Le Serpent (constellation)

Constellation qui représente le serpent dompté par Ophiuchus (le serpentaire).

Sidney Hall - Urania's Mirror - Taurus Poniatowski, Serpentarius, Scutum Sobiesky, and Serpens.jpg - Wikipedia

Abréviation/Symbole : Ser
Appelé aussi : (constellation du) Serpent – SERPENT – Serpens (latin nominatif) – SERPENS – Serpentis (latin génitif) – Ladon
Anglais : Serpens
Chinois : 巨蛇座 (jù shé zuò)
Russe : Змея (созвездие) (zmeya, sozvezdiye – constellation)

Serpens constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

C’est la seule constellation divisée en deux parties : la Tête et la Queue du Serpent sont séparées par l’entreposition d’Ophiuchus, mais leurs étoiles sont nommés comme si elles faisaient partie d’une zone contiguë et la désignation génitive Serpentis est utilisée pour toutes les deux . La Tête du Serpent se trouve principalement dans l’hémisphère céleste nord, la Queue du Serpent essentiellement dans l’hémisphère céleste sud.

Hémisphère : Nord (tête) et Sud (queue)
Observation : Aucune des étoiles du Serpent n’est plus brillante que la 3e magnitude, ce qui rend la constellation assez difficile à discerner.
Position :
 Équatorial (Eq 12), au nord de l’écliptique

Origine : Le Serpent est une constellation ancienne, bien que sa symbolique première soit inconnue . Il s’identifie dans la mythologie grecque soit au serpent qui révéla à Asclépios les secrets de la médecine, soit au serpent qu’Apollon tua dans sa jeunesse, soit à Ladon quand Héraclès l’a tué . En conséquence, il est toujours représenté porté par l’Ophiuchus, celui-ci contrôlant le pouvoir de l’animal . Serpent était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Désignation génitive
Écliptique – Nord de l’écliptique (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), de troisième magnitude – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Serpent (rubrique) – La Tête du Serpent – (Rubrique) – La Queue du Serpent – (Rubrique) 
Ophiuchus (constellation)
 – (Rubrique)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Serpent (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Serpent – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Vierge (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 16 septembre au 30 octobre.

Virgo as depicted in Urania's Mirror, a set of constellation cards published in London c.1825. - Sidney Hall - Wikimedia Commons

C’est une constellation immense (la deuxième du ciel, après l’hydre) et extrêmement ancienne.

Abréviation/Symbole : Vir – ♍ (Unicode U+264D) est le symbole pour la constellation du zodiaque la Vierge - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation de la) Vierge – Virgo (latin nominatif) – Virginis (latin génitif)
Anglais : Virgo (constellation)
Chinois : 室女座 (shìnǚzuò)
Russe : Дева (созвездие) (deva, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Vierge Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Azamech vel (?), β Vir, γ Vir (gamma), δ (delta), ζ Vir (zeta), η Vir (eta), θ Vir (theta), ν Vir (nu), spica (α vir), Vindemiatrix (ε vir) – Aset (Isis) – Déméter – Perséphone – Cybèle – Artémis – Athéna – Astrée (déesse de la justice)
Hémisphère :
 …
Objets : Amas de la Vierge, M49, M60, M61, M84, M87, M89, M104
Observation : Printemps – Dans l’ordre du zodiaque, elle se situe entre le Lion à l’ouest et la Balance à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 11)
Type : Zodiacale (Z 7) 

The constellation Virgo. - Till Credner - Wikimedia Commons

Origine : La Vierge était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . La Vierge est l’une des constellations les plus anciennes du Zodiaque . Elle tire probablement son origine du fait que le Soleil se trouvait jadis dans la Vierge lors de l’équinoxe d’automne : le lever héliaque de Spica correspondait à peu près à la période des moissons, et celui de Vindemiatrix à celui des vendanges . En revanche, le personnage que représente originellement la constellation n’est pas connu et quasiment toutes les grandes déesses de l’Antiquité y furent liées, telles Aset (Isis), Déméter, Perséphone, Cybèle, Artémis, Athéna, etc. L’une des versions se raccrochant à la mythologie grecque l’identifie à la déesse de la Justice, Astrée (fusionnant avec sa demi-sœur artémis) fille de Thémis, qui aurait quitté la Terre par dégoût de la grossièreté des hommes . La Vierge est depuis lors quasiment toujours dessinée portant la Balance, ainsi qu’un épi de blé.

La Vierge est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 août au 22 septembre.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

L’amas de la Vierge (amas local) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Printemps (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale (Eq)(Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Équinoxe d’automne
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique) – Spica (α Vir) – (Rubrique) – Vindemiatrix (ε Vir) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

L’Hydre (femelle, constellation) – (Rubrique) – L’Hydre mâle (constellation) – (Rubrique) 
La Balance (constellation)
 – (Rubrique) – Le Lion (constellation) – (Rubrique)

Lever Héliaque
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Vierge (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Vierge – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Verseau (constellation)

Le Verseau, ou Porteur d’eau, est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 16 février au 11 mars.

A representation of Aquarius printed in 1825 as part of Urania's Mirror, (including a now-obsolete constellation, Ballon Aerostatique south of it). - Sidney Hall - Wikimedia Commons

Abréviation/Symbole : Aqr – Aqu – ♒ (Unicode U+2652) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Verseau. Les deux traits parallèles représentent des vagues et peuvent être courbes ou droits. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Verseau – Aquarius (latin nominatif) – AQUARIUS – Aquarii (latin génitif) – Le Porteur d’eau – Daulo (chaldéens) – Ganymède
Anglais : Aquarius (constellation)
Chinois : 寶瓶座 (bǎopíngzuò)
Russe : Водолей (созвездие) (vodoley, sozvezdiye – constellation)

Aquarius constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

Étoiles : Ancha, sad el melik (α), sad es saud (β), scheat, situla
Hémisphère :
 …
Objets : M2, M72, M73
Observation : Dans l’ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Capricorne à l’ouest et les Poissons à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 15)
Type : Zodiacale (Z 13) 

AquariusCC.jpg - Wikimedia Commons

Verseau était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Elle est parmi les constellations les plus vieilles du ciel et se trouve dans une zone souvent appelée la Mer, à cause de son abondance de constellations aquatiques (telles la baleine, les poissons, éridan, etc.) . Parfois, le fleuve Éridan est dessiné provenant du pot du Verseau.

Origine : Comme les autres constellations du Zodiaque, le Verseau est très ancien . Il semble qu’elle était déjà appelée Daulo par les Chaldéens . Le Verseau a été diversement identifié au fil de l’Histoire ; la mythologie la plus courante veut qu’il soit Ganymède, que Zeus enleva pour devenir son amant et échanson.

En astrologie, le Verseau est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 janvier au 19 février . C’est dans ce sens qu’il y sert au repérage des déplacement planétaires . Son signe est une représentation de l’air car c’est un signe d’air comme la Balance et les Gémeaux . Ère du Verseau : La constellation a été immortalisée dans les années 1960, qui proclama l’ère du Verseau (l’air age of aquarius dans la comédie musicale hair) . Cependant, il semble qu’il n’y ait aucune définition standard pour les ères astrologiques, censées correspondre à l’entrée du point vernal dans la constellation correspondante . L’ère du Verseau pourrait commencer soit en 2150, soit en 2660, en fonction de la définition préférée . Selon Rudolf Steiner, l’entrée dans l’ère du Verseau se fera en 3573 ; en effet une hypothèse évoque le coucher héliaque des étoiles, se trouvant à quinze degrés du point vernal lors de l’équinoxe de printemps, comme repère pour se situer dans une constellation et non pas le point vernal (une constellation comportant en moyenne 30°, lorsque le point vernal est au milieu d’une constellation, les étoiles en coucher héliaque sont au début de cette constellation).

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), aquatique – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Pot du Verseau – (Rubrique)
L’Éridan (constellation)
 – (Rubrique) – La Balance (constellation) – (Rubrique) – La Baleine (constellation) – (Rubrique) – Le Capricorne (constellation) – (Rubrique) – Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique) – Les Poissons (constellation) – (Rubrique)

La Mer (zone céleste) – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique) – Rudolf Steiner – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Verseau – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Verseau – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Sidney Hall – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Triangle (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère nord dont les trois étoiles principales forment justement un triangle allongé.

Abréviation/Symbole : Tri – Δ
Appelé aussi : (constellation du) Triangle – Triangulum (latin nominatif) – Trianguli (latin génitif) – Triangle allongé – Deltotron (delta) – Deltotum (romain)
Anglais : Triangulum
Chinois : 三角座 (sānjiǎo zuò)
Russe : Треугольник (созвездие) (treugol’nik, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Triangle Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Constellations voisines : Andromède, bélier, persée, poisson
Hémisphère :
Nord
Observation : Automne, entre 90° Nord et 50° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

The constellation Triangulum as it can be seen by the naked eye. - Till Credner - Wikimedia Commons
Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Le Triangle figurait déjà dans la liste des 48 constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste, l’une des rares constellations antiques (avec la balance) à ne pas provenir d’un mythe et la seule qui soit décrite par une figure géométrique . À l’époque grecque, cette constellation portait le nom de Deltotron, le Delta (vraisemblablement celui du nil), identifié par la lettre grecque Δ . Les romains conservèrent cette appellation en la nommant Deltotum . L’astronome Johannes Hevelius créa également un Petit Triangle juste à côté de celui-ci (qu’il appela logiquement le grand triangle) . Ils furent fondus en un seul par Friedrich Argelander en 1843 lors de la publication de son Uranometria Nova.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Andromède (constellation) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), antique – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Nord de l’écliptique (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Nord de l’équateur (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La Balance (constellation) – (Rubrique) – Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Les Poissons (constellation) – (Rubrique)

Persée (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Friedrich Wilhelm August Argelander (astronome prussien – 1843) – (Rubrique) – Johannes Hevelius (astronome polonais) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Triangle (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Triangle – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia Commons – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Taureau (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin.

Taureau (constellation) - Sidney Hall - Wikiwand

Abréviation/Symbole : Tau – ♉ (U+2649) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Taureau. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Taureau – Taurus (latin nominatif) – tauri (latin génitif) – Le taureau blanc (mythologie) – Taureau d’airain
Anglais : Taurus (constellation)
Chinois : 金牛座 (jīnniúzuò)
Russe : Телец (созвездие) (telets, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Taureau Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Aldébaran / alderbaran, alcyone, alnath / el nath (β tau), ε tau, ζ tau, λ tau, ο tau
Hémisphère :
Nord
Objets : Amas, m1, ngc 1554-55, ngc 1647, pléiades, t tauri
Observation : Hiver – Dans l’ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Bélier à l’ouest et les Gémeaux à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 3), avec projection de la Voie Lactée (VL 9)
Type : Zodiacale (Z 3) 

Constellation du Taureau - Till Credner - Wikimedia Commons

Origine : Le Taureau était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Étant une constellation du Zodiaque, caractéristique avec ses amas, le Taureau est une constellation très ancienne . Dans la mythologie grecque, le Taureau pourrait être soit la forme bovine utilisée par Zeus afin de commettre le rapt d’Europe, soit le taureau blanc envoyé par Poséidon à Minos . Cependant il est généralement attribué au Taureau d’airain (selon les versions, seul les sabots seraient d’airain ou le corps entier), la gorgone qui inspira le tyran Phalaris pour la construction d’un instrument de torture de même nom, dominé par Jason et qui sera tué plus tard par Thésée à Marathon.

Le Taureau est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 avril au 21 mai.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique) – Hiver (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) –
Écliptique
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Aldébaran – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La tête du Taureau – (Rubrique)
Le Bélier (constellation)
 – (Rubrique) – Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique)

Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Taureau (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Taureau – Wikipedia

Sources :

Astronoo – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – whatawonderfulworldblog  – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – Wikiwand

Les Poissons (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril.

From Urania's Mirror (1824) - Sidney Hall - Wikimedia Commons

Abréviation/Symbole : Psc – PSC
Appelé aussi : (constellation des) Poissons – Pisces (latin nominatif) – PISCES – Piscium (latin génitif)
Anglais : Pisces (constellation)
Chinois : 双鱼座 (shuāngyúzuò)
Russe : Рыбы (созвездие) (ryby, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation des fr:Poissons Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Les Poissons sont également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 février au 20 mars.

Hémisphère : Nord ou Sud ou Zénith
Observation : Dans l’ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l’ouest et le Bélier à l’est . Bien qu’assez grande, elle découpe un pan du ciel éloigné du plan de la Voie lactée et ne contient que peu d’étoiles visibles, toutes assez peu lumineuses. 
Position :
 Équatorial (Eq 1)
Type : Zodiacale (Z 1)

Constellation Poissons - Till Credner - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : C’est une des constellations les plus anciennes . Son origine remonte vraisemblablement aux babyloniens qui la décrivaient déjà comme composée de deux poissons poussant un œuf géant (l’astérisme de l’Anneau) . La mythologie grecque veut que ces poissons soient les formes assumées par Aphrodite et Éros (ou selon les versions thétis et thérys) poursuivis par le monstre Typhon . Ils auraient relié leurs queues avec de la corde afin de ne pas se séparer. Les anciennes cartes du ciel nomment d’ailleurs la partie orientale Piscis Boreus et la partie occidentale Piscis Austrinus (qui n’a rien à voir avec le poisson austral contemporain) . Le point gamma, le nœud ascendant solaire, celui qu’occupe le Soleil lors de l’équinoxe de printemps, se trouve actuellement à 8° au sud d’ω Piscium . Cependant, à cause du phénomène de précession des équinoxes, ce point se trouvait dans le Bélier pendant les deux derniers millénaires av. J.-C., c’est-à-dire au moment où le Zodiaque fut établi . En conséquence, les Poissons sont toujours considérés comme le dernier signe du Zodiaque (l’année commençait alors vers l’équinoxe de printemps) bien qu’ils soient désormais le premier . Selon Rudolf Steiner, l’entrée dans l’Ère des Poissons s’est produite en 1413 ap. J.-C. et s’achèvera en 3573 ; en effet une hypothèse évoque le coucher héliaque des étoiles, se trouvant à 15° du point vernal lors de l’équinoxe de printemps, comme repère pour se situer dans une constellation et non pas le point vernal (une constellation comportant en moyenne 30°, lorsque le point vernal est au milieu d’une constellation, les étoiles en coucher héliaque sont au début de cette constellation) . Elle était l’une des 50 constellations identifiées par Ptolémée.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Entre Le Verseau et Le Bélier – (Inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Les 50 constellations identifiées par Ptolémée – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Équinoxe du printemps – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le coucher héliaque des étoiles
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Le Verseau (constellation) – (Rubrique)
Le Poisson austral (constellation) – (Rubrique) – Le Poisson volant (constellation) – (Rubrique)
L’ère des poissons (constellation, zodiaque) – Les Poissons (constellation) (rubrique)

Piscis Austrinus (partie occidentale de la constellation Les Poissons) – (Rubrique)
Piscis Boreus (partie orientale de la constellation Les Poissons) – (Rubrique)
Point vernal (♈︎) 
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique) – Rudolf Steiner – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Poissons (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles des Poissons – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Poisson austral (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère sud . Elle est surtout remarquable pour son étoile principale, Fomalhaut (α psa).

Abréviation/Symbole : PsA – PSA
Appelé aussi : (constellation du) Poisson austral – Piscis Austrinus (latin nominatif) – PISCIS AUSTRINUS – Piscis Austrini (latin génitif)
Anglais : Piscis Austrinus
Chinois : 南魚座 (nán yú zuò)
Russe : Южная Рыба (yuzhnaya ryba)

Piscis austrinus constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

The constellation Piscis Austrinus as it can be seen by the naked eye - Till Credner - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Il semble que la constellation du Poisson austral était déjà connue sous un nom similaire dans l’Égypte antique . C’est donc une constellation ancienne qui fut répertoriée par Aratos, puis par Ptolémée dans son Almageste . Son nom fait bien sûr pendant à la constellation des Poissons, visible dans l’hémisphère nord.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Fomalhaut (étoile α PsA) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), (terrestre) sud – (Rubrique)

Les Poissons (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Poisson austral – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Poisson austral – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionTill Credner (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Petite Ourse (constellation)

Constellation assez petite et faiblement lumineuse, qui doit sa célébrité à sa plus brillante étoile, α Ursae Minoris (l’étoile marquant le pôle nord céleste).

Abréviation/Symbole : UMi – UMI
Appelé aussi : (constellation de la) Petite Ourse – Ursa Minor (latin nominatif) – Ursae Minoris (latin génitif) – Arcas (fils de callisto et zeus)
Anglais : Ursa Minor
Chinois : 小熊座 (xiǎoxióng zuò)
Russe : Малая Медведица (malaya medveditsa)

Carte pour la constellation de la fr:Petite Ourse Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Akhfa Al Farkadain, alpha ursae minoris (l’étoile polaire actuelle), anwar al farkadain, kochab, pherkad, urodelus, yildun
Hémisphère :
Nord
Position :
 Au nord de l’équateur, Pôle céleste nord, au nord de l’écliptique
Type : Circumpolaire

UrsaMinorCC.jpg - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation

Origine : La constellation de la Petite Ourse, bien qu’elle soit d’origine antique (ptolémée la cataloguait dans son almageste), n’avait pas à cette époque l’intérêt qu’elle présente maintenant puisqu’elle n’indiquait pas du tout le pôle Nord céleste . Faisant vraisemblablement partie à l’origine d’une constellation disparue depuis longtemps nommée L’Aile du Dragon, on dit qu’elle fut créée par le philosophe grec Thalès (au vie siècle avant notre ère) . La mythologie grecque s’y est rattachée : la nymphe Callisto fut aimée par Zeus . Quand son épouse jalouse Héra découvrit leur relation, Zeus convertit Callisto et le fils qu’elle a eu avec lui, Arcas, en la Grande et la Petite Ourse . Héra, outragée par cette offense à son honneur, demanda justice à l’Océan, et les ourses furent alors condamnées à tourner perpétuellement autour du pôle Nord, jamais autorisées à se reposer sous la mer . Le mot arctique vient du mot grec arktos, ours . Un mythe, selon lequel la constellation ne serait pas une ourse mais un chien, a conduit l’étoile Polaire à être parfois nommée cynosure, queue du chien, terme signifiant également objet d’intérêt en anglais.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Arctique
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Nord de l’équateur (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Akhfa Al Farkadain (étoile) – (Rubrique) – Alpha Ursae Minoris (l’étoile polaire, α umi) – (Rubrique) – Anwar Al Farkadain (étoile) – (Rubrique) – Kochab (étoile) – (Rubrique) – Pherkad (étoile) – (Rubrique) – Urodelus (étoile) – (Rubrique) – Yildun (étoile) – (Rubrique)

Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

L’Aile du Dragon (constellation) – (Rubrique)

Pôle – (Inventaire), nord (terrestre) – (Rubrique), nord céleste – (Rubrique/Inventaire)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique) – Thalès (philosophe grec) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Petite Ourse – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Petite Ourse – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Persée (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord, relativement grande, qui possède plusieurs étoiles brillantes (dont l’étoile variable algol, β persei).

Persée - L'univers et ses mystères : les constellations - Une passion l'astronomie (eklablog)

Abréviation/Symbole : Per – PER
Appelé aussi : (constellation de) Persée – Perseus (latin nominatif) – Persei (latin génitif)
Anglais : Perseus (constellation)
Chinois : 英仙座 (yīng xiān zuò)
Russe : Персей (созвездие) (persey, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Persée Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Constellations voisines : Andromède, le bélier, cassiopée, le cocher, la girafe, le taureau, le triangle
Étoiles :
 Algol (β persei)
Étoiles brillantes :
 5
Forme apparente :
 Étoile à cinq branches très visible
Hémisphère :
Nord
Observation : Automne, entre 90° Nord et 35° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Constellation Persée - Till Credner - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation de Persée est ancienne . Déjà répertoriée par Aratus de Soles, puis par Ptolémée dans son Almageste au ier siècle, elle est censée représenter Persée, le héros de la Mythologie grecque qui sauva Andromède . La constellation appartient au cycle qui décrit le mythe d’Andromède.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée – ier siècle) – (Rubrique/Inventaire)
Andromède (constellation) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Cassiopée (constellation) – (Rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), lumineuse – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Algol (β Persei) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Le Cocher (constellation) – (Rubrique) – La Girafe (constellation) – (Rubrique) – Le Taureau (constellation) – (Rubrique) – Le Triangle (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Persée (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de Persée – Wikipedia

Sources :

Википедияeklablog Google FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Une passion l’astronomie – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Orion (constellation)

Orion (le chasseur) est une constellation située quasiment sur l’équateur céleste.

The Constellation of Orion, the Hunter - Jerry Lodriguss - Catching the Light - astropix.com

Abréviation/Symbole : Ori
Appelé aussi : (constellation d’) Orion – Le Chasseur – Orion (latin nominatif) – Orionis (latin génitif) – Mouton (sumériens) – L’offrande à Osiris – Pécari à collier (k’éékèn) – Uru-anna (akkadien, la lumière des cieux)
Anglais : Orion (constellation)
Chinois : 獵戶座 (lièhùzuò) – 參 (shen – trois)
Russe : Орион (созвездие) (orion, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Orion Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Forme : Un genre de X
Hémisphère :
Nord et sud, entre 85° Nord et 65° Sud
Observation : Hiver boréal
Position :
 Équatorial (Eq 5), au sud de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (VL 11)

Etoiles brillantes : 8
Constellations voisines : Gémeaux, Licorne, Taureau, Lièvre, etc.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Avec autant d’étoiles brillantes facilement visibles depuis l’hémisphère nord, Orion est peut-être la constellation la plus ancienne et de nombreuses civilisations l’ont tracée, quoique sous des images différentes . Les Sumériens y voyaient un mouton . Les Égyptiens la considéraient comme une offrande à Osiris, dieu de la Mort et de l’outre-monde . En Chine, Orion est l’une des vingt-huit Xiu (宿) du zodiaque chinois traditionnel et est connue sous le nom de Shen (參), ce qui signifie littéralement trois, peut-être en référence aux trois étoiles du Baudrier . Pour les Lacandons les quatre étoiles principales du Baudrier d’Orion constituent la constellation du pécari à collier (k’éékèn) . Orion était mentionnée sous cette dénomination dans l’Odyssée d’Homère, les Odes d’Horace, les Phénomènes d’Aratus de Soles et l’Énéide de Virgile . Elle était bien entendu répertoriée parmi les quarante-huit constellations de l’Almageste de Ptolémée . Orion est aussi citée dans la Bible (dans les livres de job, 9.9, 38.31-32 et d’amos, 5.8) . Pour la mythologie grecque, elle représente Orion, un chasseur légendaire qui se vantait de pouvoir tuer n’importe quel animal . Dans certaines versions de la légende, il fut tué par le Scorpion, qui a été placé à l’opposé de la voûte céleste par les dieux qui les ont ainsi séparés afin qu’ils ne soient jamais au-dessus de l’horizon en même temps . Il a été également avancé que le nom de la constellation dérive de l’akkadien  Uru-anna (la lumière des cieux).


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Les (trois) étoiles du Baudrier (d’orion) – (Rubrique/Inventaire)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Horizon – (Inventaire) – L’horizon céleste

La Licorne (constellation) – (Rubrique) – Le Lièvre (constellation) – (Rubrique) – Le Scorpion (constellation) – (Rubrique) – Le Taureau (constellation) – (Rubrique) – Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique)

Orion (constellation) (rubrique) – Le Baudrier (d’Orion)(Rubrique)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique) – Virgile – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles d’Orion – Wikipedia

Sources :

ВикипедияCatching the light – Google FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Jerry Lodriguss (catching the light) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Ophiuchus (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord traversée par le Soleil du 29 novembre au 18 décembre.

Abréviation/Symbole : Oph – Serpentaire (astrologie) - Wikimedia Commons
Appelé aussi : (constellation d’) Ophiuchus – Serpentaire (astrologie) – Ophiuchus (latin nominatif) – Ophiuci (latin génitif) – Serpentarius – Asclépios (médecin légendaire)
Anglais : Ophiuchus – Rod of Asclepius
Chinois : 蛇夫座 (shé fū zuò)
Russe : Змееносец (zmeyenosets)

Carte pour la constellation d'Ophiuchus Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Le Serpentaire divise la constellation du Serpent en deux parties : la tête et la queue.

Hémisphère : Nord, Équateur
Position :
 Équatorial (Eq 13) – Elle se situe entre le Scorpion à l’ouest et le Sagittaire à l’est.
Représentation : Un homme portant un serpent à bout de bras / autour de lui . Il n’est toutefois pas très facile d’y discerner la figure d’un homme sans faire preuve d’un peu d’imagination.
Type : Zodiacale (Z 10)

Objets : L’objet le plus significatif de la constellation du Serpentaire fut la supernova SN 1604 dont l’explosion fut visible le 10 octobre 1604, près de θ Ophiuchi . Elle fut observée par Johannes Kepler, d’où son nom d’Étoile de Kepler . Galilée utilisa sa brève apparition pour contrer le dogme aristotélicien qui indiquait que les cieux ne changent jamais . Le Serpentaire fut également le théâtre de deux novae en 1848 et 1917.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine / Histoire : Normalement 13e constellation du zodiaque, le Serpentaire est une constellation ancienne . Elle fut répertoriée par Aratus de Soles, puis avec 47 autres constellations par Ptolémée dans son Almageste et était parfois appelée Serpentarius, le serpentaire . Elle représenterait Asclépios (le médecin légendaire) . Asclépios aurait tué un jour un serpent et aurait eu la surprise de voir un autre serpent le ranimer avec des herbes . Le savoir médical d’Asclépios aurait par la suite crû au point où il était capable de ressusciter les morts . Ceci inquiéta Hadès, dieu des Enfers, qui craignit de ne plus recevoir d’âmes . Aussi convainquit-il son frère Zeus de le foudroyer et de décréter que tous les mortels doivent mourir un jour . Afin d’honorer ses talents de guérisseur, Zeus l’a placé avec son serpent dans les cieux.

Domaines : Astronomie, constellations


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)

Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)
Nova – (Rubrique) – (Inventaire) – Les novæ du serpentaire – (Rubrique)

Le Sagittaire (constellation) – (Rubrique) – Le Scorpion (constellation) – (Rubrique) – Le Serpent (constellation)  – (Rubrique) – La Tête du Serpent – (Rubrique) – La Queue du Serpent – (Rubrique)

Ophiuchus (constellation) (rubrique)

Supernova – (Inventaire) – SN 1604 (supernova)(Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

Chercheurs/Spécialistes :

Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique)Johannes Kepler – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Contenu) Liste d’étoiles d’Ophiuchus – Wikipedia

Sources & Outils :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Hygiène Mentale (youtube) – Lusanaherandraton (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – WordPress.com – YouTube

La Lyre (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord.

Abréviation/Symbole : Lyr
Appelé aussi : (constellation de la) Lyre – Lyra (latin nominatif) – Lyrae (latin génitif) – Vautour (civilisations antiques du moyen-orient et de l’inde) – Kithara (astronomie grec)
Anglais : Lyra
Chinois : 天琴座 (tiānqínzuò)
Russe : Лира (созвездие) (lira, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Lyre Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Nord
Observation : Été 
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La Lyre est une constellation ancienne . Les civilisations antiques en Moyen-Orient et en Inde y voyaient un vautour . Les astronomes grecs y voyaient une lyre (ou plutôt une kithara) et les cartes du ciel les plus vieilles la représentent généralement tenue dans les griffes d’un vautour . Lyre était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Sous la forme d’un vautour, cette constellation s’est raccrochée à la légende d’Hercule qui, pour son 6e travail, tua les oiseaux du lac Stymphale . La constellation est d’ailleurs proche du Cygne et de l’Aigle . La lyre représenterait pour sa part l’instrument de musique d’Orphée.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)
L’Aigle (constellation) – (Rubrique)

La Lyre (constellation) (rubrique)

Le Cygne (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Lyre – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Loup (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère Sud.

Abréviation/Symbole : Lup
Appelé aussi : (constellation du) Loup – Lupus (latin nominatif) – Lupi (latin génitif)
Anglais : Lupus (constellation)
Chinois : 豺狼座 (cháiláng zuò)
Russe : Волк (созвездие) (volk, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Loup Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : Elle située en dessous de la constellation de la Balance, à l’ouest de la constellation du Scorpion et à l’est de la constellation du Centaure.
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (VL 19)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Le Loup est une vieille constellation . Pour les Grecs, il s’agissait d’un animal que le Centaure portait empalé sur sa lance . Elle faisait partie des constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste.

Supernovae (histoire) :
En 1006 y est apparue une supernova plus brillante que Vénus ; on put l’observer pendant 2 ans . Ce fut l’une des quatre supernovae qui ont pu être observées au cours du précédent millénaire (en 1006, 1054, 1572 et 1604) . Selon les témoignages, pendant quelques jours, la brillance de la nouvelle étoile augmenta, devenant supérieure à celle de Vénus, et atteignant un éclat comparable au quart de la pleine lune, donc visible en plein jour . Puis l’éclat se mit à diminuer, mais l’étoile resta observable pendant plus de deux ans . Une multitude de textes de toutes origines (chinoise, japonaise, coréenne, arabe) et crédibles relatent l’apparition et l’observation de cette étoile nouvelle en l’an 1006 . Or, curieusement, elle est n’est attestée en Europe qu’en 1066, une date qui coïncide avec l’année de la conquête de l’Angleterre par Guillaume de Normandie ; une telle étoile figure d’ailleurs sur la tapisserie de Bayeux qui relate cet évènement historique . Les supernovae de 1006 et 1054 étant récentes, celle de 1066 fut peut-être inventée pour fournir – a posteriori ou pas – un signe divin à l’entreprise de Guillaume le Conquérant . Némoins, d’après les témoignages de l’époque, il semble plus vraisemblable que la tapisserie de Bayeux fait référence à la comète de Halley.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
La Balance (constellation) – (Rubrique) – Le Centaure (constellation) – (Rubrique)

Le Loup (constellation) (rubrique)

Le Scorpion (constellation) – (Rubrique)
Supernova – (Inventaire) – Vénus, notre plus proche voisine – (Rubrique)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Loup – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Lièvre (constellation)

Constellation ancienne de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Lep
Appelé aussi : (constellation du) Lièvre – Lepus (latin nominatif) – Leporis (latin génitif) – La Barque d’Osiris
Anglais : Lepus (constellation)
Chinois : 天兔座 (tiān tù zuò)
Russe : Заяц (созвездие) (zayats, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Lièvre Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles brillantes : Arneb (α leporis) et Nihal (β leporis)

Hémisphère : Nord ou Sud ou Zénith
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Les astronomes égyptiens considéraient cette constellation comme la Barque d’Osiris (la proximité de l’éridan, représentant le nil, aidant) . Nommée pour la première fois Lièvre par Eudoxe de Cnide au IVe siècle AVJC, elle fut l’une des constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste . Il est possible qu’elle représente un lièvre chassé par Orion.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique), de l’Égypte antique – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Arneb (α leporis)(Rubrique) – Nihal (β leporis) – (Rubrique)

Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Lièvre (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Eudoxe de Cnide (astronome grec – 4e s. avjc)(Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Lièvre – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia