Le Télescope (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Tel
Appelé aussi : (constellation du) Télescope – Telescopium (latin nominatif) – TELESCOPIUM – Telescopii (latin génitif)
Anglais : Telescopium
Chinois : 望远镜座 (wàngyuǎnjìng zuò)
Russe : Телескоп (созвездие) (teleskop, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Télescope Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Cette constellation fut introduite par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 pour désigner un pan de ciel sans dénomination . Comme plusieurs autres constellations créées par Lacaille, elle porte le nom d’un appareil scientifique.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Télescope (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Télescope – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Publicités

Le Réticule (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud, l’une des plus petites et les moins lumineuses du ciel.

Abréviation/Symbole : Ret
Appelé aussi : (constellation du) Réticule (xixe s) – Reticulum (latin nominatif) – Reticuli (latin génitif) – Rhombus (le rhombe) – Réticule Rhomboïde
Anglais : Reticulum
Chinois : 网罟座 (wǎng gǔ zuò)
Russe : Сетка (созвездие) (setka, sozvezdiye – constellation)

Reticulum constellation map-fr.png - Wikimedia commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation fut créée en 1621 par Isaac Habrecht (et peut-être indépendamment par jakob bartsch en 1624), qui la nomma Rhombus, le Rhombe. Réintroduite par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752, elle prit le nom de Réticule Rhomboïde avant d’être simplement nommée Réticule au xixe siècle . Comme plusieurs autres constellations modernes, elle porte le nom d’un appareil scientifique, un réticule étant  un dispositif de visées dans une lunette permettant de mesurer la position des étoiles.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), faible (peu lumineuse) – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire),  de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Déterminer la position d’une étoile – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Lunette astronomique (télescope réfracteur) – (Inventaire)

(Chercheurs) Jakob Bartsch (astronome allemand – 1624) – (Rubrique) – Isaac Habrecht (horloger suisse – 1621) – (Rubrique) – Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Réticule (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Réticule – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Règle (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud, faiblement visible .

Abréviation/Symbole : Nor – NOR
Appelé aussi : (constellation de la) Règle – Norma (latin nominatif) – NORMA – Normae (latin génitif) – L’Équerre et la règle – L’EQUERRE – Triangle du sud – Carré d’Euclide
Anglais : Norma (constellation)
Chinois : 矩尺座 (jǔ chǐ zuò)
Russe : Наугольник (созвездие) (naugol’nik, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Règle Produite à l'aide du logiciel PP3 - - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Constellation Norma.jpg - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation de la Règle fut créée par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 afin de remplir les derniers pans de ciel austral sans dénomination . Comme beaucoup des 14 autres constellations créées par Lacaille, elle porte le nom d’un appareil scientifique . Il l’appela d’ailleurs à l’origine L’Équerre et la Règle, outils utilisés à l’époque pour bâtir les charpentes . Elle fut également appelée Triangle du sud (sans lien avec l’actuel triangle austral) et Carré d’Euclide.


Cf. les fiches-clées :

Les 14 constellations crées par Lacaille – (Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Ciel austral
Constellation – (Rubrique), faible (peu lumineuse) – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Triangle austral (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome) – (Rubrique) – Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Règle (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Règle – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Poupe (constellation)

La Poupe est visible principalement à l’hémisphère sud . La Poupe est la plus grande de ces constellations.

Abréviation/Symbole : Pup – PUP
Appelé aussi : (constellation de la) Poupe – Puppis (latin nominatif) – PUPPIS – Puppis (latin génitif)
Anglais : Puppis
Chinois : 船尾座 (chuánwěi zuò)
Russe : Корма (созвездие) (korma, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Poupe Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

La poupe est la partie arrière d’un navire.

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (VL 14)

PuppisCC.jpg - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Incluse à l’origine par Ptolémée dans l’immense constellation du Navire Argo, elle fut créée par Nicolas-Louis de Lacaille lorsqu’il divisa le navire en constellations distinctes . Le Navire Argo représentaient, dans la mythologie grecque, le navire avec lequel Jason partit à la recherche de la Toison d’or . Ptolémée l’avait répertoriée dans son Almageste . À cause de sa taille (1 884 degrés carrés) et de son étendue (70° d’est en ouest), Nicolas-Louis de Lacaille la divisa en trois constellations en 1752 afin de pouvoir la manier plus aisément . La constellation de la Poupe est l’une des parties résultantes.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Galaxie – (Rubrique) – (Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique) – Projection de la Voie lactée (VL)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Navire Argo (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Poupe (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Poupe – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Peintre (constellation)

Constellation de l’hémisphère sudfaiblement visible.

Abréviation/Symbole : Pic – PIC
Appelé aussi : (constellation du) Peintre – Pictor (latin nominatif) – Pictoris (latin génitif) – Le Chevalet du peintre (avant le xixe)
Anglais : Pictor
Chinois : 绘架座 (huì jià zuò)
Russe : Живописец (созвездие) (zhivopisets, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Peintre Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Constellation Pictor.jpg - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : L’abbé Nicolas-Louis de Lacaille a introduit cette constellation en 1752 pour dénommer un pan du ciel austral dépourvu de nom . Appelée à l’origine le Chevalet du peintre, son nom a été simplifié au xixe siècle.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Peintre (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Peintre – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

L’Octant (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Oct
Appelé aussi : (constellation de l’) Octant – Octans (latin nominatif) – Octantis (latin génitif)
Anglais : Octans
Chinois : 南极座 (nánjí zuò)
Russe : Октант (созвездие) (oktant, sozvezdiye – constellation)

 Carte pour la constellation de l'fr:Octant (Erreur : Hya devrait être Hyi) Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Korrigan - Wikimedia Commons

L’une de ses étoiles, Polaris Australis (σ octantis), est l’étoile visible à l’œil nu la plus proche du pôle sud céleste.

Hémisphère : Nord ou Sud ou Zénith
Position :
 Au sud de l’équateur / Pôle céleste sud, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation de l’Octant fut créée par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 avec 13 autres constellations afin de remplir les derniers pans de ciel austral sans dénomination . Elle est nommée comme les autres d’après un appareil scientifique : l’octant est un instrument de navigation permettant de connaître sa position.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Polaris Australis (σ octantis) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

L’Octant (constellation) (rubrique)

Pôle – (Inventaire), sud (terrestre) – (Rubrique), sud céleste – (Rubrique/Inventaire)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de l’Octant – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

L’Horloge (constellation)

Une des constellations les plus au sud de la voûte céleste, l’une des moins lumineuses d’une région déjà pauvre en étoiles.

Abréviation/Symbole : Hor
Appelé aussi : (constellation de l’) Horloge – Horologium (latin nominatif) – Horologii (latin génitif) – Horologium Oscillitorium (horloge à balancier en latin)
Anglais : Horologium (constellation)
Chinois : 时钟座 (shízhōng zuò)
Russe : Часы (созвездие) (chasy, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Horloge Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : L’Horloge est une des 15 nouvelles constellations introduites par Nicolas-Louis de Lacaille afin de combler les derniers pans de ciel austral sans désignation . Appelée à l’origine Horologium Oscillitorium (horloge à balancier en latin), son nom a ensuite été raccourci pour être plus maniable . Cette dénomination était un hommage à Christian Huygens, inventeur, entre autres, de l’horloge à balancier.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Austral (adjectif) – Ciel austral
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Horloge à balancier, de Christian Huygens

L’Horloge (constellation) – (Rubrique)

Voûte céleste

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome) – (Rubrique) – Christian (chritiaan) Huygens (huyghens) (astronome et physicien néerlandais)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de l’Horloge – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia