Supernova

Explosion très lumineuse qui marque la fin de vie de certaines étoiles ; étoile dans ce stade ; phénomènes conséquents à l’explosion de l’étoile, s’accompagnant d’une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité.

Dérivé de nova, avec le préfixe super-.

Abréviation/Symbole : SN
Appelé aussi : Supernovae (pluriel) – Étoile nouvelle (impropre/observationnel)
Opposé :
 Étoile (jeune)
Anglais : Supernova
Chinois : 超新星 (chāoxīnxīng) 超 (super) 新 (nouveau) 星 (étoile)
Russe : Супернова (supernóva)

– image –

Observation : Vue depuis la Terre, une supernova apparaît souvent comme une étoile nouvelle, alors qu’elle correspond en réalité à la disparition d’une étoile.

Domaines : Astronomie, étoiles, novae, supernovae


Cf. les fiches-clées :

Les différences phases du phénomène supernova – (Inventaire)

Explosions (inventaire)
Étoile – (Rubrique), nouvelle – Les étoiles – (Inventaire)

Nova

Super- (préfixe)

Supernova (rubrique) – Les différences phases du phénomène supernova – (Inventaire)
Supernovæ – (Inventaire)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Animations) Animation montrant les différentes phases du phénomène supernova – Wikimedia Commons

Sources & Outils :

ВикипедияВикисловарьBing – ECOSIA – Google FranceGoogle Traduction – Le Robert-Dixel MobileQwantSimynazareth (wikimedia commons) – TLFi – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionary维基词典 – Wiktionnaire – WordPress (.com)

Publicités

Pulsar

Objet astronomique (étoile à neutrons ?), produisant un signal périodique allant de l’ordre de la milliseconde à quelques dizaines de secondes.

Mot anglais, de pulsating star (étoile vibrante/pulsante).

Abréviation/Symbole : PSR (pulsating source of radio – emission)
Opposé à : Étoile ordinaire ?
Différent : Étoile variable
Anglais : Pulsar – Pulsating star
Chinois : 脉冲星 (màichōng xīng) – 脉冲 (pulsation) – 星 (étoile) 
Russe : Пульсар (pul’sar)

– image –

Ce serait une étoile à neutrons tournant très rapidement sur elle-même (période typique de l’ordre de la seconde, voire beaucoup moins pour les pulsars milliseconde) et émettant un fort rayonnement électromagnétique dans la direction de son axe magnétique.

Histoire : Mot employé pour la première fois par l’astronome britannique Antony Hewish lors d’un interview de The Daily Telegraph, parue le 5 mars 1968 et proposé parallèlement par l’astronome et astrophysicien américain Frank Drake en avril 1968.

Domaines : Astronomie, étoiles, objets, pulsars


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Axe, magnétique

Dizaine de seconde (unité)

Électromagnétique
Étoile – (Rubrique), à neutrons, variable
Les étoiles – (Inventaire), à neutrons – (Inventaire)

Magnétique – Axe magnétique – Électromagnétique
Milliseconde (unité)

Neutron
Objet, astronomique/céleste

Période typique
PSR (abréviation)

Pulsar (rubrique), milliseconde
Les pulsars – (Inventaire)

Rayonnement, électromagnétique
Signal, périodique

Chercheurs/Spécialistes/Enseignants :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire) – Astrophysicien – (Rubrique)  – (Inventaire) – Aurélien Barrau (astrophysicien français, des astroparticules, trous noirs et cosmologie – professeur à l’université grenoble-alpes) – (Rubrique) – Frank Drake (astronome et astrophysicien américain – 1968)(Rubrique) – Antony Hewish (astronome britannique – 1968) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Dossiers/Articles) …
(Animations) Vue artistique d’un pulsar tirant de la matière d’une étoile proche – Nasa (wikimedia commons)

Sources :

aurelien barrau (youtube) – Dana Berry – ВикипедияBing – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel MobileNASA – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – YouTube

KIC 8462852

Une étoile aux variations erratiques de luminosité.

Abréviation/Symbole : WTF
Appelé aussi : L’Étoile de Tabby (tabetha boyajian), de Boyajian – L’Étoile WTF (where’s the flux ?) – La plus mystérieuse étoile de la galaxie (2016) – NGC 6866 – 6866
Anglais : Tabby’s star
Chinois : KIC 8462852
Russe : Звезда Табби (zvezda tabbi)

Dessin d’artiste - Nasa, JPL-Caltech, Vanderbilt University - Aidez les astronomes à étudier « l’étoile la plus mystérieuse de la Galaxie » - FUTURA SCIENCES
dessin d’artiste
KIC 8462852 dans l'infrarouge et l’ultraviolet - Star KIC 8462852 in infrared (2MASS survey) and ultraviolet (GALEX) - Infrared: IPAC/NASA Ultraviolet: STScI (NASA) - WIKIMEDIA COMMONS
dans l’ultraviolet et infrarouge

Constellation : Le Cygne
Distance : 1 480 années-lumière – 454 parsecs
Spécificités : Variations erratiques de luminosité (non périodiques et d’intensités variables, jusqu’à 22%)

Position de l'étoile dans la constellation du Cygne - Map of NGC 6866 - Roberto Mura - WIKIMEDIA COMMONS

Missions : Mission Kepler
Observatoires :
Télescope spatial Kepler

Domaines : Constellation le cygne, étoiles (KIC)


Cf. les fiches-clées :

Étoile – (Rubrique) – Les étoiles – (Inventaire)

KIC (abréviation)
Kepler (mission)(Rubrique)
Kepler (télescope spatial)(Rubrique)
Kepler Input Catalog (KIC, catalogue d’entrées de kepler) – (Inventaire)

Le Cygne (constellation) – (Rubrique)

Mission (spatiale) – (Rubrique/Inventaire), d’exploration – (Inventaire), Kepler – (Rubrique)
Télescope spatial – (Inventaire), Kepler – (Rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire) – Tabetha Suzanne (S.) Boyajian (astronome et professeur d’université américaine)(Rubrique) – Johannes Kepler – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Articles) Aidez les astronomes à étudier « l’étoile la plus mystérieuse de la Galaxie » – FUTURA SCIENCES

Sources :

2MASS – ВикипедияCaltech – FUTURA SCIENCES – GALEX – Google FranceGoogle images – Google TraductionIPAC – JPL (nasa) – Le Robert-Dixel MobileNASA – QwantRoberto Mura (wikimedia commons) – Laurent Sacco (futura sciences) – Stellaruim – STScl (nasa) – Vanderbilt University – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Dénébola (étoile)

Deuxième étoile la plus brillante de la constellation Le Lion.

Abréviation/Symbole : β Leo
Appelé aussi : (β, bêta) Beta Leonis – Denebola – 94 Leo (flamsteed)
Anglais : Denebola
Chinois : 五帝座一 (wǔdì zuò yī)
Russe : Денебола (denebola)

Denebola Star – Tail of the Lion - Astrology King

Son nom Dénébola veut dire queue du lion, car sa position correspond à la queue de la constellation du Lion . Déneb dans la constellation du Cygne a une étymologie similaire.

Température (surface) : 8500 K
Vitesse de rotation : 120 km/s (élevée) 

The history of the star: Denebola - William Tyler Olcott

Domaines : Astrologie, astronomie (observationnelle), constellations


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique) 
Astronomie
 – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire)
Déneb (étoile alpha cygni) – (Rubrique)

Dénébola (rubrique)

Le Lion (constellation) – (Rubrique) – La Queue du Lion (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome – 1603) – (Rubrique) – John Flamsteed (1725) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Beta Leonis – Page Wikipedia

Sources :

Astrology King – Википедия – Constellations of Words – Google images – Google Traduction – William Tyler Olcott – Qwant – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Spica (étoile)

Étoile (binaire) la plus lumineuse de la constellation La Vierge . Du latin spica (l’épi, la vierge qui tient un épi dans l’une de ses mains).

Abréviation/Symbole : α Vir
Appelé aussi : Alpha Virginis – (l’) Épi (de la vierge) – Azimech – Spica Virginis (l’épi de la vierge)
Anglais : Spica
Chinois : 角宿一 (jiǎo sù yī)
Russe : Спика (spika)

LA LUNE, SATURNE ET SPICA - universcience.tv

C’est la quinzième étoile la plus brillante du ciel.

Constellation de la Vierge - Les Ailes Immortelles .net - Forum

Appartenance : Le triangle du printemps (avec arcturus et régulus)
Observation :
Constellation La Vierge . Suivre la courbe de la Grande Ourse jusqu’à Arcturus dans le Bouvier, et poursuivre la route jusqu’à l’Épi . L’étoile est périodiquement occultée par la Lune et peut l’être par Mercure ou par Vénus.

Domaines : Astronomie (observationnelle)


Cf. les fiches-clées :

Arcturus (étoile) – (Rubrique)
Astronomie – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), binaire – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire stellaire (rubrique)

La grande Ourse (constellation) – (Rubrique)
La Vierge (constellation) – (Rubrique)
Le Bouvier (constellation) – (Rubrique)

La Lune, notre satellite naturel – (Rubrique)
Mercure, la plus petite planète du Système solaire – (Rubrique)
Régulus (étoile α leonis, le cœur du lion) – (Rubrique)

SPICA (abréviation)

Système (stellaire, double) Spica – (Rubrique)

Triangle du printemps – (Rubrique) 
Vénus, notre plus proche voisine
 – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Alpha Virginis – Page Wikipedia

Sources :

Википедия – Google images – Google TraductionLes Ailes Immortelles (forum) – Qwant – universcience.tv – Wikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Antarès (étoile)

Étoile (apparente) double de la constellation Le Scorpion.

Abréviation / Symbole : α Sco
Appelé aussi :
α Scorpii (alpha scorpii)
Opposé : Étoiles isolées et naines jaunes (comme le soleil)
Anglais : Antares
Chinois : 心宿二 (xīn sù èr)
Russe : Антарес (antares)

Antares - Bertrand Laville - Dessins du ciel profond extrême

Distance : 600 années-lumière de la Terre
Observation : Constellation Le Scorpion

Conjonction #Saturne et Anturès dans la #constellation du #Scorpion - William Tyler Olcott - L'actualité de Lunesoleil

Domaines : Astrologie, astronomie, étoiles (doubles)


Cf. les fiches-clées :

Antarès (étoile double, α scorpii) – (Rubrique), A – (Rubrique), B – (Rubrique)

Arcturus (étoile) – (Rubrique)

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique) 
Astronomie
 – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire), apparente, binaire (double) – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire stellaire (rubrique)

Le Scorpion (constellation) – (Rubrique)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Système (stellaire, double) Antarès – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияBlogger – Dessins du ciel profond extrême (Bertrand Laville) – Google FranceGoogle images – Google TraductionL’actualité de Lunesoleil (wordpress.com) – Bertrand Laville – William Tyler Olcott – Qwant – Segeim (blogger) – SkyView (iphone) – Tales from the Stars (blogspot) – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Régulus (étoile)

Étoile (apparente) la plus brillante de la constellation Le Lion, et une des plus brillantes du ciel nocturne.

Abréviation/Symbole : α Leo
Appelé aussi : α Leonis – Le cœur du Lion (constellation) – Étoile royale (perse)
Anglais : Regulus
Chinois : 軒轅十四 (xuānyuán shísì)
Russe : Регул (regul)

Regulus1.jpg - Wikimedia Commons

C’est un système d’étoile triple.

Distance : Environ 77,5 années-lumière de la Terre

LE LION - PETITE CHRONIQUE ZODIACALE DE BERNADETTE - CARL

Appartenances : Le triangle du printemps (avec arcturus et spica)
Histoire :
Régulus est une des quatre étoiles royales des Perses, il y a environ 5 000 ans.

Domaines : Astronomie (observationnelle)


Cf. les fiches-clées :

Arcturus (étoile) – (Rubrique)  
Astronomie
 – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire), apparente, brillante – (Rubrique) – (Inventaire), triple – (Inventaire) – Glossaire stellaire (rubrique)

Le Lion (constellation) – (Rubrique) – La Queue du Lion (constellation) (rubrique)

Régulus (étoile, α leonis le cœur du lion) (rubrique), A – (Rubrique), B – (Rubrique), C – (Rubrique) – Le Système (stellaire, triple) Régulus – (Rubrique)

Spica (étoile α Vir) – (Rubrique)
Triangle du printemps – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияCARL – Google FranceGoogle images – Google TraductionBernadette Jardez (carl) – Qwant – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia