Le Grand Chien (constellation)

Une des plus anciennes constellations, du fait de la présence de Sirius, l’étoile la plus brillante du ciel (après le soleil).

Abréviation/Symbole : CMa
Appelé aussi : (constellation du) Grand Chien – Canis Major (latin nominatif) – Canis Majoris (latin génitif) – Lélaps
Anglais : Canis Major
Chinois : 大犬座 (dà quǎn zuò)
Russe : Большой Пёс (bol’shoy pos)

Carte pour la constellation du fr:Grand Chien Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : Relativement loin de l’écliptique, elle n’est visible que quelques mois par an aux latitudes voisines de 45° nord . C’est vers le solstice d’été (21 juin) qu’elle n’est pas visible . Aux autres dates, elle est visible soit très tôt le matin (fin d’été – début automne) soit toute la nuit (fin automne – début hiver) soit le soir (fin hiver – début du printemps).
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (VL 13).

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine / Histoire : Le Grand Chien possédant l’étoile la plus brillante du ciel est naturellement l’une des constellations les plus anciennes . Elle fait partie des 48 constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste . Deux légendes se superposent pour expliquer à quel chien cette constellation se rapporte : tout d’abord Lélaps, le chien d’Actéon, ou celui de Procris, une nymphe de Diane, ou le chien d’Ulysse, que Zeus félicita pour avoir attendu vingt ans son maître, parti à la guerre de Troie malgré une ruse, sans manger ni boire, ou celui donné par l’Aurore à Céphale, tellement rapide qu’il fut capable de vaincre le Renard à la course et qu’il fut placé dans les cieux par Zeus en récompense . La deuxième légende raconte qu’il s’agit du chien de chasse d’Orion, pourchassant le Lièvre.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire) – Sirius (étoile binaire) – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Galaxie
(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Grand Chien (constellation) (rubrique) – Le Petit Chien (constellation) – (Rubrique) – Les Chiens de chasse (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Claude Ptolémée (Almageste) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Grand Chien – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Publicités

Sirius (étoile binaire)

Étoile (apparente) la plus brillante du ciel, vue de la Terre (après le soleil, dépassant canopus et arcturus), c’est l’étoile principale de la constellation du Grand Chien ; en réalité un système stellaire double (sirius a et b).

Abréviation/Symbole : α CMa – 9 Alp CMa
Appelé aussi : α Canis Majoris (bayer) – Alpha Canis Majoris – 9 Canis Majoris
Appellations scientifiques : GJ 244 A/B – BD-16 1591 – HR 2491 – HD 48915 – GCTP 1577.00 A/B – LHS 219 – LTT 2638 – HIP 32349
Anglais : Sirius
Chinois : 天狼星 (tiānlángxīng)
Russe : Сириус (sirius)

Sirius est un système binaire composé d'une étoile de la séquence principale et d'une naine blanche (en bas à gauche), près de 10 000 fois moins lumineuse (Image Télescope spatial Hubble) - Époque J2000.0 - NASA, ESA, H. Bond (STScI), and M. Barstow (University of Leicester) - Wikimedia Commons

Elle fait partie de la catégorie des étoiles blanches (selon la classification du catalogue de l’astronome pietro angelo secchi) . Du fait de sa déclinaison, Sirius n’est jamais très élevée au-dessus de l’horizon depuis les latitudes tempérées de l’hémisphère nord . L’extinction atmosphérique atténue son éclat comparativement à Arcturus (canopus étant elle, invisible depuis ces latitudes) . Du fait de sa proximité et de son éclat, Sirius est une des étoiles les plus étudiées des astronomes et fut objet de plusieurs premières, notamment la détection de son mouvement propre et de sa vitesse radiale.

Système : Binaire
Type :
Étoile apparente (sirius a), blanche (sirius a)

Domaines : Étoiles brillantes, constellations


Cf. les fiches-clées :

Arcturus (étoile) – (Rubrique) – Canopus (étoile) – (Rubrique)
Catalogue d’Angelo Secchi 
Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire), blanche – (Rubrique) – (Inventaire) – brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Le Grand Chien (constellation) – (Rubrique)

Sirius (étoile binaire) (rubrique) – Sirius A (étoile)(Rubrique) – Sirius B (étoile) – (Rubrique)

Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Système binaire – (Rubrique), (stellaire) binaire – (Inventaire) – Le Système binaire Sirius – (Rubrique)

(Chercheurs) M. Barstow (university of leicester) – Johann Bayer (astronome) – (Rubrique) – H. Bond (stscl) – (Pietro) Angelo Secchi (astronome)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

M. Barstow (university of leicester) – Википедия – H. Bond (stscl) – ESA – Google France – Google TraductionNASA – Qwant – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia