Le Petit Lion (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord . Comme beaucoup d’autres constellations modernes, elle ne comporte que peu d’étoiles vraiment lumineuses (six d’entre elles seulement dépassent la magnitude apparente).

Abréviation/Symbole : LMi – LMI
Appelé aussi : (constellation du) Petit Lion – Leo Minor (latin nominatif) – Leonis Minoris (latin génitif)
Anglais : Leo Minor
Chinois : 小狮座 (xiǎo shī zuò)
Russe : Малый Лев (malyy lev)

Leo minor constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

Étoiles lumineuses : 6
Hémisphère :
Nord
Observation : Printemps 
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Cette constellation a été introduite par l’astronome polonais Johannes Hevelius vers 1660 (dans un ouvrage publié en 1690, après sa mort) pour combler un espace entre la Grande Ourse et le Lion.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Printemps (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Nord de l’écliptique (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Nord de l’équateur (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La grande Ourse (constellation) – (Rubrique) – Le Lion (constellation) – (Rubrique)

Magnitude – (Rubrique/Inventaire), apparente, d’un astre

(Chercheurs) Johannes Hevelius (astronome polonais – 1660) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Petit Lion – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Petit Lion – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Publicités

Le Lion (constellation)

Constellation du zodiaque.

Abréviation/Symbole : Leo – (Unicode : U+264C) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Lion - Wikimedia Commons
Appelé aussi : (constellation du) Lion – Leo (latin nominatif) – Leonis (latin génitif) – Lion de Némée
Anglais : Leo (constellation)
Chinois : 狮子座 (shīzǐzuò)
Russe : Лев (созвездие) (lev, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Lion Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Le Lion est traversée par le Soleil du 10 août au 16 septembre . Dans l’ordre du zodiaque, cette constellation se situe entre le Cancer à l’ouest et la Vierge à l’est . Cette constellation contient plusieurs étoiles brillantes, telles Régulus (le cœur du lion), et Denebola (la queue du lion) . Le Lion désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 juillet au 22 août.

Hémisphère : Nord
Observation : Printemps
Position :
 Équatorial (Eq 10)
Type : Zodiacale (Z 6)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Comme toutes les constellations du Zodiaque, le Lion a des origines très anciennes . Mentionnée par Aratus, puis par Ptolémée dans son Almageste, elle correspondrait dans la mythologie grecque au lion de Némée tué par Héraclès lors du premier de ses douze travaux . La constellation voisine de la Chevelure de Bérénice était autrefois considérée comme un simple astérisme dans le Lion avant d’en être détaché.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astérisme
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Printemps (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), équatoriale – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Denebola (étoile, la queue du lion) – (Rubrique) – Régulus (étoile, le cœur du lion) – (Rubrique)

Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)
La Chevelure de Bérénice (constellation) – (Rubrique) – Le Cancer (constellation) – (Rubrique)

Le Lion (constellation) (rubrique)

La Vierge (constellation) – (Rubrique)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Lion – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons)Le Robert-Dixel Mobile – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

LEO (abréviation)

Low Earth orbit (orbite terrestre basse) 

ELEO : Equatorial Low Earth orbits (orbites terrestres équatoriales)

Leo : Constellation Le Lion

LEOP :


Cf. les fiches-clées :

GEO (abréviation) – HEO (abréviation)

(abréviation)
LAO (abréviation)
LE (abréviation) – LEC (abréviation) – LEI (abréviation) – LEM (abréviation) – LEP (abréviation)

Le Lion (constellation) – (Rubrique)

LRO (abréviation) – LYO (abréviation)

MEO (abréviation)

Orbite – (Rubrique) – (Inventaire)basse – (Rubrique) – (Inventaire), terrestre – (Rubrique/Inventaire)terrestre basse (LEO) – (Rubrique), terrestre équatoriale – (rubrique/inventaire) – Les orbites terrestres équatoriales (ELEO)

Sources :

ESA – Google France – Wikipédia

Orbite terrestre basse

Zone de l’orbite terrestre allant jusqu’à 2 000 kilomètres d’altitude, située entre l’atmosphère (350 km) et la ceinture de Van Allen (1400 km).

Abréviation/Symbole : LEO (anglais)
Opposé : Orbite terrestre haute (HEO)
Anglais : Low Earth orbit
Chinois : 近地轨道 (jìn dì guǐdào) 地轨道 (orbite terrestre) 近 (bas, près de) 地 (terrestre, sol) 道 (orbite, route)
Russe : Низкая околоземная орбита (nizkaya okolozemnaya orbita) Низкая (bas) околоземная (terrestre) орбита (orbite)

Sunrise To Sunset Aboard The ISS.OGG - Wikipedia

On y retrouve des satellites de télédétection, des satellites de télécommunications ainsi que quelques stations spatiales, dont la Station spatiale internationale . Elle contient les orbites terrestres équatoriales (ELEO), dont l’inclinaison très basse par rapport à l’équateur amène les plus faibles exigences delta-v et permettent d’être revisitées rapidement . Les orbites terrestres situées au-dessus de l’orbite terrestre basse sont l’orbite terrestre moyenne et, encore plus haut, l’orbite géostationnaire . La LEO, avec l’orbite géostationnaire, fait l’objet d’une attention particulière, notamment en ce qui concerne la prolifération des débris spatiaux.

Domaines : Aérospatiale, astronautique


Cf. les fiches-clées :

Aérospatiale – (Rubrique) – Astronautique – (Rubrique)
Atmosphère – (Rubrique), terrestre – (Rubrique)
Ceinture – (Inventaire), de Van Allen – (Rubrique)
Delta-v
Débris spatial – Les débris spatiaux – (Rubrique/Inventaire) – Prolifération des débris spatiaux

Orbite – (Rubrique/Inventaire), basse – (Rubrique) – (Inventaire), géostationnaire – (Rubrique), terrestre – (Rubrique/Inventaire)terrestre basse (rubrique), terrestre équatoriale (ELEO, rubrique/inventaire), terrestre haute (HEO, rubrique), terrestre moyenne (MEO, rubrique) – Les orbites basses, terrestres, terrestres équatoriales

Satellite artificiel – (Rubrique) – (Inventaire), de télécommunications – (Inventaire), de télédétection – (Inventaire)
Station spatiale orbitale – (Inventaire), ISS (station internationale) – (Rubrique)

(Chercheurs) Van Allen

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Portails) Orbite basse – ONERA
(Vidéos) Sunrise To Sunset Aboard The ISS.OGG – Wikimedia Commons

Sources :

ВикипедияGoogle France – Google TraductionONERA – Qwant – Techno-Science.net – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia