Le Triangle austral (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère sud dont les trois étoiles les plus lumineuses (de deuxième et troisième magnitude apparente) forment approximativement un triangle d’apparence équilatéral.

Abréviation/Symbole : TrA
Appelé aussi : (constellation du) Triangle austral – Triangulum Australe (latin nominatif) – TRIANGULUM AUSTRAL – Trianguli Australis (latin génitif)
Anglais : Triangulum Autrale
Chinois : 南三角座 (nán sānjiǎo zuò)
Russe : Южный Треугольник (yuzhnyy treugol’nik)

Carte pour la constellation Triangle asutral Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : α tra, β tra, γ tra (gamma), δ tra (delta), ε tra
Hémisphère :
 Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Le Triangle austral fut introduit pour la première fois par le navigateur italien Amerigo Vespucci en 1503 . Réinventée par les navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du xvie siècle et introduite par Johann Bayer dans son Uranometria en 1603.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Austral (adjectif) 
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), de deuxième magnitude (2e) – (Rubrique) – (Inventaire), de troisième magnitude – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Uranometria (premier atlas céleste, cartographie du ciel austral – 1603 – johann bayer)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome) – (Rubrique) – Frederick (frederik) de Houtman (navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique) – jPieter Dirkszoon Keyser (petrus theodori, navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique) – Amerigo Vespucci (navigateur – 1503)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Triangle austral – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Triangle austral – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Sagittaire (constellation)

Constellation la plus australe du zodiaque traversée par le Soleil du 18 décembre au 18 janvier.

Xem bói tình yêu cung Bọ Cạp năm 2016 đầy đủ nhất - KÊNH GiaiTri

Abréviation/Symbole : Sgr – Sag – SGR – ♐ (Unicode U+2650) est le symbole pour la constellation du zodiaque le Sagittaire. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Sagittaire – Sagittarius (latin nominatif) – Sagittarii (latin génitif) – L’Archer – Pholos (centaure, mythologie grecque) – ARCIFERE – Crotos – Chiron – L’arcifère (le porteur d’arc)
Anglais : Sagittarius (constellation)
Chinois : 人马座 (rénmǎzuò)
Russe : Стрелец (созвездие) (strelets, sozvezdiye – constellation) 

Il s’agit d’une constellation de grande taille, comprenant de nombreuses étoiles brillantes, un grand nombre d’amas stellaires et de nébuleuses diffuses.

Type : Zodiacale (Z 11)

(constellation entière) - Sagittaire (Sagittarius) - Le Ciel et Les Constellations - La Fenêtre de l'Univers

Hémisphère : Nord et Sud
Observation :
 Entre 55° Nord et 90° Sud – La constellation se situe entre Ophiuchus à l’ouest et le Capricorne à l’est.
Position :
 Au sud de l’équateur, avec projection de la Voie Lactée (VL 1) 

Sagittarius constellation map-fr.png - Wikipedia Commons

Amas globulaire : M22 (facies ?) (le troisième plus lumineux du ciel), M8 (spiculum)
Étoiles :
 Albaldah, alnasi (γ), arkab posterior (β2), arkab prior (β1), ascella (ζ), kaus australis (ε), kaus boréalis (λ), kaus media (δ) / medius / méridionalis, manubrium, nash, nunki (σ), polis (μ), rukbat (α), terebellum (ω)
Étoiles brillantes :
 7 (14 de magnitude inférieure à 4)
Nébuleuses : Lagune, omega, trifide
Objets (catalogue messier) : 15 (plus que dans n’importe quelle autre constellation) 

SagittariusCC.jpg - Wikimedia Commons

Origine : Le Sagittaire était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Ce terme signifie l’Archer . Dans la mythologie grecque, le Sagittaire représenterait le centaure Pholos, bien que certaines sources l’associent plutôt à Crotos ou même à Chiron (lui-même associé à la constellation du centaure) ; il serait en train de viser le Scorpion avec son arc.

Le Sagittaire désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 novembre au 21 décembre . C’est dans ce sens qu’il sert au repérage des déplacements planétaires, encore utilisé en astrologie.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Amas – (Inventaire), globulaire (GC) – (Inventaire) – M22 – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), lumineuse – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), *zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Déplacement planétaire
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Ascella (dzéta Sgr) – (Rubrique) – Kaus Australis (epsilon Sgr) – (Rubrique) – Kaus Borealis (lambda Sgr) – (Rubrique) – Kaus Media / Medius / Méridionalis (delta Sgr) – (Rubrique) – Nunki (sigma Sgr) – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Capricorne (constellation)
 – (Rubrique) – Le Centaure (constellation) – (Rubrique) – Le Scorpion (constellation) – (Rubrique) – Ophiuchus (constellation) – (Rubrique)

Nébuleuse – (Inventaire) – (de la) Lagune – Omega – (Rubrique) – Trifide – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Sagittaire (constellation) – Page Wikipedia
(Dossiers) Le Sagittaire, par Bernadette Jardez (CARL)
(Contenu) Liste d’étoiles du Sagittaire – Wikipedia

Sources :

Au Clair Stellaire – Bernadette Jardez (carl) – ВикипедияCARL – Google FranceGoogle images – Google TraductionKÊNH GiaiTri – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – La Fenêtre de l’Univers – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

L’Octant (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Oct
Appelé aussi : (constellation de l’) Octant – Octans (latin nominatif) – Octantis (latin génitif)
Anglais : Octans
Chinois : 南极座 (nánjí zuò)
Russe : Октант (созвездие) (oktant, sozvezdiye – constellation)

 Carte pour la constellation de l'fr:Octant (Erreur : Hya devrait être Hyi) Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Korrigan - Wikimedia Commons

L’une de ses étoiles, Polaris Australis (σ octantis), est l’étoile visible à l’œil nu la plus proche du pôle sud céleste.

Hémisphère : Nord ou Sud ou Zénith
Position :
 Au sud de l’équateur / Pôle céleste sud, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation de l’Octant fut créée par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 avec 13 autres constellations afin de remplir les derniers pans de ciel austral sans dénomination . Elle est nommée comme les autres d’après un appareil scientifique : l’octant est un instrument de navigation permettant de connaître sa position.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Polaris Australis (σ octantis) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

L’Octant (constellation) (rubrique)

Pôle – (Inventaire), sud (terrestre) – (Rubrique), sud céleste – (Rubrique/Inventaire)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de l’Octant – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Mouche (constellation)

Petite constellation, l’une des plus au sud de la voûte céleste .

Abréviation/Symbole : Mus
Appelé aussi : (constellation de la) Mouche, australe – Musca (latin nominatif) – Muscae (latin génitif) – Abeille
Anglais : Musca
Chinois : 苍蝇座 (cāngyíng zuò)
Russe : Муха (созвездие) (mukha, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Mouche Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Position : Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine / Histoire : La constellation de la Mouche fut proposée par les navigateurs hollandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman en 1536 . L’astronome Johann Bayer l’introduisit dans son Uranometria en 1603 sous le nom de l’Abeille . Plus tard, Nicolas-Louis de Lacaille la rebaptisa Mouche australe, afin de la différencier de la Mouche boréale, une constellation maintenant disparue située près du Bélier . La suppression de cette constellation permit de la rebaptiser simplement Mouche.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

La Mouche (constellation) (rubrique)

Le Belier (constellation) – (Rubrique)
Uranometria (premier atlas céleste, cartographie du ciel austral – 1603 – johann bayer)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome) – (Rubrique) – Frederick (frederik) de Houtman (navigateur et cartographe céleste néerlandais – 1536) – (Rubrique) – Pieter Dirkszoon Keyser (petrus theodori, navigateur et cartographe céleste néerlandais – 1536) – (Rubrique) – Nicolas-Louis de Lacaille (astronome) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Mouche – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Couronne australe (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : CrA
Appelé aussi : (constellation de la) Couronne australe – Corona Australis (latin nominatif) – Coronae Australis (latin génitif)
Anglais : Corona Australis
Chinois : 南冕座 (nán miǎn zuò)
Russe : Южная Корона (yuzhnaya korona)

Carte pour la constellation Courone astrale Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Répertoriée par Ptolémée, le nom de cette constellation fait pendant à celui de la Couronne boréale . Ses étoiles sont en effet disposées selon un arc-de-cercle qui rappelle une couronne . Il s’agirait de celle du Sagittaire, tout proche.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

La Couronne australe (constellation) – (Rubrique)

La Couronne boréale (constellation) – (Rubrique) – Le Sagittaire (constellation) – (Rubrique)
(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de La Couronne Australe – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia