Interférométrie

Technique de mesure utilisant les interférences.

De inter- (préfixe), interféro- (préfixe), -métrie (suffixe).
Prononciation (phonétique) : ɛ̃tɛʀfeʀɔmetʀi

Abréviation/Symbole :
Appelé aussi :
Opposé :
Anglais : Interferometry
Chinois :()
Russe :()

(via pixelmator) PRINCIPES DE L’INTERFÉROMÉTRIE - CONFÉRENCE "L'INTERFÉROMÉTRIE AU SERVICE DE L'ASTRONOMIE" Par Denis DEFRÈRE - IAP - planet astronomy.com

Origine : … Fizeau en 1868

Domaines : Astronomie, interférométrie, physique, télescopes


Les fiches-clées :

ΔL (abréviation)

Astronomie – (Rubrique)
Astronomique (adjectif)Glossaire astronomique (rubrique)

B (abréviation)

CHARA (mont wilson) – (Rubrique)
Champ électrique
Chemins optiques

ddm (abréviation)
Diamètre angulaire, de l’étoile observée

Focale
La fonction d’étalement du point d’un télescope
Frange

Gagner en résolution

Instrument – (Inventaire)
Les instruments d’interférométrie – (Inventaire)

Intensité lumineuse – (Rubrique)

L’interférence, de la lumière, des ondes lumineuses

… interférométrie : Les instruments d’interférométrie – (Inventaire)
Interférométrie à onde de matière, destructive, en intensité, optique

Interféromètre
Les interféromètres (techniques et instruments) – (Inventaire)

La ligne à retard (interférométrie)
La ligne de base (interférométrie)
Longueur d’onde
Lumière

Onde lumineuse

Optique (théorique)(Rubrique)
Optique (adjectif) : Glossaire optique (rubrique)
Optique ondulatoire – (Rubrique)
Les optiques – (Rubrique/Inventaire)

Périscope
Physique – (Rubrique)
Plan focal
Point source
Poutre
Le Problème u-v
Pupille

Radioastronomie – (Rubrique)
Résolution angulaire (∼ λ/D)
Résoudre un objet spatial

Station de recombinaison

Table de recombinaison mobile (Tr)
Tache d’Airy

Télescope – (Rubrique) : La fonction d’étalement du point d’un télescope
Télescopes – (Inventaire)

Twin Keck (télescopes – mauna kea – hawaii) – (Rubrique)

The Very large telescope (VLT – paranal – chili)(Rubrique)

Chercheurs, spécialistes, enseignants, vulgarisateurs :

… Airy (…) – (Rubrique) : Tache d’Airy
Astrophysicien – (Rubrique) – (Inventaire)
Hanbury Brown (… – 1956) – (Rubrique) : Interférométrie en intensité
… Fizeau (… – 1868) – (Rubrique)
Antoine Labeyrie (… – 1974) – (Rubrique) :
Hugo Lisoir (youtubeur) – (Rubrique)
… Michelson (… – 1890) – (Rubrique) :
… Stephan (… – 1874) – (Rubrique) :

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Portails/Fiches/Dossiers)
(Vidéos) Interférométrie : L’Univers à travers des franges ! – Hugo Lisoir (youtube) –

Sources & Outils :

Bing – CopyLess 2 – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Romain Laugier – Hugo Lisoir (youtube) – Le Robert-Dixel Mobile – Jean-Pierre Martin (planetastronomy.com) – Notes (iOS) – planetastronomy.com – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – WordPress.com – YouTube

Les étoiles

Inventaire, types, localisations.

Appelé aussi : Astres
Anglais : Stars
Chinois :()
Russe :()

– image –

Types : À neutrons, électrofaible, géante, naine, nébuleuse, nova, quasar, solaire, supergéante, supernova, variable.

Domaines : Étoiles, inventaire, localisations, types


Les fiches-clées :

Astre

Étoile – (Rubrique), alpha, à neutrons, delta, du berger, du matin, du soir, électrofaible, filante, géante, géante bleue, polaire , rouge, naine, naine blanche, jaune, noire, nébuleuse, solaire, supergéante rouge, variable

Les étoiles (inventaire) : Couleurs des étoiles – Les étoiles de la Voie Lactée – Masses des étoiles – Nova – Numérotation des étoiles – Quasar – Supernova – Taille des étoiles (diamètre) – Températures des étoiles – Trou noir – Vitesses de rotation des étoiles

Naine brune
Nova

Quasar
Supernova
Trou noir

Chercheurs, spécialistes, enseignants, vulgarisateurs :

Astronome(Rubrique)– (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

(Portails/Dossiers/Articles) …

Sources & Outils :

ВикипедияBing – CopyLess 2 – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel MobileNotes (iOS) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Les galaxies

Inventaire et localisations.

Anglais : Galaxies
Chinois :()
Russe :()

– image –

Domaines : Astronomie, galaxies, inventaires


Les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique)
Astronomique (adjectif)Glossaire astronomique (rubrique)

Galaxie – (Rubrique), a, active, annulaire, b, barrée, c, d, e, e7, eo, eo-7, ellipitique / géante, en forme de spirale, irrégulière, lenticulaire, naine, primordiale, S, SA, SB, so., spirale, starbust

Les galaxies actives – (Inventaire), elliptiques géantes – (Inventaire), naines – (Inventaire), spirales – (Inventaire)

Galaxies (inventaire) : La galaxie d’Antromède – La galaxie du Sombrero – La galaxie du tourbillon – Les galaxies des antennes – Notre Galaxie, la Voie Lactée – Les nuages de Magellan – Radiogalaxie – Quasar

Radiogalaxie – (Rubrique)

Quasar – (Rubrique)

Chercheurs, spécialistes, enseignants, vulgarisateurs :

Astronome(Rubrique)– (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

(Portails) …

Sources & Outils :

ВикипедияBing – CopyLess 2 – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel MobileNotes (iOS) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Astrophysicien

Spécialiste de l’astrophysique.

Du grec astêr (étoile, astre) et physis (science de la nature, physique) avec le suffixe -ien.

Appelé aussi : Astrophysicienne (féminin) – Astronome
Anglais : Astrophysicist
Chinois : 天体物理学家 (tiāntǐ wùlǐ xué jiā) 天体物理 (astrophysique) 学家 (scientifique)
Russe : Астрофизик (astrofizik)

– image –

Scientifique de haut niveau, l’astrophysicien étudie les étoiles et les planètes afin de comprendre le fonctionnement de l’univers.

Interactions : Ingénieurs mécaniciens / opticiens

Domaines : Astronomie, astrophysique, cosmologie, exoplanétologie, physique, planétologie


Cf. les fiches-clées :

-ien (suffixe)

Astro- (préfixe)
Astrophysique – (Rubrique) – Glossaire astrophysique (rubrique)

Cosmologie – (Rubrique), physique (contemporaine) – Glossaire cosmologique (rubrique)

Exoplanétologie(Rubrique)
Exoplanète – (Rubrique)Les exoplanètes – (Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – Les étoiles – (Inventaire)

Géophysique – (Rubrique)

Physique – (Rubrique/Inventaire) – Glossaire physique (rubrique)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Planète – (Rubrique) – (Inventaire)

Spécialistes (inventaire)

Chercheurs/Spécialistes/Enseignants :

-physicien (suffixe)Astrophysicien (rubrique) – (Inventaire) – Géophysicien – (Rubrique) – (Inventaire)

Astrophysicien (rubrique) – (Inventaire) – Aurélien Barrau (astrophysicien français, des astroparticules, trous noirs et cosmologie – professeur à l’université grenoble-alpes) – (Rubrique) – Cosmologue (cosmologiste) – (Rubrique) – (Inventaire) – Géophysicien – (Rubrique) – (Inventaire) – Ingénieur – (Rubrique) / mécanicien – (Rubrique) / opticien – (Rubrique) – Anne-Marie Lagrange (astrophysicienne – cnrs de grenoble – 2011)(Rubrique) – Physicien – (Rubrique) – (Inventaire) – Hubert Reeves (astrophysicien québécois) – (rubrique)

Ailleurs dans le site :

(Ophys) Opticien – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Dans le Wiktionnaire

(Fiches métier) astrophysicien / astrophysicienne – onisep.fr
(Vidéos) astrophysicien – tv – onisep.fr – L’origine de l’Univers – tv – onisep.fr

Sources & Outils :

aurelien barrau (youtube) – ВикипедияBing – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel Mobileonisep.fr – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – YouTube

-nomie (suffixe)

Relatif à la loi.

De -nome, du grec ancien νόμος (nomos, loi), avec le suffixe -ie.

Anglais : -nomy
Chinois : 文 (pour le mot astronomie)
Russe : -номия (nomiya)

– image –

Utilisé dans les cas où le mot en -nome n’existe pas.

Domaines : Astronomie, suffixes


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Loi (naturelle) – (Inventaire)(spatiale)

Suffixes (inventaire) – Préfixes (inventaire)

Chercheurs/Spécialistes/Enseignants :

Aurélien Barrau (astrophysicien français, des astroparticules, trous noirs et cosmologie – professeur à l’université grenoble-alpes) – (Rubrique)

 

Documentation (liens externes) :

Dans le Wiktionnaire

(Dictionnaires) …

Sources & Outils :

aurelien barrau (youtube) – Bing – ECOSIA – Google France – Google Traduction – Le Robert-Dixel MobileWikimedia Commons – Wiktionnaire – YouTube

Astro-

Préfixe des mots en rapport aux astres, aux étoiles, à l’espace.

Du grec ancien ἄστρον (astron – étoile).

Appelé aussi (synonymes) : Cosmo- – Spatio-
Anglais : Astro-
Chinois : 天文- (tiānwén-)
Russe : Астро- (astro)

小时候很多人都梦想成为天文学家,然后高中物理几场考试不及格后与天文学家失之交臂(哈哈哈哈哈)但是不管物理好不好,不管你懂不懂相对论引力波,对天文星空有颗好奇的心总是好事,说不定哪天你就发现新的小行星了。- KnewOne

Domaines : Astres, astronomie, espace, étoiles, préfixes


Cf. les fiches-clées :

Astre – (Rubrique/Inventaire)

Astrobiologie – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronautique – (Rubrique) – Glossaire astronautique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astrophysique – (Rubrique) – Glossaire astrophysique (rubrique)

Cosmo- (préfixe)

L’Espace – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – Les étoiles – (Inventaire)

Préfixes (inventaire) – Suffixes (inventaire)
Spatio- (préfixe)

Chercheurs/Spécialistes :

Astrobiologiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Astrologue – (Inventaire) – Astronaute – (Rubrique) – (Inventaire) – Astronome(Rubrique) – (Inventaire) – Astrophysicien – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Dans le Wiktionnaire

(Dictionnaires) …

Sources :

ВикипедияBing – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionKnewOne – Le Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Astronome

Spécialiste d’astronomie.

Du bas latin astronomus, du grec ancien ἀστρονόμος.

Anglais : Astronomer
Chinois : 天文学家 (tiānwénxué jiā) 天文 (astronomie) 学家 (scientifique)
Russe : Астроном (astronom)

The Astronomer by Johannes Vermeer - Wikimedia Commons

Classifications : 2111 (CITP) – K2402 (ROME, France)
Origine :
Mot apparu en 1549

Domaines : Astronomie, professions, spécialistes


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome(Rubrique) – (Inventaire) – Galileo Galilei (Galilée) (savant, mathématicien, géomètre, physicien et astronome italien) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Dossiers/Articles) …

Sources :

ВикипедияBing – CITP – CNP – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel MobileOIT – ROME – Johannes Vermeer – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Galileo Galilei (Galilée)

Savant, mathématicien, géomètre, physicien et astronome italien du XVIIe siècle.

Anglais : Galileo Galilei
Chinois : 伽利略·伽利莱 (jiālìlüè·jiā lì lái)
Russe : Галилей, Галилео (galiley, galileo)

Justus Sustermans - Portrait of Galileo Galilei, 1636 - Giusto Sustermans — http://www.nmm.ac.uk/mag/pages/mnuExplore/PaintingDetail.cfm?ID=BHC2700 - Wikimedia Commons

Domaines : Astronomie, personnalités, physique


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome(Rubrique) – (Inventaire) – Galileo Galilei (Galilée) (rubrique) – Géomètre(Rubrique) – (Inventaire) – Personnalités (rubrique/inventaire) –  Physicien – (Rubrique) – (Inventaire) –

Ailleurs dans le site :

(Accueil du site) Géomètre – (Rubrique) – (Inventaire) – Mathématicien – (Rubrique) – (Inventaire) – Les mathématiques (domaine) – (Rubrique/Inventaire) – Mathématique (adjectif) – Glossaire mathématique (rubrique) – Savant – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Dossiers/Articles) …

Sources & Outils :

ВикипедияBing – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Giusto Sustermans – Le Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – WordPress (.com)

Logos

Rationalité, parole, langage oral, le parlé, idée de convaincre, rhétorique.

Du grec ancien λόγος (lógos – parole, discours, raison, relation).

Anglais : Logos
Chinois : 邏各斯 (luó gè sī) 邏各 (logique) 斯 (?)
Russe : Логос (logos)

希腊语拼写的“邏各斯” - Mladifilozof; improved by Aristeas - 自己的作品 - Wikimedia Commons

Domaines : Astéroïdes, cosmologie, philosophie


Cf. les fiches-clées :

-logie (suffixe)

Cosmologie – (Rubrique) – Glossaire cosmologique (rubrique)

(58534) Logos (astéroïde) – (Rubrique)

Chercheurs/Spécialistes/Enseignants/Vulgarisateurs :

Aurélien Barrau (astrophysicien français, des astroparticules, trous noirs et cosmologie – professeur à l’université grenoble-alpes) – (Rubrique) – Cosmologue (cosmologiste) – (Rubrique) – (Inventaire)

Ailleurs dans le site :

(Accueil du site) Convaincre (un auditoire) – Écriture – (Rubrique) – Langue – Rationalité – Rhétorique
(Osy) Langage – (Rubrique) – Parler – (Rubrique) – Parole – (Rubrique) – Philosophie(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Encyclopédies) …

Sources & Outils :

Aristeas (wikimedia commons) – aurelien barrau (youtube) – ВикипедияBing – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel MobileMladifilozof (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – YouTube

Point

Le point, dans différents domaines de la physique et de l’Espace.

Du latin pǔnctum (point, piqûre), participe passé du verbe pŭngĕre (poindre).

Abréviation/Symbole : . – ×
Anglais : Point (géométrie/physique)
Chinois : 点 (diǎn)
Russe : Градус (gradus)

– image –

Domaines : Astronomie, astrophysique, chimie, géographie, humidité, mécanique, phénomènes, physique, planétologie, pression (atmosphérique), température, thermodynamique


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astrophysique – (Rubrique) – Glossaire astrophysique (rubrique)

Chimie – (Rubrique/Inventaire) – Glossaire chimique (rubrique)   – Point (chimie, symbole)
Géographie – (Rubrique)

Horizon – (Inventaire)
Humidité – (Rubrique)

Latitude – (Inventaire)
Les cinq points de Lagrange
Longitude – (Rubrique/Inventaire)

Mécanique – (Rubrique/Inventaire), du point – (Rubrique) – Glossaire mécanique (rubrique)

Phénomène – (Inventaire)
Physique – (Rubrique/Inventaire) – Glossaire physique (rubrique)

Point (chimie, symbole), chaud (radiogalaxies), critique (planétologie – 218 atm, 374°C), d’application, d’appui, d’ébullition des fluides, fusion (Tf)de Lagrange, de libration, de référence (origine), de vue relativiste, géodésique, instable, L1 / L2 / L3 / L4 / L5 de Lagrange, matériel (M), stable, orbital, triple (planétologie), remarquable, vernal (♈︎) – Mécanique du point

Points (inventaire), de coagulation, L1, L2 et L3 / L4 et L5 de Lagrange, verticaux – Les cinq points de Lagrange – Points-col

Pression – (Inventaire), atmosphérique (atm) – Point critique (218 atm, 374°C), triple
Radiogalaxie – (Rubrique) – Les radiogalaxies – (Inventaire) – Point chaud

Température (C) – (Rubrique) – (Inventaire), Celsius (t ou Θ) – Point critique (218 atm, 374°C), triple
Thermodynamique – (Rubrique) – Thermodynamique (adjectif)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire) – Astrophysicien – (Rubrique) – (Inventaire) – Géographe – (Rubrique) – (Inventaire)
Joseph-Louis Lagrange (mathématicien, mécanicien analyste, astronome) – (Rubrique)Point de Lagrange – Les points L1, L2 et L3 / L4 et L5 de Lagrange – Les cinq points de Lagrange
Sylvestre Maurice (astrophysicien {institut de recherche en astronomie et planétologie}, coordinateur du projet chemcam)(Rubrique)

Ailleurs dans le site :

(accueil du site – Géométrie / Mathématiques) Géométrie – (Rubrique) – Ligne – Les mathématiques (domaine) – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire mathématique (rubrique) – Multiplication – (Rubrique) – Point (géométrie), de fuite

(accueil du site – Linguistique) Écriture – (Rubrique) – Graphie – Ligne – Linguistique – (Rubrique) – Point (écriture) – Ponctuation – (Rubrique) – Typographie

(Ophys) Médecine – (Rubrique/Inventaire) – Médical (adjectif) – Glossaire médical (rubrique) – Point (médecine) – Pression – (Inventaire)

(Ose) Dessin – (Rubrique) – Musique – (Rubrique) – Point (musique), (sculpture), de fuite (dessin) – Sculpture – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

(Portails/Dictionnaires) …

Sources :

Bing – CEA Paris-Saclay (youtube) – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel Mobile – Sylvestre Maurice – Wikipedia – WikipédiaWiktionnaire – YouTube

Supernova

Explosion très lumineuse qui marque la fin de vie de certaines étoiles ; étoile dans ce stade ; phénomènes conséquents à l’explosion de l’étoile, s’accompagnant d’une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité.

Dérivé de nova, avec le préfixe super-.

Abréviation/Symbole : SN
Appelé aussi : Supernovae (pluriel) – Étoile nouvelle (impropre/observationnel)
Opposé :
 Étoile (jeune)
Anglais : Supernova
Chinois : 超新星 (chāoxīnxīng) 超 (super) 新 (nouveau) 星 (étoile)
Russe : Супернова (supernóva)

– image –

Observation : Vue depuis la Terre, une supernova apparaît souvent comme une étoile nouvelle, alors qu’elle correspond en réalité à la disparition d’une étoile.

Domaines : Astronomie, étoiles, novae, supernovae


Cf. les fiches-clées :

Les différences phases du phénomène supernova – (Inventaire)

Explosions (inventaire)
Étoile – (Rubrique), nouvelle – Les étoiles – (Inventaire)

Nova

Super- (préfixe)

Supernova (rubrique) – Les différences phases du phénomène supernova – (Inventaire)
Supernovæ – (Inventaire)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Animations) Animation montrant les différentes phases du phénomène supernova – Wikimedia Commons

Sources & Outils :

ВикипедияВикисловарьBing – ECOSIA – Google FranceGoogle Traduction – Le Robert-Dixel MobileQwantSimynazareth (wikimedia commons) – TLFi – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionary维基词典 – Wiktionnaire – WordPress (.com)

Radiogalaxie

Galaxie dont la plus grande partie de l’énergie émise ne provient pas des composantes galactiques ordinaires (étoiles, poussières, gaz interstellaires, etc.).

De radio et galaxie.

Opposé : Galaxie ordinaire ?
Anglais : Radio galaxy
Chinois : 无线电星系 (wúxiàndiàn xīngxì) – 无线 (radio) 电星系 (galaxie)
Russe : Радиогалактика (radiogalaktika)

Images en fausse couleur de la structure radio à grande échelle des radiogalaxies FRI 3C31 et FRII 3C98 - Mhardcastle - Wikimedia Commons

Ce type de galaxie appartient à la catégorie des galaxies actives (une des six principales catégories).

Composition (structure radio) : Jet, lobe radio, plume, point chaud / zone réactive

Domaines : Astronomie, galaxies (actives), radioastronomie, radiogalaxies


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Étoile – (Rubrique) – Les étoiles – (Inventaire)

Galaxie – (Rubrique), active
Les galaxies – (Inventaire), actives – (Inventaire)

Gaz – (Rubrique/Inventaire) – Les gaz interstellaires – (Rubrique/Inventaire)

Jet (radiogalaxies) – (Rubrique)
Lobe radio (radiogalaxies)

Plume (radiogalaxies)
Point chaud (radiogalaxies)
Poussière – (Inventaire) – Les poussières galactiques

Radio- (préfixe)
Radioastronomie – (Rubrique/Inventaire)

Radiogalaxie (rubrique) – Les radiogalaxies – (Inventaire)

Structure – (Inventaire), radio (d’une radiogalaxie)
Zone – (Inventaire), réactive

Chercheurs/Spécialistes/Enseignants :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire) – Aurélien Barrau (astrophysicien français, des astroparticules, trous noirs et cosmologie – professeur à l’université grenoble-alpes) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Dossiers/Articles) …

Sources & Outils :

aurelien barrau (youtube) – ВикипедияBing – ECOSIA – ExtremeCuber (wikimedia commons) – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel MobileMhardcastle (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – WordPress (.com) – YouTube

Les radiogalaxies

Inventaire des radiogalaxies, une des six principales catégories de galaxies actives.

Anglais : Radio galaxies
Chinois : 无线电星系 (wúxiàndiàn xīngxì) – 无线 (radio) 电星系 (galaxie)
Russe : Радиогалактики (radiogalaktiki)

– image –

Exemples : 3c 244.1 (ursa major b), 3c 288, 3c 66b, 3c 75, centaurus a (ngc 5128), cygnus a (3c 405), fri 3c31, frii 3c98, hercules a, m87

Domaines : Astronomie, galaxies (actives), radioastronomie, radiogalaxies


Cf. les fiches-clées :

3C 244.1 (galaxie, radiogalaxie – Ursa Major B) – (Rubrique)
3C 288 (galaxie, radiogalaxie) – (Rubrique)
3C 66B (galaxie, radiogalaxie) – (Rubrique)
3C 75 (galaxie, radiogalaxie) – (Rubrique)

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Au plus près de la Terre – (Inventaire) : Centaurus A (radiogalaxie – NGC 5128)

Centaurus A (galaxie lenticulaire, radiogalaxie – NGC 5128)(Rubrique)
Cygnus A (galaxie, radiogalaxie – 3C 405)(Rubrique)

Dans l’amas de galaxies Abell 400 – (Rubrique/Inventaire) : 3C 75 (radiogalaxie)
Dans l’amas de la vierge – (Rubrique/Inventaire) : M87 (radiogalaxie Virgo A)
Dans la constellation Andromède – (Rubrique/Inventaire) : 3C 66B (radiogalaxie)
Dans la constellation Hercule – (Rubrique/Inventaire) : Hercules A (radiogalaxie – 3C 348)
Dans la constellation La grande Ourse – (Rubrique/Inventaire) : 3C 244.1 (radiogalaxie – Ursa Major B)
Dans la constellation Les Chiens de chasse – (Rubrique/Inventaire) : 3C 288 (radiogalaxie)
Dans la constellation Le Cygne – (Rubrique/Inventaire) : Cygnus A (radiogalaxie – 3C 405)

FRI 3C31 (galaxie, radiogalaxie) – (Rubrique) {ou 3C 31}
FRII 3C98 (galaxie, radiogalaxie) – (Rubrique) {ou 3C98}

Galaxie – (Rubrique), active
Les galaxies – (Inventaire), actives – (Inventaire)

Hercules A (galaxie, radiogalaxie – 3C 348)(Rubrique)
M87 (galaxie elliptique, radiogalaxie Virgo A – Messier 87, NGC 4486)(Rubrique)

Radioastronomie – (Rubrique/Inventaire)

Radiogalaxie – (Rubrique)
Les radiogalaxies (inventaire)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

(Portails/Dossiers) …

Sources :

ВикипедияBing – ECOSIA – ExtremeCuber (wikipedia) – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Martin Hardcastle – Le Robert-Dixel MobileMhardcastle (wikipedia) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Pulsar du Crabe

L’un des premiers pulsars découverts et le plus étudié.

Appelé aussi : PSR B0531+21 – NP 0532 – PSR J0534+2200
Anglais : Crab Pulsar
Chinois : 蟹状星云脉冲星 (xiè zhuàng xīngyún màichōng xīng – pulsar du crabe) 蟹状 (crabe) – 星云 (nébuleuse) – 脉冲星 (pulsar)
Russe : PSR B0531+21 – Пульсар в Крабовидной туманности (pul’sar v krabovidnoy tumannosti – pulsar dans la nébuleuse du crabe)

X-ray picture of Crab pulsar, taken by Chandra - Smithsonian Institution - Wikimedia Commons

Âge : Inférieur à 1000 ans
Cousin : Pulsar des Voiles
Découverte : 1968
Localisation : Nébuleuse du Crabe, rémanent de supernova
Observatoires : Chandra (télescope, rayons X), hubble (télescope spatial, optique)

Position de la Nébuleuse du Crabe (Crab Pulsar) dans la Voie Lactée - NASA/DOE/International LAT Team - Wikimedia Commons
localisation dans la voie lactée

Domaines : Astronomie, nébuleuse du crabe, pulsars


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Chandra (télescope spatial, observatoire de rayons x) – (Rubrique)
Crabe – (Inventaire)

Hubble (télescope spatiale, optique)(Rubrique)
Nébuleuse – (Rubrique) – (Inventaire), du crabe (rémanent de supernova)(Rubrique)

Pulsar – (Rubrique), du Crabe (rubrique) – Les pulsars – (Inventaire)

Rémanent de supernova
Supernova – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(vidéos – animation Gif) A slow-motion animation of the Crab Pulsar taken at 800 nm wavelength (near-infrared) using a Lucky Imaging camera from Cambridge University, showing the bright pulse and fainter interpulse – Wikimedia Commons

Sources & Outils :

ВикипедияBing – DOE – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – International LAT Team – Le Robert-Dixel MobileNASA – Smithsonian Institution (flickr) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – WordPress (.com)

Exoplanétologie

Branche de la planétologie comparant les planètes situées en dehors du Système solaire (les exoplanètes).

De planétologie, de planète avec le préfixe exo- et le suffixe -logie.

Appelé aussi : Planétologie
Anglais : Exoplanetology – Exoplanetory science
Chinois : 系外行星學 (xì wài háng xīng xué)
Russe :()

– image –

Elle cherche à classer les planètes et à en déterminer les conditions d’apparition, voire les critères biophiles (qui sont propices à la vie, voir aussi l’exobiologie).

Histoire/Origine : Longtemps la planétologie est restée confinée à l’étude du Système solaire (seul système planétaire connu jusqu’en 1995) . Avec la découverte de la première planète extrasolaire ordinaire en 1995 par Didier Queloz et Michel Mayor autour de l’étoile 51 Pegasi, la planétologie a connu un essor et une diversification considérables, les nouveaux systèmes planétaires découverts différant radicalement du Système solaire.

Domaine : Astronomie, exobiologie, exoplanètes, planétologie, planètes


Cf. les fiches-clées :

-logie (suffixe)
51 Pegasi (étoile) – (Rubrique) – 51 Pegasi b (exoplanète de type jupiter chaud) – (Rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Critères biophiles

Exo- (préfixe)

Exobiologie – (Rubrique) – Critères biophiles

Exoplanétologie (rubrique)
Exoplanète – (Rubrique) – Les exoplanètes – (Inventaire)

Planétologie (rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)

Planète – (Rubrique), extrasolaire

PSR (abréviation)
PSR B1257+12 (pulsar) – (Rubrique)
PSR B1257+12 A (une des moins grosses exoplanètes connue) – (Rubrique)

Système – (Inventaire), planétaire – (Inventaire)
Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Exobiologiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Exoplanétologue – (Rubrique) – (Inventaire) – Michel Mayor (exoplanétologue – 1995) – (Rubrique) – Planétologue – (Rubrique) – (Inventaire) – Didier Queloz (exoplanétologue – 1995)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Wikipedia page (EN)

(Portails/Dossiers)

Sources :

维基百科 – Bing – ECOSIA – Google France – Google Traduction – Le Robert-Dixel Mobile – WikipediaWikipédiaWiktionnaire

Plutoïde

Planète naine en orbite autour du Soleil à une distance supérieure à celle de Neptune.

Dérivé de pluton, avec le suffixe -oïde.

Opposé : Planète naine du Système solaire interne
Anglais : Plutoid
Chinois : 類冥矮行星 (lèi míng ǎi xíngxīng)
Russe : Плутоид (plutoid)

Les plutoïdes Pluton et Eris avec leurs satellites - IAU - FUTURA SCIENCES

Un plutoïde a une masse suffisante pour que son auto-gravité assure un équilibre hydrostatique lui donnant une forme quasi-sphérique . Il ne doit pas avoir fait le ménage autour de lui sur son orbite.

Les satellites des plutoïdes ne sont pas des plutoïdes, même s’ils adoptent aussi une forme quasi-sphérique.

Exemples : Éris, hauméa, makémaké, pluton
Exclus : Cérès
Origine étymologie/législative : Union astronomique internationale (11 juin 2008)

Domaines : Astronomie, planétologie, planètes (naines), système solaire


Cf. les fiches-clées :

-oïde (suffixe)

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Auto-gravité

Cérès, la planète naine – (Rubrique)
Cubewano (type)

Équilibre, hydrostatique
(136199) Éris (planète naine)(Rubrique)

(136103) Hauméa (planète naine) – (Rubrique)

(136472) Makémaké (planète naine) – (Rubrique)
Masse (m) – (Rubrique) – (Inventaire), planétaire – La masse de Pluton

Neptune, la plus éloignée (des planètes détectées du Système solaire) – (Rubrique) – L’orbite de Neptune
Orbite – (Rubrique) – (Inventaire), de Neptune

Planétoïde – (Inventaire)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Planète – (Rubrique) – (Inventaire)naine – (Rubrique) – (Inventaire)

Plutino
Pluton, la planète naine – (Rubrique) – La masse de Pluton

Quasi-sphérique

Satellite – (Rubrique/Inventaire), naturel – (Inventaire)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique)

Union astronomique internationale (IAU) – (Rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire) – Planétologue – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Dossiers/Articles) Plutoïde – FUTURA SCIENCES

Sources :

ВикипедияBing – ECOSIA – FUTURA SCIENCES – Google FranceGoogle images – Google Traduction – IAU – Le Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – WordPress (.com)

KIC 8462852

Une étoile aux variations erratiques de luminosité.

Abréviation/Symbole : WTF
Appelé aussi : L’Étoile de Tabby (tabetha boyajian), de Boyajian – L’Étoile WTF (where’s the flux ?) – La plus mystérieuse étoile de la galaxie (2016) – NGC 6866 – 6866
Anglais : Tabby’s star
Chinois : KIC 8462852
Russe : Звезда Табби (zvezda tabbi)

Dessin d’artiste - Nasa, JPL-Caltech, Vanderbilt University - Aidez les astronomes à étudier « l’étoile la plus mystérieuse de la Galaxie » - FUTURA SCIENCES
dessin d’artiste
KIC 8462852 dans l'infrarouge et l’ultraviolet - Star KIC 8462852 in infrared (2MASS survey) and ultraviolet (GALEX) - Infrared: IPAC/NASA Ultraviolet: STScI (NASA) - WIKIMEDIA COMMONS
dans l’ultraviolet et infrarouge

Constellation : Le Cygne
Distance : 1 480 années-lumière – 454 parsecs
Spécificités : Variations erratiques de luminosité (non périodiques et d’intensités variables, jusqu’à 22%)

Position de l'étoile dans la constellation du Cygne - Map of NGC 6866 - Roberto Mura - WIKIMEDIA COMMONS

Missions : Mission Kepler
Observatoires :
Télescope spatial Kepler

Domaines : Constellation le cygne, étoiles (KIC)


Cf. les fiches-clées :

Étoile – (Rubrique) – Les étoiles – (Inventaire)

KIC (abréviation)
Kepler (mission)(Rubrique)
Kepler (télescope spatial)(Rubrique)
Kepler Input Catalog (KIC, catalogue d’entrées de kepler) – (Inventaire)

Le Cygne (constellation) – (Rubrique)

Mission (spatiale) – (Rubrique/Inventaire), d’exploration – (Inventaire), Kepler – (Rubrique)
Télescope spatial – (Inventaire), Kepler – (Rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire) – Tabetha Suzanne (S.) Boyajian (astronome et professeur d’université américaine)(Rubrique) – Johannes Kepler – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Articles) Aidez les astronomes à étudier « l’étoile la plus mystérieuse de la Galaxie » – FUTURA SCIENCES

Sources :

2MASS – ВикипедияCaltech – FUTURA SCIENCES – GALEX – Google FranceGoogle images – Google TraductionIPAC – JPL (nasa) – Le Robert-Dixel MobileNASA – QwantRoberto Mura (wikimedia commons) – Laurent Sacco (futura sciences) – Stellaruim – STScl (nasa) – Vanderbilt University – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Dénébola (étoile)

Deuxième étoile la plus brillante de la constellation Le Lion.

Abréviation/Symbole : β Leo
Appelé aussi : (β, bêta) Beta Leonis – Denebola – 94 Leo (flamsteed)
Anglais : Denebola
Chinois : 五帝座一 (wǔdì zuò yī)
Russe : Денебола (denebola)

Denebola Star – Tail of the Lion - Astrology King

Son nom Dénébola veut dire queue du lion, car sa position correspond à la queue de la constellation du Lion . Déneb dans la constellation du Cygne a une étymologie similaire.

Température (surface) : 8500 K
Vitesse de rotation : 120 km/s (élevée) 

The history of the star: Denebola - William Tyler Olcott

Domaines : Astrologie, astronomie (observationnelle), constellations


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique) 
Astronomie
 – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire)
Déneb (étoile alpha cygni) – (Rubrique)

Dénébola (rubrique)

Le Lion (constellation) – (Rubrique) – La Queue du Lion (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome – 1603) – (Rubrique) – John Flamsteed (1725) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Beta Leonis – Page Wikipedia

Sources :

Astrology King – Википедия – Constellations of Words – Google images – Google Traduction – William Tyler Olcott – Qwant – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Spica (étoile)

Étoile (binaire) la plus lumineuse de la constellation La Vierge . Du latin spica (l’épi, la vierge qui tient un épi dans l’une de ses mains).

Abréviation/Symbole : α Vir
Appelé aussi : Alpha Virginis – (l’) Épi (de la vierge) – Azimech – Spica Virginis (l’épi de la vierge)
Anglais : Spica
Chinois : 角宿一 (jiǎo sù yī)
Russe : Спика (spika)

LA LUNE, SATURNE ET SPICA - universcience.tv

C’est la quinzième étoile la plus brillante du ciel.

Constellation de la Vierge - Les Ailes Immortelles .net - Forum

Appartenance : Le triangle du printemps (avec arcturus et régulus)
Observation :
Constellation La Vierge . Suivre la courbe de la Grande Ourse jusqu’à Arcturus dans le Bouvier, et poursuivre la route jusqu’à l’Épi . L’étoile est périodiquement occultée par la Lune et peut l’être par Mercure ou par Vénus.

Domaines : Astronomie (observationnelle)


Cf. les fiches-clées :

Arcturus (étoile) – (Rubrique)
Astronomie – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), binaire – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire stellaire (rubrique)

La grande Ourse (constellation) – (Rubrique)
La Vierge (constellation) – (Rubrique)
Le Bouvier (constellation) – (Rubrique)

La Lune, notre satellite naturel – (Rubrique)
Mercure, la plus petite planète du Système solaire – (Rubrique)
Régulus (étoile α leonis, le cœur du lion) – (Rubrique)

SPICA (abréviation)

Système (stellaire, double) Spica – (Rubrique)

Triangle du printemps – (Rubrique) 
Vénus, notre plus proche voisine
 – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Alpha Virginis – Page Wikipedia

Sources :

Википедия – Google images – Google TraductionLes Ailes Immortelles (forum) – Qwant – universcience.tv – Wikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Régulus (étoile)

Étoile (apparente) la plus brillante de la constellation Le Lion, et une des plus brillantes du ciel nocturne.

Abréviation/Symbole : α Leo
Appelé aussi : α Leonis – Le cœur du Lion (constellation) – Étoile royale (perse)
Anglais : Regulus
Chinois : 軒轅十四 (xuānyuán shísì)
Russe : Регул (regul)

Regulus1.jpg - Wikimedia Commons

C’est un système d’étoile triple.

Distance : Environ 77,5 années-lumière de la Terre

LE LION - PETITE CHRONIQUE ZODIACALE DE BERNADETTE - CARL

Appartenances : Le triangle du printemps (avec arcturus et spica)
Histoire :
Régulus est une des quatre étoiles royales des Perses, il y a environ 5 000 ans.

Domaines : Astronomie (observationnelle)


Cf. les fiches-clées :

Arcturus (étoile) – (Rubrique)  
Astronomie
 – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire), apparente, brillante – (Rubrique) – (Inventaire), triple – (Inventaire) – Glossaire stellaire (rubrique)

Le Lion (constellation) – (Rubrique) – La Queue du Lion (constellation) (rubrique)

Régulus (étoile, α leonis le cœur du lion) (rubrique), A – (Rubrique), B – (Rubrique), C – (Rubrique) – Le Système (stellaire, triple) Régulus – (Rubrique)

Spica (étoile α Vir) – (Rubrique)
Triangle du printemps – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияCARL – Google FranceGoogle images – Google TraductionBernadette Jardez (carl) – Qwant – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Scorpion (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 23 octobre au 29 novembre.

Abréviation/Symbole : Sco
Appelé aussi : (constellation du) Scorpion – Scorpius (latin nominatif) – Scorpii (latin génitif) – Scorpion de feu
Anglais : Scorpius
Chinois : 天蝎座 (tānxiēzuò)
Russe : Скорпион (созвездие) (skorpion, sozvezdiye – constellation)

Scorpius constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

Il appartient à l’hémisphère sud céleste, et une grande partie de la constellation est sous l’écliptique.

Constellations voisines : Balance, couronne boréale, sagittaire
Étoiles brillantes :
13
Forme :
 Thorax d’un scorpion très brillant
Hémisphère :
 Sud
Observation : Il se situe entre la Balance à l’ouest et Ophiuchus à l’est, entre 40° Nord et 90° Sud
Position :
 Au sud de l’équateur, avec projection de la Voie Lactée (VL 20)
Type : Zodiacale (Z 9)

ScorpiusCC.jpg - Wikimedia Commons

Origine : À l’origine, la constellation comprenait également la Balance (qui figurait alors les pinces du scorpion) . Le Scorpion est l’objet de plusieurs légendes selon la mythologie grecque : il s’agirait du Scorpion de feu envoyé par Artémis pour tuer le chasseur Orion . Ainsi il se trouve opposé à la constellation Orion, se levant en été lorsqu’Orion se couche . D’autres versions suggèrent qu’Apollon envoya le Scorpion de feu par jalousie envers l’attention qu’Orion portait à Artémis . Il apparait aussi durant la quête de Persée . Scorpion était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Le Scorpion désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 octobre au 22 novembre . C’est dans ce sens qu’il sert au repérage des déplacement planétaires, encore utilisé en astrologie.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

La Balance (constellation) – (Rubrique)
Le Scorpion (rubrique) – Les pinces du Scorpion – (Rubrique)
Ophiuchus (constellation) – (Rubrique) – Orion (constellation) – (Rubrique) – Persée (constellation) – (Rubrique)

Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Scorpion (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Scorpion – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Sculpteur (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud, peu lumineuse.

Abréviation/Symbole : Scl
Appelé aussi : (constellation du) Sculpteur – Sculptor (latin nominatif) – Sculptoris (latin génitif) – L’Atelier du sculpteur – Dédale – Icare
Anglais : Sculptor (constellation)
Chinois : 玉夫座 (yùfū zuò)
Russe : Скульптор (созвездие) (skul’ptor, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Sculpteur Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Constellations voisines : Baleine, fourneau, grue, phénix, poisson austral (PsA), verseau
Étoiles : α Scl, β Scl, γ Scl (gamma), δ Scl (delta), R Sculptoris (géante rouge)
Étoiles brillantes :
 0
Forme apparente :
 Lettre y
Hémisphère :
 Sud
Objets : NGC 253, NGC 55
Observation : Entre 50° Nord et 90° Sud
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique, avec projection du pôle sud galactique (PS gal.), de la Voie lactée

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Introduite par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 en même temps que 13 autres pour nommer un pan du ciel austral sans dénomination, elle était originellement nommée L’Atelier du sculpteur avant que son nom soit raccourci . Chez les Grecs, on l’identifie parfois à Dédale ou à Icare.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), faible (peu lumineuse) – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – R Sculptoris (géante rouge) 
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

La Baleine (constellation) – (Rubrique) – La Grue (constellation) – (Rubrique)
Le Fourneau (constellation) – (Rubrique) – Le Phénix (constellation) – (Rubrique) – Le Poisson austral (constellation) – (Rubrique) – Le Sculpteur (rubrique) – Le Verseau (constellation) – (Rubrique)

Pôle – (Inventaire), galactique, nord (terrestre) – (Rubrique), nord galactique (voie lactée), sud (terrestre) – (Rubrique), sud galactique (PS gal., voie lactée) – (Rubrique), sud céleste – (Rubrique/Inventaire)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Sculpteur (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Sculpteur – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Serpent (constellation)

Constellation qui représente le serpent dompté par Ophiuchus (le serpentaire).

Sidney Hall - Urania's Mirror - Taurus Poniatowski, Serpentarius, Scutum Sobiesky, and Serpens.jpg - Wikipedia

Abréviation/Symbole : Ser
Appelé aussi : (constellation du) Serpent – SERPENT – Serpens (latin nominatif) – SERPENS – Serpentis (latin génitif) – Ladon
Anglais : Serpens
Chinois : 巨蛇座 (jù shé zuò)
Russe : Змея (созвездие) (zmeya, sozvezdiye – constellation)

Serpens constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

C’est la seule constellation divisée en deux parties : la Tête et la Queue du Serpent sont séparées par l’entreposition d’Ophiuchus, mais leurs étoiles sont nommés comme si elles faisaient partie d’une zone contiguë et la désignation génitive Serpentis est utilisée pour toutes les deux . La Tête du Serpent se trouve principalement dans l’hémisphère céleste nord, la Queue du Serpent essentiellement dans l’hémisphère céleste sud.

Hémisphère : Nord (tête) et Sud (queue)
Observation : Aucune des étoiles du Serpent n’est plus brillante que la 3e magnitude, ce qui rend la constellation assez difficile à discerner.
Position :
 Équatorial (Eq 12), au nord de l’écliptique

Origine : Le Serpent est une constellation ancienne, bien que sa symbolique première soit inconnue . Il s’identifie dans la mythologie grecque soit au serpent qui révéla à Asclépios les secrets de la médecine, soit au serpent qu’Apollon tua dans sa jeunesse, soit à Ladon quand Héraclès l’a tué . En conséquence, il est toujours représenté porté par l’Ophiuchus, celui-ci contrôlant le pouvoir de l’animal . Serpent était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Désignation génitive
Écliptique – Nord de l’écliptique (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), de troisième magnitude – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Serpent (rubrique) – La Tête du Serpent – (Rubrique) – La Queue du Serpent – (Rubrique) 
Ophiuchus (constellation)
 – (Rubrique)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Serpent (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Serpent – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Les Voiles

Une des 88 constellations du ciel, visible essentiellement de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Vel
Appelé aussi : (constellation des) Voiles – Vela (latin nominatif) – Velorum (latin génitif) – Navire argo (inexact)
Anglais : Vela (constellation)
Chinois : 船帆座 (chuán fān zuò)
Russe : Паруса (созвездие) (parusa, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation des fr:Voiles Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Les Voiles sont la deuxième constellation résultante par la taille.

Constellations voisines : Boussole, carène, centaure (cen), machine pneumatique, poupe
Étoiles : δ Vel (delta), IRAS 08544-4431 (étoile double), κ Vel (kappa), λ Vel (lambda), μ (mu), φ (phi), ψ (psi), ϒ Vel (upsilon)
Étoiles brillantes :
 5
Forme :
 Une / des voiles de bateau
Hémisphère :
 Sud
Observation : entre 30° Nord et 90° Sud
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (VL 15)

Origine : Le Navire Argo représentaient, dans la mythologie grecque, le navire avec lequel Jason partit à la recherche de la Toison d’or . Ptolémée l’avait répertoriée dans son Almageste . À cause de sa taille (1 884 degrés carrés) et de son étendue (70° d’est en ouest), Nicolas-Louis de Lacaille la divisa en trois constellations en 1752 afin de pouvoir la manier plus aisément . La constellation des Voiles est l’une des parties résultantes.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – IRAS 08544-4431 (étoile double) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Voiles – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles des Voiles – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Sextant (constellation)

Constellation très peu lumineuse, située sur l’équateur céleste, d’où elle peut être vue quasiment de n’importe quelle latitude, sauf aux pôles.

Abréviation/Symbole : Sex
Appelé aussi : (constellation du) Sextant – Sextans (latin nominatif) – SEXTANS – Sextantis (latin génitif) – Suaire du Christ (rheita)
Anglais : Sextans
Chinois : 六分仪座 (liù fēn yí zuò)
Russe : Секстант (созвездие) (sekstant, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Sextant Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : α Sex, β Sex, γ Sex
Hémisphère :
 …
Observation : …
Position :
 Équatorial (Eq 9), au sud de l’écliptique

SextansCC.jpg - Wikipedia

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Introduite par Johannes Hevelius en 1690, elle tire son nom d’un appareil de mesure permettant de mesurer la hauteur d’un astre au-dessus de l’horizon, instrument qu’Hevelius utilisait précisément pour ses relevés . Avant Hevelius, le moine Antoine de Rheita créa en 1643 à cet emplacement du ciel le Suaire du Christ, une constellation qui tomba rapidement en désuétude avant d’être remplacée par le Sextant.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), faible (peu lumineuse) – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Pôle – (Inventaire), galactique, nord (terrestre) – (Rubrique), nord galactique (voie lactée), sud (terrestre) – (Rubrique), sud galactique (voie lactée) – (Rubrique), sud céleste – (Rubrique/Inventaire)

(Chercheurs) Johannes Hevelius (astronome polonais – 1690) – (Rubrique) – Antoine (anton / antonius, maria schyriaeus) de Rheita (moine, astronome et opticien) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Sextant (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Sextant – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Vierge (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 16 septembre au 30 octobre.

Virgo as depicted in Urania's Mirror, a set of constellation cards published in London c.1825. - Sidney Hall - Wikimedia Commons

C’est une constellation immense (la deuxième du ciel, après l’hydre) et extrêmement ancienne.

Abréviation/Symbole : Vir – ♍ (Unicode U+264D) est le symbole pour la constellation du zodiaque la Vierge - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation de la) Vierge – Virgo (latin nominatif) – Virginis (latin génitif)
Anglais : Virgo (constellation)
Chinois : 室女座 (shìnǚzuò)
Russe : Дева (созвездие) (deva, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Vierge Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Azamech vel (?), β Vir, γ Vir (gamma), δ (delta), ζ Vir (zeta), η Vir (eta), θ Vir (theta), ν Vir (nu), spica (α vir), Vindemiatrix (ε vir) – Aset (Isis) – Déméter – Perséphone – Cybèle – Artémis – Athéna – Astrée (déesse de la justice)
Hémisphère :
 …
Objets : Amas de la Vierge, M49, M60, M61, M84, M87, M89, M104
Observation : Printemps – Dans l’ordre du zodiaque, elle se situe entre le Lion à l’ouest et la Balance à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 11)
Type : Zodiacale (Z 7) 

The constellation Virgo. - Till Credner - Wikimedia Commons

Origine : La Vierge était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . La Vierge est l’une des constellations les plus anciennes du Zodiaque . Elle tire probablement son origine du fait que le Soleil se trouvait jadis dans la Vierge lors de l’équinoxe d’automne : le lever héliaque de Spica correspondait à peu près à la période des moissons, et celui de Vindemiatrix à celui des vendanges . En revanche, le personnage que représente originellement la constellation n’est pas connu et quasiment toutes les grandes déesses de l’Antiquité y furent liées, telles Aset (Isis), Déméter, Perséphone, Cybèle, Artémis, Athéna, etc. L’une des versions se raccrochant à la mythologie grecque l’identifie à la déesse de la Justice, Astrée (fusionnant avec sa demi-sœur artémis) fille de Thémis, qui aurait quitté la Terre par dégoût de la grossièreté des hommes . La Vierge est depuis lors quasiment toujours dessinée portant la Balance, ainsi qu’un épi de blé.

La Vierge est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 août au 22 septembre.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

L’amas de la Vierge (amas local) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Printemps (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale (Eq)(Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Équinoxe d’automne
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique) – Spica (α Vir) – (Rubrique) – Vindemiatrix (ε Vir) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

L’Hydre (femelle, constellation) – (Rubrique) – L’Hydre mâle (constellation) – (Rubrique) 
La Balance (constellation)
 – (Rubrique) – Le Lion (constellation) – (Rubrique)

Lever Héliaque
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Vierge (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Vierge – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Verseau (constellation)

Le Verseau, ou Porteur d’eau, est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 16 février au 11 mars.

A representation of Aquarius printed in 1825 as part of Urania's Mirror, (including a now-obsolete constellation, Ballon Aerostatique south of it). - Sidney Hall - Wikimedia Commons

Abréviation/Symbole : Aqr – Aqu – ♒ (Unicode U+2652) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Verseau. Les deux traits parallèles représentent des vagues et peuvent être courbes ou droits. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Verseau – Aquarius (latin nominatif) – AQUARIUS – Aquarii (latin génitif) – Le Porteur d’eau – Daulo (chaldéens) – Ganymède
Anglais : Aquarius (constellation)
Chinois : 寶瓶座 (bǎopíngzuò)
Russe : Водолей (созвездие) (vodoley, sozvezdiye – constellation)

Aquarius constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

Étoiles : Ancha, sad el melik (α), sad es saud (β), scheat, situla
Hémisphère :
 …
Objets : M2, M72, M73
Observation : Dans l’ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Capricorne à l’ouest et les Poissons à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 15)
Type : Zodiacale (Z 13) 

AquariusCC.jpg - Wikimedia Commons

Verseau était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Elle est parmi les constellations les plus vieilles du ciel et se trouve dans une zone souvent appelée la Mer, à cause de son abondance de constellations aquatiques (telles la baleine, les poissons, éridan, etc.) . Parfois, le fleuve Éridan est dessiné provenant du pot du Verseau.

Origine : Comme les autres constellations du Zodiaque, le Verseau est très ancien . Il semble qu’elle était déjà appelée Daulo par les Chaldéens . Le Verseau a été diversement identifié au fil de l’Histoire ; la mythologie la plus courante veut qu’il soit Ganymède, que Zeus enleva pour devenir son amant et échanson.

En astrologie, le Verseau est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 janvier au 19 février . C’est dans ce sens qu’il y sert au repérage des déplacement planétaires . Son signe est une représentation de l’air car c’est un signe d’air comme la Balance et les Gémeaux . Ère du Verseau : La constellation a été immortalisée dans les années 1960, qui proclama l’ère du Verseau (l’air age of aquarius dans la comédie musicale hair) . Cependant, il semble qu’il n’y ait aucune définition standard pour les ères astrologiques, censées correspondre à l’entrée du point vernal dans la constellation correspondante . L’ère du Verseau pourrait commencer soit en 2150, soit en 2660, en fonction de la définition préférée . Selon Rudolf Steiner, l’entrée dans l’ère du Verseau se fera en 3573 ; en effet une hypothèse évoque le coucher héliaque des étoiles, se trouvant à quinze degrés du point vernal lors de l’équinoxe de printemps, comme repère pour se situer dans une constellation et non pas le point vernal (une constellation comportant en moyenne 30°, lorsque le point vernal est au milieu d’une constellation, les étoiles en coucher héliaque sont au début de cette constellation).

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), aquatique – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Pot du Verseau – (Rubrique)
L’Éridan (constellation)
 – (Rubrique) – La Balance (constellation) – (Rubrique) – La Baleine (constellation) – (Rubrique) – Le Capricorne (constellation) – (Rubrique) – Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique) – Les Poissons (constellation) – (Rubrique)

La Mer (zone céleste) – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique) – Rudolf Steiner – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Verseau – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Verseau – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Sidney Hall – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Triangle austral (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère sud dont les trois étoiles les plus lumineuses (de deuxième et troisième magnitude apparente) forment approximativement un triangle d’apparence équilatéral.

Abréviation/Symbole : TrA
Appelé aussi : (constellation du) Triangle austral – Triangulum Australe (latin nominatif) – TRIANGULUM AUSTRAL – Trianguli Australis (latin génitif)
Anglais : Triangulum Autrale
Chinois : 南三角座 (nán sānjiǎo zuò)
Russe : Южный Треугольник (yuzhnyy treugol’nik)

Carte pour la constellation Triangle asutral Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : α tra, β tra, γ tra (gamma), δ tra (delta), ε tra
Hémisphère :
 Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Le Triangle austral fut introduit pour la première fois par le navigateur italien Amerigo Vespucci en 1503 . Réinventée par les navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du xvie siècle et introduite par Johann Bayer dans son Uranometria en 1603.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Austral (adjectif) 
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), de deuxième magnitude (2e) – (Rubrique) – (Inventaire), de troisième magnitude – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Uranometria (premier atlas céleste, cartographie du ciel austral – 1603 – johann bayer)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome) – (Rubrique) – Frederick (frederik) de Houtman (navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique) – jPieter Dirkszoon Keyser (petrus theodori, navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique) – Amerigo Vespucci (navigateur – 1503)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Triangle austral – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Triangle austral – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Triangle (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère nord dont les trois étoiles principales forment justement un triangle allongé.

Abréviation/Symbole : Tri – Δ
Appelé aussi : (constellation du) Triangle – Triangulum (latin nominatif) – Trianguli (latin génitif) – Triangle allongé – Deltotron (delta) – Deltotum (romain)
Anglais : Triangulum
Chinois : 三角座 (sānjiǎo zuò)
Russe : Треугольник (созвездие) (treugol’nik, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Triangle Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Constellations voisines : Andromède, bélier, persée, poisson
Hémisphère :
Nord
Observation : Automne, entre 90° Nord et 50° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

The constellation Triangulum as it can be seen by the naked eye. - Till Credner - Wikimedia Commons
Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Le Triangle figurait déjà dans la liste des 48 constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste, l’une des rares constellations antiques (avec la balance) à ne pas provenir d’un mythe et la seule qui soit décrite par une figure géométrique . À l’époque grecque, cette constellation portait le nom de Deltotron, le Delta (vraisemblablement celui du nil), identifié par la lettre grecque Δ . Les romains conservèrent cette appellation en la nommant Deltotum . L’astronome Johannes Hevelius créa également un Petit Triangle juste à côté de celui-ci (qu’il appela logiquement le grand triangle) . Ils furent fondus en un seul par Friedrich Argelander en 1843 lors de la publication de son Uranometria Nova.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Andromède (constellation) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), antique – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Nord de l’écliptique (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Nord de l’équateur (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La Balance (constellation) – (Rubrique) – Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Les Poissons (constellation) – (Rubrique)

Persée (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Friedrich Wilhelm August Argelander (astronome prussien – 1843) – (Rubrique) – Johannes Hevelius (astronome polonais) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Triangle (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Triangle – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia Commons – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Toucan (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud, légèrement plus lumineuse que les autres constellations de cette partie du ciel austral.

The "southern birds" as seen in Johann Bayer's Uranometria. Tucana (as "Toucan") is in the middle. - Johann Bayer - Wikimedia Commons

Abréviation/Symbole : Tuc
Appelé aussi : (constellation du) Toucan – Tucana (latin nominatif) – TUCANA – Tucanae (latin génitif)
Anglais : Tucana
Chinois : 杜鵑座 (dùjuān zuò)
Russe : Тукан (созвездие) (tukan, sozvezdie – constellation)

Carte pour la constellation Toucan Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Inventée par les navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du xvie siècle, elle fut popularisée par Johann Bayer lors de la publication de son Uranometria en 1603.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Ciel austral
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Uranometria (premier atlas céleste, cartographie du ciel austral – 1603 – johann bayer)

(Chercheurs)
Johann Bayer (astronome – 1603) – (Rubrique) – Frederick (frederik) de Houtman (navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique) – Pieter Dirkszoon Keyser (petrus theodori, navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Toucan (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Toucan – Wikipedia

Sources :

Johann Bayer – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Télescope (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Tel
Appelé aussi : (constellation du) Télescope – Telescopium (latin nominatif) – TELESCOPIUM – Telescopii (latin génitif)
Anglais : Telescopium
Chinois : 望远镜座 (wàngyuǎnjìng zuò)
Russe : Телескоп (созвездие) (teleskop, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Télescope Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Cette constellation fut introduite par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 pour désigner un pan de ciel sans dénomination . Comme plusieurs autres constellations créées par Lacaille, elle porte le nom d’un appareil scientifique.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Télescope (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Télescope – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Table (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud, peu lumineuse.

Abréviation/Symbole : Men
Appelé aussi : (constellation de la) Table – Mensa (latin nominatif) – MENSA – Mensae (latin génitif) – Mensa Mons (la montagne-table)
Anglais : Mensa (constellation)
Chinois : 山案座 (shān àn zuò)
Russe : Столовая Гора (созвездие) (stolovaya gora, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Table Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Elle découpe un pan de ciel quasiment vide d’étoiles et d’objets célestes.

Hémisphère : Sud
Observation : Elle est de plus impossible à observer au nord de l’équateur.
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Constellation Mensa.jpg - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Elle fut introduite par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 afin de combler un pan du ciel austral sans dénomination . Originellement nommée Mensa Mons (la montagne-table), son nom vient de la montagne dominant Le Cap, en Afrique du Sud, où Nicolas-Louis de Lacaille réalisait ses relevés.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Ciel austral
Constellation – (Rubrique), lumineuse – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Objet (spatial) – (Inventaire)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Table (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Table – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Taureau (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin.

Taureau (constellation) - Sidney Hall - Wikiwand

Abréviation/Symbole : Tau – ♉ (U+2649) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Taureau. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Taureau – Taurus (latin nominatif) – tauri (latin génitif) – Le taureau blanc (mythologie) – Taureau d’airain
Anglais : Taurus (constellation)
Chinois : 金牛座 (jīnniúzuò)
Russe : Телец (созвездие) (telets, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Taureau Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Aldébaran / alderbaran, alcyone, alnath / el nath (β tau), ε tau, ζ tau, λ tau, ο tau
Hémisphère :
Nord
Objets : Amas, m1, ngc 1554-55, ngc 1647, pléiades, t tauri
Observation : Hiver – Dans l’ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Bélier à l’ouest et les Gémeaux à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 3), avec projection de la Voie Lactée (VL 9)
Type : Zodiacale (Z 3) 

Constellation du Taureau - Till Credner - Wikimedia Commons

Origine : Le Taureau était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Étant une constellation du Zodiaque, caractéristique avec ses amas, le Taureau est une constellation très ancienne . Dans la mythologie grecque, le Taureau pourrait être soit la forme bovine utilisée par Zeus afin de commettre le rapt d’Europe, soit le taureau blanc envoyé par Poséidon à Minos . Cependant il est généralement attribué au Taureau d’airain (selon les versions, seul les sabots seraient d’airain ou le corps entier), la gorgone qui inspira le tyran Phalaris pour la construction d’un instrument de torture de même nom, dominé par Jason et qui sera tué plus tard par Thésée à Marathon.

Le Taureau est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 avril au 21 mai.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique) – Hiver (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) –
Écliptique
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Aldébaran – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La tête du Taureau – (Rubrique)
Le Bélier (constellation)
 – (Rubrique) – Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique)

Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Taureau (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Taureau – Wikipedia

Sources :

Astronoo – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – whatawonderfulworldblog  – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – Wikiwand

Le Sagittaire (constellation)

Constellation la plus australe du zodiaque traversée par le Soleil du 18 décembre au 18 janvier.

Xem bói tình yêu cung Bọ Cạp năm 2016 đầy đủ nhất - KÊNH GiaiTri

Abréviation/Symbole : Sgr – Sag – SGR – ♐ (Unicode U+2650) est le symbole pour la constellation du zodiaque le Sagittaire. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Sagittaire – Sagittarius (latin nominatif) – Sagittarii (latin génitif) – L’Archer – Pholos (centaure, mythologie grecque) – ARCIFERE – Crotos – Chiron – L’arcifère (le porteur d’arc)
Anglais : Sagittarius (constellation)
Chinois : 人马座 (rénmǎzuò)
Russe : Стрелец (созвездие) (strelets, sozvezdiye – constellation) 

Il s’agit d’une constellation de grande taille, comprenant de nombreuses étoiles brillantes, un grand nombre d’amas stellaires et de nébuleuses diffuses.

Type : Zodiacale (Z 11)

(constellation entière) - Sagittaire (Sagittarius) - Le Ciel et Les Constellations - La Fenêtre de l'Univers

Hémisphère : Nord et Sud
Observation :
 Entre 55° Nord et 90° Sud – La constellation se situe entre Ophiuchus à l’ouest et le Capricorne à l’est.
Position :
 Au sud de l’équateur, avec projection de la Voie Lactée (VL 1) 

Sagittarius constellation map-fr.png - Wikipedia Commons

Amas globulaire : M22 (facies ?) (le troisième plus lumineux du ciel), M8 (spiculum)
Étoiles :
 Albaldah, alnasi (γ), arkab posterior (β2), arkab prior (β1), ascella (ζ), kaus australis (ε), kaus boréalis (λ), kaus media (δ) / medius / méridionalis, manubrium, nash, nunki (σ), polis (μ), rukbat (α), terebellum (ω)
Étoiles brillantes :
 7 (14 de magnitude inférieure à 4)
Nébuleuses : Lagune, omega, trifide
Objets (catalogue messier) : 15 (plus que dans n’importe quelle autre constellation) 

SagittariusCC.jpg - Wikimedia Commons

Origine : Le Sagittaire était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Ce terme signifie l’Archer . Dans la mythologie grecque, le Sagittaire représenterait le centaure Pholos, bien que certaines sources l’associent plutôt à Crotos ou même à Chiron (lui-même associé à la constellation du centaure) ; il serait en train de viser le Scorpion avec son arc.

Le Sagittaire désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 novembre au 21 décembre . C’est dans ce sens qu’il sert au repérage des déplacements planétaires, encore utilisé en astrologie.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Amas – (Inventaire), globulaire (GC) – (Inventaire) – M22 – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), lumineuse – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), *zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)

Déplacement planétaire
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Ascella (dzéta Sgr) – (Rubrique) – Kaus Australis (epsilon Sgr) – (Rubrique) – Kaus Borealis (lambda Sgr) – (Rubrique) – Kaus Media / Medius / Méridionalis (delta Sgr) – (Rubrique) – Nunki (sigma Sgr) – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Capricorne (constellation)
 – (Rubrique) – Le Centaure (constellation) – (Rubrique) – Le Scorpion (constellation) – (Rubrique) – Ophiuchus (constellation) – (Rubrique)

Nébuleuse – (Inventaire) – (de la) Lagune – Omega – (Rubrique) – Trifide – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

Chercheurs/Spécialistes :

Claude Ptolémée (astronome, astrologue et géographe) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Sagittaire (constellation) – Page Wikipedia

(Dossiers) Le Sagittaire, par Bernadette Jardez (CARL)
(Contenu) Liste d’étoiles du Sagittaire – Wikipedia

Sources :

Au Clair Stellaire – Bernadette Jardez (carl) – ВикипедияCARL – Google FranceGoogle images – Google TraductionKÊNH GiaiTri – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – La Fenêtre de l’Univers – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – WordPress (.com)

Le Réticule (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud, l’une des plus petites et les moins lumineuses du ciel.

Abréviation/Symbole : Ret
Appelé aussi : (constellation du) Réticule (xixe s) – Reticulum (latin nominatif) – Reticuli (latin génitif) – Rhombus (le rhombe) – Réticule Rhomboïde
Anglais : Reticulum
Chinois : 网罟座 (wǎng gǔ zuò)
Russe : Сетка (созвездие) (setka, sozvezdiye – constellation)

Reticulum constellation map-fr.png - Wikimedia commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation fut créée en 1621 par Isaac Habrecht (et peut-être indépendamment par jakob bartsch en 1624), qui la nomma Rhombus, le Rhombe. Réintroduite par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752, elle prit le nom de Réticule Rhomboïde avant d’être simplement nommée Réticule au xixe siècle . Comme plusieurs autres constellations modernes, elle porte le nom d’un appareil scientifique, un réticule étant  un dispositif de visées dans une lunette permettant de mesurer la position des étoiles.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), faible (peu lumineuse) – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire),  de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Déterminer la position d’une étoile – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Lunette astronomique (télescope réfracteur) – (Inventaire)

(Chercheurs) Jakob Bartsch (astronome allemand – 1624) – (Rubrique) – Isaac Habrecht (horloger suisse – 1621) – (Rubrique) – Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Réticule (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Réticule – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia