Le Sextant (constellation)

Constellation très peu lumineuse, située sur l’équateur céleste, d’où elle peut être vue quasiment de n’importe quelle latitude, sauf aux pôles.

Abréviation/Symbole : Sex
Appelé aussi : (constellation du) Sextant – Sextans (latin nominatif) – SEXTANS – Sextantis (latin génitif) – Suaire du Christ (rheita)
Anglais : Sextans
Chinois : 六分仪座 (liù fēn yí zuò)
Russe : Секстант (созвездие) (sekstant, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Sextant Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : α Sex, β Sex, γ Sex
Hémisphère :
 …
Observation : …
Position :
 Équatorial (Eq 9), au sud de l’écliptique

SextansCC.jpg - Wikipedia

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Introduite par Johannes Hevelius en 1690, elle tire son nom d’un appareil de mesure permettant de mesurer la hauteur d’un astre au-dessus de l’horizon, instrument qu’Hevelius utilisait précisément pour ses relevés . Avant Hevelius, le moine Antoine de Rheita créa en 1643 à cet emplacement du ciel le Suaire du Christ, une constellation qui tomba rapidement en désuétude avant d’être remplacée par le Sextant.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), faible (peu lumineuse) – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Pôle – (Inventaire), galactique, nord (terrestre) – (Rubrique), nord galactique (voie lactée), sud (terrestre) – (Rubrique), sud galactique (voie lactée) – (Rubrique), sud céleste – (Rubrique/Inventaire)

(Chercheurs) Johannes Hevelius (astronome polonais – 1690) – (Rubrique) – Antoine (anton / antonius, maria schyriaeus) de Rheita (moine, astronome et opticien) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Sextant (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Sextant – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Publicités

Le Lynx (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord située au sud et à l’ouest de la Grande Ourse.

Abréviation/Symbole : Lyn – Cis
Appelé aussi : (constellation du) Lynx – Lynx (latin nominatif) – Lyncis (latin génitif)
Anglais : Lynx (constellation)
Chinois : 天猫座 (tiān māo zuò)
Russe : Рысь (созвездие) (rys’, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Lynx Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Korrigan - Wikimedia Commons

Malgré sa grande taille (plus grande que les gémeaux par exemple), elle ne contient que peu d’étoiles brillantes car elle découpe un pan du ciel opposé au centre de la Voie lactée, dans une direction nettement au-dessus de l’équateur céleste.

Hémisphère : Nord
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Cette constellation fut introduite par Johannes Hevelius en 1687 pour remplir le vide entre la Grande Ourse et le Cocher . Son nom proviendrait du fait qu’il faudrait de très bons yeux pour voir les étoiles de cette constellation . Les limites de cette constellations ont changé au cours du temps et la nomenclature stellaire qui s’y rapporte prête parfois à confusion (10 uma, par exemple, se trouve dans le lynx et non dans la grande ourse, alors que l’inverse est vrai pour 41 lyn).


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), vaste – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – 10 UMa (étoile du lynx) – (Rubrique) – 41 Lyn (étoile de la grande ourse) – (Rubrique)

Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)
La grande Ourse (constellation) – (Rubrique) – Le Cocher (constellation) – (Rubrique)

Le Lynx (constellation) (rubrique)

Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique)
Nomenclature stellaire

(Chercheurs) Johannes Hevelius (astronome polonais – 1687) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Lynx – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Lézard (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère nord, située entre Andromède, Cassiopée et le Cygne.

Abréviation/Symbole : Lac
Appelé aussi : (constellation du) Lézard – Lacerta (latin nominatif) – Lacertae (latin génitif)
Anglais : Lacerta
Chinois : 蝎虎座 (xiē hǔ zuò)
Russe : Ящерица (созвездие) (yashcheritsa, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Lézard Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Forme : En zig-zag
Hémisphère :
Nord
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine / Histoire : La constellation du Lézard fut nommée par Johannes Hevelius en 1687 pour combler une région du ciel pauvre en étoiles brillantes . Son nom provient visiblement de la forme en zig-zag décrite par ses étoiles les plus lumineuses . Avant Hevelius, l’astronome Augustin Royer créa la constellation du Sceptre (ou de la main de justice) au même endroit afin de rendre hommage au Roi de France Louis XIV (cette appellation, purement courtisane, ne prit pas racine) . Il existe une légende grecque liée à Déméter où cette dernière recherche sa fille Perséphone . Le roi Céléos lui offre alors l’hospitalité . Mais alors qu’elle est en train de manger, le fils du roi lui fait une remarque insultante, et Démeter le change en lézard.


Cf. les fiches-clées :

Andromède (constellation) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Cassiopée (constellation) – (Rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique) – Le Cygne (constellation) – (Rubrique)

Le Lézard (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Johannes Hevelius (astronome polonais – 1687) – (Rubrique) – Augustin Royer (astronome)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Lézard – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

L’Écu de Sobieski (constellation)

Petite constellation qui se trouve juste à l’est de la Queue du Serpent . Il s’agit de la 5e plus petite constellation, mais sa position sur la Voie lactée lui permet de posséder un certain nombre d’objets célestes intéressants.

Abréviation/Symbole : Sct
Appelé aussi : (constellation de l’) Écu de Sobieski – Le Bouclier – Scutum (latin nominatif) – Scuti (latin génitif)
Anglais : Scutum
Chinois : 盾牌座 (dùnpái zuò)
Russe : Щит (созвездие) (shchit, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation de l'fr:Ecu de Sobieski Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : Située à 10° en dessous de l’équateur céleste, cette constellation est quasiment visible depuis n’importe quelle latitude terrestre.
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (VL 3)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Une des seules constellations (avec la chevelure de bérénice) qui doive son nom à un personnage historique, en l’occurrence le roi Jean III Sobieski de Pologne . Il conduisit la défense de la Pologne et de Vienne contre les armées de l’Empire ottoman et gagna une bataille importante le 12 septembre 1683 . Sept ans plus tard, l’astronome polonais Johannes Hevelius nomma cette petite partie du ciel coincée entre l’Aigle et le Sagittaire en son honneur (scutum sobiescianum) . La dénomination officielle latine de la constellation a depuis été raccourcie à Scutum (l’écu) tout court.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), équatoriale – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
L’Aigle (constellation) – (Rubrique)

L’Écu de Sobieski (constellation) – (Rubrique)

La Chevelure de Bérénice (constellation) – (Rubrique) – Latitude terrestre – Le Sagittaire (constellation) – (Rubrique)
Le Serpent (constellation)  – (Rubrique) – La Queue du Serpent – (Rubrique)

(Chercheurs) Johannes Hevelius (astronome polonais)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de l’Écu de Sobieski – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Les Chiens de chasse (constellation)

Petite constellation boréale sans étoile particulièrement brillante.

Abréviation/Symbole : CVn
Appelé aussi : (constellation des) Chiens de chasse – Canes Venatici (latin nominatif) – Canum Venaticorum (latin génitif) – les chiens du Bouvier (chara et astérion)
Anglais : Canes Venatici
Chinois : 猎犬座 (lièquǎn zuò)
Russe : Гончие Псы (созвездие) (gonchiye psy, sozvezdiye – constellation)

Canes venatici constellation map-blue - Wikimedia Commons

Hémisphère : Nord
Observation : Hiver, entre 90° Nord et 40° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Cette constellation a été introduite par Johannes Hevelius en 1687 pour combler un vide à l’ouest de la Grande Ourse . D’après lui, ils représentent les chiens du Bouvier « Chara » et « Astérion ».


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Hiver (astronomie) (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), boréale – (Inventaire), faible (peu lumineuse) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

Les Chiens de chasse (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Johannes Hevelius (1687) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles des Chiens de chasse – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia