Le Taureau (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin.

Taureau (constellation) - Sidney Hall - Wikiwand

Abréviation/Symbole : Tau – ♉ (U+2649) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Taureau. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Taureau – Taurus (latin nominatif) – tauri (latin génitif) – Le taureau blanc (mythologie) – Taureau d’airain
Anglais : Taurus (constellation)
Chinois : 金牛座 (jīnniúzuò)
Russe : Телец (созвездие) (telets, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Taureau Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Aldébaran / alderbaran, alcyone, alnath / el nath (β tau), ε tau, ζ tau, λ tau, ο tau
Hémisphère :
Nord
Objets : Amas, m1, ngc 1554-55, ngc 1647, pléiades, t tauri
Observation : Hiver – Dans l’ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Bélier à l’ouest et les Gémeaux à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 3), avec projection de la Voie Lactée (VL 9)
Type : Zodiacale (Z 3) 

Constellation du Taureau - Till Credner - Wikimedia Commons

Origine : Le Taureau était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Étant une constellation du Zodiaque, caractéristique avec ses amas, le Taureau est une constellation très ancienne . Dans la mythologie grecque, le Taureau pourrait être soit la forme bovine utilisée par Zeus afin de commettre le rapt d’Europe, soit le taureau blanc envoyé par Poséidon à Minos . Cependant il est généralement attribué au Taureau d’airain (selon les versions, seul les sabots seraient d’airain ou le corps entier), la gorgone qui inspira le tyran Phalaris pour la construction d’un instrument de torture de même nom, dominé par Jason et qui sera tué plus tard par Thésée à Marathon.

Le Taureau est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 avril au 21 mai.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique) – Hiver (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) –
Écliptique
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Aldébaran – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La tête du Taureau – (Rubrique)
Le Bélier (constellation)
 – (Rubrique) – Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique)

Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Taureau (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Taureau – Wikipedia

Sources :

Astronoo – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – whatawonderfulworldblog  – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – Wikiwand

Publicités

Le Sagittaire (constellation)

Constellation la plus australe du zodiaque traversée par le Soleil du 18 décembre au 18 janvier.

Xem bói tình yêu cung Bọ Cạp năm 2016 đầy đủ nhất - KÊNH GiaiTri

Abréviation/Symbole : Sgr – Sag – SGR – ♐ (Unicode U+2650) est le symbole pour la constellation du zodiaque le Sagittaire. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Sagittaire – Sagittarius (latin nominatif) – Sagittarii (latin génitif) – L’Archer – Pholos (centaure, mythologie grecque) – ARCIFERE – Crotos – Chiron – L’arcifère (le porteur d’arc)
Anglais : Sagittarius (constellation)
Chinois : 人马座 (rénmǎzuò)
Russe : Стрелец (созвездие) (strelets, sozvezdiye – constellation) 

Il s’agit d’une constellation de grande taille, comprenant de nombreuses étoiles brillantes, un grand nombre d’amas stellaires et de nébuleuses diffuses.

Type : Zodiacale (Z 11)

(constellation entière) - Sagittaire (Sagittarius) - Le Ciel et Les Constellations - La Fenêtre de l'Univers

Hémisphère : Nord et Sud
Observation :
 Entre 55° Nord et 90° Sud – La constellation se situe entre Ophiuchus à l’ouest et le Capricorne à l’est.
Position :
 Au sud de l’équateur, avec projection de la Voie Lactée (VL 1) 

Sagittarius constellation map-fr.png - Wikipedia Commons

Amas globulaire : M22 (facies ?) (le troisième plus lumineux du ciel), M8 (spiculum)
Étoiles :
 Albaldah, alnasi (γ), arkab posterior (β2), arkab prior (β1), ascella (ζ), kaus australis (ε), kaus boréalis (λ), kaus media (δ) / medius / méridionalis, manubrium, nash, nunki (σ), polis (μ), rukbat (α), terebellum (ω)
Étoiles brillantes :
 7 (14 de magnitude inférieure à 4)
Nébuleuses : Lagune, omega, trifide
Objets (catalogue messier) : 15 (plus que dans n’importe quelle autre constellation) 

SagittariusCC.jpg - Wikimedia Commons

Origine : Le Sagittaire était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Ce terme signifie l’Archer . Dans la mythologie grecque, le Sagittaire représenterait le centaure Pholos, bien que certaines sources l’associent plutôt à Crotos ou même à Chiron (lui-même associé à la constellation du centaure) ; il serait en train de viser le Scorpion avec son arc.

Le Sagittaire désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 novembre au 21 décembre . C’est dans ce sens qu’il sert au repérage des déplacements planétaires, encore utilisé en astrologie.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Amas – (Inventaire), globulaire (GC) – (Inventaire) – M22 – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), lumineuse – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), *zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)

Déplacement planétaire
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Ascella (dzéta Sgr) – (Rubrique) – Kaus Australis (epsilon Sgr) – (Rubrique) – Kaus Borealis (lambda Sgr) – (Rubrique) – Kaus Media / Medius / Méridionalis (delta Sgr) – (Rubrique) – Nunki (sigma Sgr) – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Capricorne (constellation)
 – (Rubrique) – Le Centaure (constellation) – (Rubrique) – Le Scorpion (constellation) – (Rubrique) – Ophiuchus (constellation) – (Rubrique)

Nébuleuse – (Inventaire) – (de la) Lagune – Omega – (Rubrique) – Trifide – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

Chercheurs/Spécialistes :

Claude Ptolémée (astronome, astrologue et géographe) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Sagittaire (constellation) – Page Wikipedia

(Dossiers) Le Sagittaire, par Bernadette Jardez (CARL)
(Contenu) Liste d’étoiles du Sagittaire – Wikipedia

Sources :

Au Clair Stellaire – Bernadette Jardez (carl) – ВикипедияCARL – Google FranceGoogle images – Google TraductionKÊNH GiaiTri – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – La Fenêtre de l’Univers – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – WordPress (.com)

Les Poissons (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril.

From Urania's Mirror (1824) - Sidney Hall - Wikimedia Commons

Abréviation/Symbole : Psc – PSC
Appelé aussi : (constellation des) Poissons – Pisces (latin nominatif) – PISCES – Piscium (latin génitif)
Anglais : Pisces (constellation)
Chinois : 双鱼座 (shuāngyúzuò)
Russe : Рыбы (созвездие) (ryby, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation des fr:Poissons Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Les Poissons sont également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 février au 20 mars.

Hémisphère : Nord ou Sud ou Zénith
Observation : Dans l’ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l’ouest et le Bélier à l’est . Bien qu’assez grande, elle découpe un pan du ciel éloigné du plan de la Voie lactée et ne contient que peu d’étoiles visibles, toutes assez peu lumineuses. 
Position :
 Équatorial (Eq 1)
Type : Zodiacale (Z 1)

Constellation Poissons - Till Credner - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : C’est une des constellations les plus anciennes . Son origine remonte vraisemblablement aux babyloniens qui la décrivaient déjà comme composée de deux poissons poussant un œuf géant (l’astérisme de l’Anneau) . La mythologie grecque veut que ces poissons soient les formes assumées par Aphrodite et Éros (ou selon les versions thétis et thérys) poursuivis par le monstre Typhon . Ils auraient relié leurs queues avec de la corde afin de ne pas se séparer. Les anciennes cartes du ciel nomment d’ailleurs la partie orientale Piscis Boreus et la partie occidentale Piscis Austrinus (qui n’a rien à voir avec le poisson austral contemporain) . Le point gamma, le nœud ascendant solaire, celui qu’occupe le Soleil lors de l’équinoxe de printemps, se trouve actuellement à 8° au sud d’ω Piscium . Cependant, à cause du phénomène de précession des équinoxes, ce point se trouvait dans le Bélier pendant les deux derniers millénaires av. J.-C., c’est-à-dire au moment où le Zodiaque fut établi . En conséquence, les Poissons sont toujours considérés comme le dernier signe du Zodiaque (l’année commençait alors vers l’équinoxe de printemps) bien qu’ils soient désormais le premier . Selon Rudolf Steiner, l’entrée dans l’Ère des Poissons s’est produite en 1413 ap. J.-C. et s’achèvera en 3573 ; en effet une hypothèse évoque le coucher héliaque des étoiles, se trouvant à 15° du point vernal lors de l’équinoxe de printemps, comme repère pour se situer dans une constellation et non pas le point vernal (une constellation comportant en moyenne 30°, lorsque le point vernal est au milieu d’une constellation, les étoiles en coucher héliaque sont au début de cette constellation) . Elle était l’une des 50 constellations identifiées par Ptolémée.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Entre Le Verseau et Le Bélier – (Inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Les 50 constellations identifiées par Ptolémée – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Équinoxe du printemps – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le coucher héliaque des étoiles
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Le Verseau (constellation) – (Rubrique)
Le Poisson austral (constellation) – (Rubrique) – Le Poisson volant (constellation) – (Rubrique)
L’ère des poissons (constellation, zodiaque) – Les Poissons (constellation) (rubrique)

Piscis Austrinus (partie occidentale de la constellation Les Poissons) – (Rubrique)
Piscis Boreus (partie orientale de la constellation Les Poissons) – (Rubrique)
Point vernal (♈︎) 
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique) – Rudolf Steiner – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Poissons (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles des Poissons – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Persée (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord, relativement grande, qui possède plusieurs étoiles brillantes (dont l’étoile variable algol, β persei).

Persée - L'univers et ses mystères : les constellations - Une passion l'astronomie (eklablog)

Abréviation/Symbole : Per – PER
Appelé aussi : (constellation de) Persée – Perseus (latin nominatif) – Persei (latin génitif)
Anglais : Perseus (constellation)
Chinois : 英仙座 (yīng xiān zuò)
Russe : Персей (созвездие) (persey, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Persée Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Constellations voisines : Andromède, le bélier, cassiopée, le cocher, la girafe, le taureau, le triangle
Étoiles :
 Algol (β persei)
Étoiles brillantes :
 5
Forme apparente :
 Étoile à cinq branches très visible
Hémisphère :
Nord
Observation : Automne, entre 90° Nord et 35° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Constellation Persée - Till Credner - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation de Persée est ancienne . Déjà répertoriée par Aratus de Soles, puis par Ptolémée dans son Almageste au ier siècle, elle est censée représenter Persée, le héros de la Mythologie grecque qui sauva Andromède . La constellation appartient au cycle qui décrit le mythe d’Andromède.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée – ier siècle) – (Rubrique/Inventaire)
Andromède (constellation) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Cassiopée (constellation) – (Rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), lumineuse – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Algol (β Persei) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Le Cocher (constellation) – (Rubrique) – La Girafe (constellation) – (Rubrique) – Le Taureau (constellation) – (Rubrique) – Le Triangle (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Persée (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de Persée – Wikipedia

Sources :

Википедияeklablog Google FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Une passion l’astronomie – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Hercule (constellation)

Vaste constellation de l’hémisphère nord, la cinquième plus grande de la voûte céleste.

Abréviation/Symbole : Her
Appelé aussi : (constellation d’) Hercule – Hercules (latin nominatif) – Herculis (latin génitif)
Anglais : Hercules (constellation)
Chinois : 武仙座 (wǔ xiān zuò)
Russe : Геркулес (созвездие) (gerkules, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Hercule Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Forme : Un homme à genoux ou couché
Hémisphère :
Nord
Observation : Été, entre 90° Nord et 50° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : L’une des 48 constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste, Hercule porte le nom romain du héros grec Héraclès . Les étoiles d’Hercule semblent en effet former un homme couché ou à genoux, ce qui était d’ailleurs le nom originel de la constellation.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Catalogue céleste – (Inventaire)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

Hercule (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles d’Hercule – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La grande Ourse (constellation)

Troisième constellation du ciel par son étendue . Elle contient le grand chariot (ou grande casserole), l’un des astérismes les plus connus de l’hémisphère nord . Elle est très facilement reconnaissable par la forme de casserole que composent ses sept plus brillantes étoiles . La Grande Ourse est une constellation circumpolaire pour les observateurs situés au-dessus de 41° de latitude Nord et elle ne semble jamais se coucher.

Abréviation/Symbole : UMa
Appelé aussi : (constellation de la) Grande Ourse – Ursa Major (latin nominatif) – Ursae Majoris (latin génitif) – Artktos (grec) – Le grand chariot / La grande casserole (seulement une partie)
Anglais : Ursa Major
Chinois : 大熊座 (dàxióngzuò)
Russe : Большая Медведица (bol’shaya medveditsa)

Carte pour la constellation de la fr:Grande Ourse Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Nord ou Sud ou Zénith
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : L’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), circumpolaire – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La grande Ourse (constellation) (rubrique) – Le grand chariot / La grande casserole

Pôle – (Inventaire), nord (terrestre) – (Rubrique), nord galactique (voie lactée)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Grande Ourse – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Cygne (constellation)

Grande et brillante constellation.

Abréviation/Symbole : Cyg
Appelé aussi : (constellation du) cygne – Cygnus (latin nominatif) – Cygni (latin génitif) – La Croix du nord
Anglais : Cygnus (constellation)
Chinois : 天鹅座 (tiān’é zuò)
Russe : Лебедь (созвездие) (lebed’, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Cygne Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

L’oiseau qu’elle représente (ou la croix) s’étend sur la Voie lactée estivale, paraissant en migration vers le sud . Traversée par la Voie lactée, elle contient plusieurs étoiles brillantes et de nombreux objets célestes.

Hémisphère : Nord
Observation : Été 
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (VL 5)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine / Histoire : Elle est parfois appelée la Croix du nord (en référence à la croix du sud) car ses étoiles sont principalement disposées selon une grande croix . Son nom lui est donné par Ptolémée dans le Livre VIII de l’Almageste datant du IIe siècle.


Cf. les fiches-clées :

Almageste – (Rubrique) – Livre VIII de l’Almageste
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Été (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Voie lactée estivale
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)
La Croix du Sud (constellation) – (Rubrique)

Le Cygne (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Claude Ptolémée (IIe siècle) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Cygne – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia