double, α scorpii) – (Rubrique), A – (Rubrique), B – (Rubrique)

Arcturus (étoile) – (Rubrique)

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique) 
Astronomie
 – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire), apparente, binaire (double) – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire stellaire (rubrique)

Le Scorpion (constellation) – (Rubrique)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Système (stellaire, double) Antarès – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияBlogger – Dessins du ciel profond extrême (Bertrand Laville) – Google FranceGoogle images – Google TraductionL’actualité de Lunesoleil (wordpress.com) – Bertrand Laville – William Tyler Olcott – Qwant – Segeim (blogger) – SkyView (iphone) – Tales from the Stars (blogspot) – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Régulus (étoile)

Étoile (apparente) la plus brillante de la constellation Le Lion, et une des plus brillantes du ciel nocturne.

Abréviation/Symbole : α Leo
Appelé aussi : α Leonis – Le cœur du Lion (constellation) – Étoile royale (perse)
Anglais : Regulus
Chinois : 軒轅十四 (xuānyuán shísì)
Russe : Регул (regul)

Regulus1.jpg - Wikimedia Commons

C’est un système d’étoile triple.

Distance : Environ 77,5 années-lumière de la Terre

LE LION - PETITE CHRONIQUE ZODIACALE DE BERNADETTE - CARL

Appartenances : Le triangle du printemps (avec arcturus et spica)
Histoire :
Régulus est une des quatre étoiles royales des Perses, il y a environ 5 000 ans.

Domaines : Astronomie (observationnelle)


Cf. les fiches-clées :

Arcturus (étoile) – (Rubrique)  
Astronomie
 – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire), apparente, brillante – (Rubrique) – (Inventaire), triple – (Inventaire) – Glossaire stellaire (rubrique)

Le Lion (constellation) – (Rubrique) – La Queue du Lion (constellation) (rubrique)

Régulus (étoile, α leonis le cœur du lion) (rubrique), A – (Rubrique), B – (Rubrique), C – (Rubrique) – Le Système (stellaire, triple) Régulus – (Rubrique)

Spica (étoile α Vir) – (Rubrique)
Triangle du printemps – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияCARL – Google FranceGoogle images – Google TraductionBernadette Jardez (carl) – Qwant – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Proxima Centauri

Étoile naine rouge invisible à l’œil nu mais dont la position dans le système d’α Centauri en fait l’étoile la plus proche du Soleil.

Abréviation/Symbole : α Cen C – ACC
Appelé aussi : Proxima du Centaure (en français) – Alpha Centauri C – Proxima – Naine rouge
Anglais : Proxima Centauri – Red dwarf
Chinois : 比邻星 (bìlín xīng)
Russe : Проксима Центавра (proksima tsentavra)

Hubble's New Shot of Proxima Centauri, our Nearest Neighbor - Hubble - Nasa

Attention : Ne pas confondre avec les deux autres étoiles du système triple, Alpha (α) Centauri (A, B)

Proxima Centauri is the closest star to our Sun, but even if it is only 4.28 light years away this red duarf is only of magnitude 11!! The two bright stars are "the Pointers" Alpha Centauri (Rigil Kent) and Beta Centauri (Hadar). At left of Rigil Kent is the open cluster NGC5617 - Marco Lorenzi - astrosurf.com

Distance au Soleil : éloignée de 4,22 années-lumière (l’étoile la plus proche).
Magnitude apparente : 11,05
Système : Alpha Centauri

Alpha Centauri relative sizes.svg - Wikimedia Commons

Découverte : Proxima Centauri a été découverte en 1915 par l’astronome britannique Robert T. A. Innes, alors qu’il était le directeur de l’observatoire de l’Union à Johannesburg en Union d’Afrique du Sud.


Cf. les fiches-clées :

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), naine rouge – (Inventaire) – Alpha Centauri (étoile, α) – (Rubrique) – Beta Centauri (étoile, β) – (Rubrique)

Proxima Centauri (rubrique) – Proxima Centauri VS Le Soleil VS Alpha Centauri A, B

Système – (Inventaire), stellaire – (Inventaire)(stellaire) Alpha Centauri – (Rubrique)

(Chercheurs) Robert Thorburn Ayton Innes (astronome britannique – 1915)(Rubrique) – Marco Lorenzi (astrophotographe)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Fiches) Proxima Centauri – SSQ

Sources :

Astrosurf – ВикипедияGoogle FranceGoogle TraductionHubbleSite – Marco Lorenzi – NASA – QwantLe Robert-Dixel MobileSSQ – Star Echoes (astrosurf.com) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Vénus, notre plus proche voisine

Deuxième planète (tellurique) du Système solaire (interne), en partant du Soleil ; la plus proche de la Terre . Du latin venus (la déesse ou la planète, amour, charme).

Abréviation/Symbole : Venus symbol.svg - (Unicode U+2640) - Wikimedia Commons
Appelé aussi : L’Étoile du Berger – Ovni (!)
Anglais : Venus
Chinois : 金星 (jīnxīng)
Russe : Венера (venera)

Vénus en vraies couleurs vue par Mariner 10 - Venus-real color.jpg - Wikimedia Commons

Le paysage vénusien, photographié le 5 mars 1982 par la sonde soviétique Venera 14 - DÉCOUVERTE : DES VOLCANS EN ACTIVITÉ SUR VÉNUS ! - Espace - Science et vie

Observation : Étant proche du Soleil, elle n’est jamais visible en plein milieu de la nuit : elle suit ou précède le Soleil dans sa course dans le ciel, ce qui la rend visible tantôt en début de soirée, tantôt en fin de nuit . Après une période favorable de septembre à décembre, Vénus est encore visible en janvier juste avant le lever du Soleil, basse au-dessus de l’horizon . Pour retrouver d’excellentes conditions d’observation avec une Vénus plus haute dans le ciel, il faut que Vénus s’écarte du Soleil (vue depuis la terre) . On appelle cet écart élongation, il atteint un nouveau maximum mi janvier, si bien que la planète est observable dans de bonnes conditions en automne et hiver . Vénus est visible à l’aube vers l’est, du côté du Soleil levant donc . Et comme elle surpasse en éclat tous les astres visibles à part la Lune et le Soleil, impossible de se tromper ; à moins bien sûr de voir un avion ou certains satellites artificiels très brillants (iss, iridium), mais dans ce cas ces objets bougent rapidement dans le ciel, alors que Vénus semble fixe (pendant quelques minutes d’observation bien sûr) . Ensuite, on s’aperçoit qu’elle suit un mouvement d’est en ouest, en raison de la rotation de la Terre . De plus, Vénus change assez rapidement de position au fil des semaines par rapport aux étoiles et aux autres planètes . Il est possible de vérifier à tout moment la position exacte de Vénus sur une carte du ciel.

Atmosphère : CO2 (96%)
Diamètre :
 12104 km (0,95 fois celui de la terre)
Origine :
La planète Vénus a été baptisée du nom de la déesse Vénus de la mythologie romaine.
Température : 400°C (sol)
Type : Planète rocheuse (tellurique)

Domaines : Planétologie, les planètes telluriques, le système solaire (interne)


Cf. les fiches-clées :

Élongation

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), Étoile visible (à l’œil nu)(Inventaire) – L’étoile du Berger – (Rubrique)

Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Planète – (Rubrique) – (Inventaire), de type Terre – (Inventaire)tellurique – (Inventaire)
Les planètesdu Système solaire – (Inventaire), du Système solaire interne – (Inventaire)
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique) – Terre VS Vénus

Vénus (rubrique) – L’activité volcanique de Vénus
L’atmosphère vénusienne – (Rubrique) – 120, 145 kilomètres d’altitude (vénus) 
Lander vénusien – (Inventaire) – Le sol de Vénus – Turbopause vénusienne – Les volcans de Vénus – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Dossiers) …

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionQwant – Science & vie – Espace – Stelvision – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Alpha Ursae Minoris (étoile)

Étoile (alpha, α), apparente (binaire visuelle), la plus brillante de la constellation de la Petite Ourse (ursae minoris) ; en réalité une étoile multiple (le système polaris, composé de 5 étoiles).

Abréviation/Symbole : α Ursae Minoris (bayer) – α UMi
Appelé aussi : Alpha de la Petite Ourse – Étoile polaire (actuellement) – Polaire – Étoile du Nord (indiquant le nord) – Kinosura (grec) – Cynosura (constellation du chien) – Yilduz – Mismar – Navigatoria – Tramontana – Phoenice (circumpolaire) – Polyarnaya – Alruccaba (alruccabah, al’rukaba)
Opposé : Étoile simple
Anglais : Polaris – North Star – Pole Star
Chinois : 勾陳一 (gōu chén yī – polaris)
Russe : Полярная звезда (polyarnaya zvezda – polaris)

Polaris A and Polaris Ab - There's More to the North Star Than Meets the Eye - HUBBLESITE

Elle est connue pour correspondre avec une bonne précision à la direction du pôle nord céleste, ce qui lui vaut l’appellation commune d’Étoile polaire ou plus simplement de Polaire . Du fait de cette propriété cruciale pour le repérage, en particulier dans le contexte de la navigation, toutes les civilisations ou presque lui ont donné un nom traditionnel . On trouve ainsi le nom traditionnel d’origine latine Polaris, mais également bien d’autres.

(Ursa Major = Grande Ourse, Ursa Minor = Petite Ourse, Polaris = Alpha Ursa Minor ou étoile polaire de l’hémisphère nord) - L’étoile polaire (Alpha Ursae Minoris) vue par le télescope spatial Hubble - NASA/HST STScl-2006-02 - Wikimedia Commons

Coordonnées : 02h 31m 49.095s, +89° 15′ 50.79″
Distance angulaire au pôle céleste : Environ 0°45′

Désignations scientifiques : 1 UMi (flamsteed) – V* alf UMi – ** WRH 39 – ** STF 93A – AAVSO 0122+88 – ADS 1477A – AG+89 4 – BD+88 8 – CCDM J02319 +8915A – CSI+88 8 1 – FK5 907 – GC 2243 – GCRV 1037 – GEN# +1.00008890A – GSC 04628-00237 – HD 8890 – HIC 11767 – HIP 11767 – HR 424 – IDS 01226+8846 A – IRAS 01490+8901 – JP11 498 – 2MASS J02314822+8915503 – N30 381 – PLX 299 – PLX 299.00 – PMC 90-93 640 – PPM 431 – ROT 3491 – SAO 308 – SBC7 51 – SBC9 76 – SKY# 3738 – TD1 835 – TYC 4628-237-1 – UBV 21589 – UBV M 8201
Domaines : Astronomie, navigation


Cf. les fiches-clées :

Alpha Ursae Minoris (rubrique)

Astronomie – (Rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire) – La Petite Ourse (constellation) – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), binaire – (Inventaire), binaire visuelle – (Rubrique/Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)polaire – (Rubrique/Inventaire)
Navigation – (Rubrique)
Le Système Polaris – (Rubrique) – Système stellaire – (Inventaire)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle France – Google TraductionHubbleSite – Qwant – NASA – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia