La Vierge (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 16 septembre au 30 octobre.

Virgo as depicted in Urania's Mirror, a set of constellation cards published in London c.1825. - Sidney Hall - Wikimedia Commons

C’est une constellation immense (la deuxième du ciel, après l’hydre) et extrêmement ancienne.

Abréviation/Symbole : Vir – ♍ (Unicode U+264D) est le symbole pour la constellation du zodiaque la Vierge - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation de la) Vierge – Virgo (latin nominatif) – Virginis (latin génitif)
Anglais : Virgo (constellation)
Chinois : 室女座 (shìnǚzuò)
Russe : Дева (созвездие) (deva, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Vierge Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Azamech vel (?), β Vir, γ Vir (gamma), δ (delta), ζ Vir (zeta), η Vir (eta), θ Vir (theta), ν Vir (nu), spica (α vir), Vindemiatrix (ε vir) – Aset (Isis) – Déméter – Perséphone – Cybèle – Artémis – Athéna – Astrée (déesse de la justice)
Hémisphère :
 …
Objets : Amas de la Vierge, M49, M60, M61, M84, M87, M89, M104
Observation : Printemps – Dans l’ordre du zodiaque, elle se situe entre le Lion à l’ouest et la Balance à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 11)
Type : Zodiacale (Z 7) 

The constellation Virgo. - Till Credner - Wikimedia Commons

Origine : La Vierge était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . La Vierge est l’une des constellations les plus anciennes du Zodiaque . Elle tire probablement son origine du fait que le Soleil se trouvait jadis dans la Vierge lors de l’équinoxe d’automne : le lever héliaque de Spica correspondait à peu près à la période des moissons, et celui de Vindemiatrix à celui des vendanges . En revanche, le personnage que représente originellement la constellation n’est pas connu et quasiment toutes les grandes déesses de l’Antiquité y furent liées, telles Aset (Isis), Déméter, Perséphone, Cybèle, Artémis, Athéna, etc. L’une des versions se raccrochant à la mythologie grecque l’identifie à la déesse de la Justice, Astrée (fusionnant avec sa demi-sœur artémis) fille de Thémis, qui aurait quitté la Terre par dégoût de la grossièreté des hommes . La Vierge est depuis lors quasiment toujours dessinée portant la Balance, ainsi qu’un épi de blé.

La Vierge est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 août au 22 septembre.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

L’amas de la Vierge (amas local) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Printemps (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale (Eq)(Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Équinoxe d’automne
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique) – Spica (α Vir) – (Rubrique) – Vindemiatrix (ε Vir) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

L’Hydre (femelle, constellation) – (Rubrique) – L’Hydre mâle (constellation) – (Rubrique) 
La Balance (constellation)
 – (Rubrique) – Le Lion (constellation) – (Rubrique)

Lever Héliaque
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Vierge (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Vierge – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Triangle (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère nord dont les trois étoiles principales forment justement un triangle allongé.

Abréviation/Symbole : Tri – Δ
Appelé aussi : (constellation du) Triangle – Triangulum (latin nominatif) – Trianguli (latin génitif) – Triangle allongé – Deltotron (delta) – Deltotum (romain)
Anglais : Triangulum
Chinois : 三角座 (sānjiǎo zuò)
Russe : Треугольник (созвездие) (treugol’nik, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Triangle Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Constellations voisines : Andromède, bélier, persée, poisson
Hémisphère :
Nord
Observation : Automne, entre 90° Nord et 50° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

The constellation Triangulum as it can be seen by the naked eye. - Till Credner - Wikimedia Commons
Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Le Triangle figurait déjà dans la liste des 48 constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste, l’une des rares constellations antiques (avec la balance) à ne pas provenir d’un mythe et la seule qui soit décrite par une figure géométrique . À l’époque grecque, cette constellation portait le nom de Deltotron, le Delta (vraisemblablement celui du nil), identifié par la lettre grecque Δ . Les romains conservèrent cette appellation en la nommant Deltotum . L’astronome Johannes Hevelius créa également un Petit Triangle juste à côté de celui-ci (qu’il appela logiquement le grand triangle) . Ils furent fondus en un seul par Friedrich Argelander en 1843 lors de la publication de son Uranometria Nova.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Andromède (constellation) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), antique – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Nord de l’écliptique (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Nord de l’équateur (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La Balance (constellation) – (Rubrique) – Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Les Poissons (constellation) – (Rubrique)

Persée (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Friedrich Wilhelm August Argelander (astronome prussien – 1843) – (Rubrique) – Johannes Hevelius (astronome polonais) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Triangle (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Triangle – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia Commons – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Taureau (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin.

Taureau (constellation) - Sidney Hall - Wikiwand

Abréviation/Symbole : Tau – ♉ (U+2649) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Taureau. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Taureau – Taurus (latin nominatif) – tauri (latin génitif) – Le taureau blanc (mythologie) – Taureau d’airain
Anglais : Taurus (constellation)
Chinois : 金牛座 (jīnniúzuò)
Russe : Телец (созвездие) (telets, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Taureau Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Aldébaran / alderbaran, alcyone, alnath / el nath (β tau), ε tau, ζ tau, λ tau, ο tau
Hémisphère :
Nord
Objets : Amas, m1, ngc 1554-55, ngc 1647, pléiades, t tauri
Observation : Hiver – Dans l’ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Bélier à l’ouest et les Gémeaux à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 3), avec projection de la Voie Lactée (VL 9)
Type : Zodiacale (Z 3) 

Constellation du Taureau - Till Credner - Wikimedia Commons

Origine : Le Taureau était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Étant une constellation du Zodiaque, caractéristique avec ses amas, le Taureau est une constellation très ancienne . Dans la mythologie grecque, le Taureau pourrait être soit la forme bovine utilisée par Zeus afin de commettre le rapt d’Europe, soit le taureau blanc envoyé par Poséidon à Minos . Cependant il est généralement attribué au Taureau d’airain (selon les versions, seul les sabots seraient d’airain ou le corps entier), la gorgone qui inspira le tyran Phalaris pour la construction d’un instrument de torture de même nom, dominé par Jason et qui sera tué plus tard par Thésée à Marathon.

Le Taureau est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 avril au 21 mai.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique) – Hiver (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) –
Écliptique
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Aldébaran – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La tête du Taureau – (Rubrique)
Le Bélier (constellation)
 – (Rubrique) – Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique)

Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Taureau (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Taureau – Wikipedia

Sources :

Astronoo – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – whatawonderfulworldblog  – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – Wikiwand

Les Poissons (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril.

From Urania's Mirror (1824) - Sidney Hall - Wikimedia Commons

Abréviation/Symbole : Psc – PSC
Appelé aussi : (constellation des) Poissons – Pisces (latin nominatif) – PISCES – Piscium (latin génitif)
Anglais : Pisces (constellation)
Chinois : 双鱼座 (shuāngyúzuò)
Russe : Рыбы (созвездие) (ryby, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation des fr:Poissons Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Les Poissons sont également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 février au 20 mars.

Hémisphère : Nord ou Sud ou Zénith
Observation : Dans l’ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l’ouest et le Bélier à l’est . Bien qu’assez grande, elle découpe un pan du ciel éloigné du plan de la Voie lactée et ne contient que peu d’étoiles visibles, toutes assez peu lumineuses. 
Position :
 Équatorial (Eq 1)
Type : Zodiacale (Z 1)

Constellation Poissons - Till Credner - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : C’est une des constellations les plus anciennes . Son origine remonte vraisemblablement aux babyloniens qui la décrivaient déjà comme composée de deux poissons poussant un œuf géant (l’astérisme de l’Anneau) . La mythologie grecque veut que ces poissons soient les formes assumées par Aphrodite et Éros (ou selon les versions thétis et thérys) poursuivis par le monstre Typhon . Ils auraient relié leurs queues avec de la corde afin de ne pas se séparer. Les anciennes cartes du ciel nomment d’ailleurs la partie orientale Piscis Boreus et la partie occidentale Piscis Austrinus (qui n’a rien à voir avec le poisson austral contemporain) . Le point gamma, le nœud ascendant solaire, celui qu’occupe le Soleil lors de l’équinoxe de printemps, se trouve actuellement à 8° au sud d’ω Piscium . Cependant, à cause du phénomène de précession des équinoxes, ce point se trouvait dans le Bélier pendant les deux derniers millénaires av. J.-C., c’est-à-dire au moment où le Zodiaque fut établi . En conséquence, les Poissons sont toujours considérés comme le dernier signe du Zodiaque (l’année commençait alors vers l’équinoxe de printemps) bien qu’ils soient désormais le premier . Selon Rudolf Steiner, l’entrée dans l’Ère des Poissons s’est produite en 1413 ap. J.-C. et s’achèvera en 3573 ; en effet une hypothèse évoque le coucher héliaque des étoiles, se trouvant à 15° du point vernal lors de l’équinoxe de printemps, comme repère pour se situer dans une constellation et non pas le point vernal (une constellation comportant en moyenne 30°, lorsque le point vernal est au milieu d’une constellation, les étoiles en coucher héliaque sont au début de cette constellation) . Elle était l’une des 50 constellations identifiées par Ptolémée.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Entre Le Verseau et Le Bélier – (Inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Les 50 constellations identifiées par Ptolémée – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Équinoxe du printemps – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le coucher héliaque des étoiles
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Le Verseau (constellation) – (Rubrique)
Le Poisson austral (constellation) – (Rubrique) – Le Poisson volant (constellation) – (Rubrique)
L’ère des poissons (constellation, zodiaque) – Les Poissons (constellation) (rubrique)

Piscis Austrinus (partie occidentale de la constellation Les Poissons) – (Rubrique)
Piscis Boreus (partie orientale de la constellation Les Poissons) – (Rubrique)
Point vernal (♈︎) 
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique) – Rudolf Steiner – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Poissons (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles des Poissons – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Poisson volant (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère sud, au sud de la Carène.

Abréviation/Symbole : Vol – VOL
Appelé aussi : (constellation du) Poisson volant – Volans (latin nominatif) – VOLANS – Volantis (latin génitif)
Anglais : Volans
Chinois : 飞鱼座 (fēiyú zuò)
Russe : Летучая Рыба (созвездие) (letuchaya ryba, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Poisson volant Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation du Poisson volant, comme nombre de constellations du ciel austral, ne date pas de l’époque antique . Elle a été créée par les navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du 16e et popularisée par Johann Bayer en 1603.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Ciel austral
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

La Carène (constellation) – (Rubrique) – Au sud de la Carène – (Inventaire)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome – 1603) – (Rubrique) – Frederick (frederik) de Houtman (navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique) – Pieter Dirkszoon Keyser (petrus theodori, navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Poisson volant (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Poisson volant – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Petite Ourse (constellation)

Constellation assez petite et faiblement lumineuse, qui doit sa célébrité à sa plus brillante étoile, α Ursae Minoris (l’étoile marquant le pôle nord céleste).

Abréviation/Symbole : UMi – UMI
Appelé aussi : (constellation de la) Petite Ourse – Ursa Minor (latin nominatif) – Ursae Minoris (latin génitif) – Arcas (fils de callisto et zeus)
Anglais : Ursa Minor
Chinois : 小熊座 (xiǎoxióng zuò)
Russe : Малая Медведица (malaya medveditsa)

Carte pour la constellation de la fr:Petite Ourse Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Akhfa Al Farkadain, alpha ursae minoris (l’étoile polaire actuelle), anwar al farkadain, kochab, pherkad, urodelus, yildun
Hémisphère :
Nord
Position :
 Au nord de l’équateur, Pôle céleste nord, au nord de l’écliptique
Type : Circumpolaire

UrsaMinorCC.jpg - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation

Origine : La constellation de la Petite Ourse, bien qu’elle soit d’origine antique (ptolémée la cataloguait dans son almageste), n’avait pas à cette époque l’intérêt qu’elle présente maintenant puisqu’elle n’indiquait pas du tout le pôle Nord céleste . Faisant vraisemblablement partie à l’origine d’une constellation disparue depuis longtemps nommée L’Aile du Dragon, on dit qu’elle fut créée par le philosophe grec Thalès (au vie siècle avant notre ère) . La mythologie grecque s’y est rattachée : la nymphe Callisto fut aimée par Zeus . Quand son épouse jalouse Héra découvrit leur relation, Zeus convertit Callisto et le fils qu’elle a eu avec lui, Arcas, en la Grande et la Petite Ourse . Héra, outragée par cette offense à son honneur, demanda justice à l’Océan, et les ourses furent alors condamnées à tourner perpétuellement autour du pôle Nord, jamais autorisées à se reposer sous la mer . Le mot arctique vient du mot grec arktos, ours . Un mythe, selon lequel la constellation ne serait pas une ourse mais un chien, a conduit l’étoile Polaire à être parfois nommée cynosure, queue du chien, terme signifiant également objet d’intérêt en anglais.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Arctique
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Nord de l’équateur (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Akhfa Al Farkadain (étoile) – (Rubrique) – Alpha Ursae Minoris (l’étoile polaire, α umi) – (Rubrique) – Anwar Al Farkadain (étoile) – (Rubrique) – Kochab (étoile) – (Rubrique) – Pherkad (étoile) – (Rubrique) – Urodelus (étoile) – (Rubrique) – Yildun (étoile) – (Rubrique)

Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

L’Aile du Dragon (constellation) – (Rubrique)

Pôle – (Inventaire), nord (terrestre) – (Rubrique), nord céleste – (Rubrique/Inventaire)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique) – Thalès (philosophe grec) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Petite Ourse – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Petite Ourse – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Petit Lion (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord . Comme beaucoup d’autres constellations modernes, elle ne comporte que peu d’étoiles vraiment lumineuses (six d’entre elles seulement dépassent la magnitude apparente).

Abréviation/Symbole : LMi – LMI
Appelé aussi : (constellation du) Petit Lion – Leo Minor (latin nominatif) – Leonis Minoris (latin génitif)
Anglais : Leo Minor
Chinois : 小狮座 (xiǎo shī zuò)
Russe : Малый Лев (malyy lev)

Leo minor constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

Étoiles lumineuses : 6
Hémisphère :
Nord
Observation : Printemps 
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Cette constellation a été introduite par l’astronome polonais Johannes Hevelius vers 1660 (dans un ouvrage publié en 1690, après sa mort) pour combler un espace entre la Grande Ourse et le Lion.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Printemps (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Nord de l’écliptique (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Nord de l’équateur (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La grande Ourse (constellation) – (Rubrique) – Le Lion (constellation) – (Rubrique)

Magnitude – (Rubrique/Inventaire), apparente, d’un astre

(Chercheurs) Johannes Hevelius (astronome polonais – 1660) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Petit Lion – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Petit Lion – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Persée (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord, relativement grande, qui possède plusieurs étoiles brillantes (dont l’étoile variable algol, β persei).

Persée - L'univers et ses mystères : les constellations - Une passion l'astronomie (eklablog)

Abréviation/Symbole : Per – PER
Appelé aussi : (constellation de) Persée – Perseus (latin nominatif) – Persei (latin génitif)
Anglais : Perseus (constellation)
Chinois : 英仙座 (yīng xiān zuò)
Russe : Персей (созвездие) (persey, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Persée Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Constellations voisines : Andromède, le bélier, cassiopée, le cocher, la girafe, le taureau, le triangle
Étoiles :
 Algol (β persei)
Étoiles brillantes :
 5
Forme apparente :
 Étoile à cinq branches très visible
Hémisphère :
Nord
Observation : Automne, entre 90° Nord et 35° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Constellation Persée - Till Credner - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation de Persée est ancienne . Déjà répertoriée par Aratus de Soles, puis par Ptolémée dans son Almageste au ier siècle, elle est censée représenter Persée, le héros de la Mythologie grecque qui sauva Andromède . La constellation appartient au cycle qui décrit le mythe d’Andromède.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée – ier siècle) – (Rubrique/Inventaire)
Andromède (constellation) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Cassiopée (constellation) – (Rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), lumineuse – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Algol (β Persei) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Le Cocher (constellation) – (Rubrique) – La Girafe (constellation) – (Rubrique) – Le Taureau (constellation) – (Rubrique) – Le Triangle (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Persée (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de Persée – Wikipedia

Sources :

Википедияeklablog Google FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Une passion l’astronomie – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Pégase (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord, située au sud d’Andromède, au nord des Poissons et au nord-ouest du Verseau . C’est la septième constellation du ciel de par sa taille.

Abréviation/Symbole : Peg – PEG
Appelé aussi : (constellation du) Pégase – Pegasus (latin nominatif) – Pegasi (latin génitif) – Le cheval ailé
Anglais : Pegasus (constellation)
Chinois : 飞马座 (fēi mǎ zuò)
Russe : Пегас (созвездие) (pegas, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Pégase Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles brillantes : 5
Forme apparente :
 Carré
Hémisphère :
Nord
Observation : Automne, entre 90° Nord et 60° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique
Taille : 1 121 degrés

Constellation Pégase - Till Credner - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Cette constellation doit son nom à Pégase, le cheval ailé de la mythologie grecque . Elle est rattachée à la légende d’Andromède . Elle fut répertoriée dès le Ier siècle ap. J.-C. par Ptolémée dans son Almageste et cataloguée par William Herschel en 1783.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Andromède (constellation) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire), – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

Le Verseau (constellation) – (Rubrique) – Les Poissons (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) William (Friedrich Wilhelm) Herschel (astronome germano-britannique – 1783) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Pégase (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de Pégase – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

L’Octant (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Oct
Appelé aussi : (constellation de l’) Octant – Octans (latin nominatif) – Octantis (latin génitif)
Anglais : Octans
Chinois : 南极座 (nánjí zuò)
Russe : Октант (созвездие) (oktant, sozvezdiye – constellation)

 Carte pour la constellation de l'fr:Octant (Erreur : Hya devrait être Hyi) Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Korrigan - Wikimedia Commons

L’une de ses étoiles, Polaris Australis (σ octantis), est l’étoile visible à l’œil nu la plus proche du pôle sud céleste.

Hémisphère : Nord ou Sud ou Zénith
Position :
 Au sud de l’équateur / Pôle céleste sud, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation de l’Octant fut créée par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 avec 13 autres constellations afin de remplir les derniers pans de ciel austral sans dénomination . Elle est nommée comme les autres d’après un appareil scientifique : l’octant est un instrument de navigation permettant de connaître sa position.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Polaris Australis (σ octantis) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

L’Octant (constellation) (rubrique)

Pôle – (Inventaire), sud (terrestre) – (Rubrique), sud céleste – (Rubrique/Inventaire)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de l’Octant – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Lion (constellation)

Constellation du zodiaque.

Abréviation/Symbole : Leo – (Unicode : U+264C) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Lion - Wikimedia Commons
Appelé aussi : (constellation du) Lion – Leo (latin nominatif) – Leonis (latin génitif) – Lion de Némée
Anglais : Leo (constellation)
Chinois : 狮子座 (shīzǐzuò)
Russe : Лев (созвездие) (lev, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Lion Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Le Lion est traversée par le Soleil du 10 août au 16 septembre . Dans l’ordre du zodiaque, cette constellation se situe entre le Cancer à l’ouest et la Vierge à l’est . Cette constellation contient plusieurs étoiles brillantes, telles Régulus (le cœur du lion), et Denebola (la queue du lion) . Le Lion désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 juillet au 22 août.

Hémisphère : Nord
Observation : Printemps
Position :
 Équatorial (Eq 10)
Type : Zodiacale (Z 6)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Comme toutes les constellations du Zodiaque, le Lion a des origines très anciennes . Mentionnée par Aratus, puis par Ptolémée dans son Almageste, elle correspondrait dans la mythologie grecque au lion de Némée tué par Héraclès lors du premier de ses douze travaux . La constellation voisine de la Chevelure de Bérénice était autrefois considérée comme un simple astérisme dans le Lion avant d’en être détaché.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astérisme
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Printemps (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), équatoriale – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Denebola (étoile, la queue du lion) – (Rubrique) – Régulus (étoile, le cœur du lion) – (Rubrique)

Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)
La Chevelure de Bérénice (constellation) – (Rubrique) – Le Cancer (constellation) – (Rubrique)

Le Lion (constellation) (rubrique)

La Vierge (constellation) – (Rubrique)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Lion – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons)Le Robert-Dixel Mobile – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

L’Indien (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Ind
Appelé aussi : (constellation de l’) Indien – Indus (latin nominatif) – Indi (latin génitif) – Oiseau indien – Job (qu’il compose)
Anglais : Indus (constellation)
Chinois : 印第安座 (yìndì’ān zuò)
Russe : Индеец (созвездие) (indeyets, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Indien Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

La région qu’elle couvre, proche du pôle sud céleste, est relativement pauvre en étoiles et peu sont visibles à l’œil nu . L’acception Oiseau indien est relativement peu fréquente, en raison des risques de confusion avec la constellation de l’Oiseau de paradis.

Hémisphère : Sud
Position :
 Au sud / de l’équateur, au sud de l’écliptique, près du pôle sud céleste

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : L’Indien est une constellation vraisemblablement inventée par les navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du xvie siècle et introduite par Johann Bayer dans son Uranometria en 1603 . Elle est supposée représenter un Indien d’Amérique, que Bayer voulait honorer d’une place sur la voûte céleste . L’astronome Julius Schiller combina l’Indien et le Paon afin de former une constellation qu’il nomma d’après le personnage biblique Job (cette constellation – comme toutes les autres créations religieuses de schiller – ne rencontra pas de succès sur le long terme).


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

L’Indien (constellation) (rubrique)

Le Paon (constellation) – (Rubrique)
Pôle – (Inventaire), sud (terrestre) – (Rubrique), sud galactique (voie lactée) – (Rubrique), sud céleste (terre) – (Rubrique/Inventaire)
Uranometria (premier atlas céleste, cartographie du ciel austral – 1603 – johann bayer)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome) – (Rubrique) – Frederick (frederik) de Houtman (navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique) – Pieter Dirkszoon Keyser (petrus theodori, navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique) – Julius Schiller (astronome allemand) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de L’Indien – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Dauphin (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère nord, proche de l’équateur céleste.

Abréviation/Symbole : Del
Appelé aussi : (constellation du) Dauphin – Delphinus (latin nominatif) – Delphini (latin génitif) – Chameau (astronomie arabe) – La Baleine de Jonas (astronomie hébraïque)
Anglais : Delphinus
Chinois : 海豚座 (hǎitún zuò)
Russe : Дельфин (созвездие) (del’fin, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Dauphin Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Nord
Position :
 Au nord de l’équateur, proche de l’équateur céleste . Au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine étymologique / Histoire : Le Dauphin est cité par Aratos de Soles et était déjà l’une des 48 constellations répertoriées par Ptolémée . L’origine de son nom, en revanche, n’est pas explicite (trois légendes s’y rattachent : La première concerne la Néréide Amphitrite, dont Poséidon tomba amoureux et qu’il kidnappa . S’étant enfuie, elle fut convaincue par un dauphin que le dieu des Mers était une personne correcte . En récompense, Poséidon plaça le dauphin sur la voûte céleste . La deuxième raconte que le poète Arion de Méthymne, faisant route vers Tarente, fut menacé d’être jeté par-dessus bord par l’équipage qui voulait le voler et ne dut son salut qu’à un dauphin, attiré par la musique que le poète avait demandé à jouer avant son exécution, et qui le transporta à bon port . La troisième raconte le voyage de Dionysos . Il voulait aller à Argos, sa patrie, mais découvre qu’il est sur un navire de pirates . Il fait pousser une vigne pour arrêter le navire, puis il transforme les pirates qui voulaient le voler en dauphins . Mais Poséidon eut pitié du chef qui faisait grand nombre d’offrandes et de sacrifices au dieu . Il décida de le prendre et le mit au ciel) . Les deux étoiles les plus brillantes de cette constellation portent des noms traditionnels étranges, Sualocin (α Delphini) et Rotanev (l’étoile β) . Ils ont une origine peu commune : apparaissant pour la première fois sur un catalogue d’étoiles publié par l’observatoire de Palerme en 1814, ils viennent en fait de Nicolaus Venator écrit à l’envers, le nom latinisé de Niccolo Cacciatore (cacciatore et venator signifiant chasseur), l’assistant directeur de l’observatoire à la publication du catalogue.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), équatoriale – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste – (Rubrique/Inventaire), terrestre – (Rubrique)

Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire) – Rotanev (étoile, β Delphini)(Rubrique) – Sualocin (étoile, α Delphini) – (Rubrique)

Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

(Chercheurs) Aratos de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Dauphin – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Cygne (constellation)

Grande et brillante constellation.

Abréviation/Symbole : Cyg
Appelé aussi : (constellation du) cygne – Cygnus (latin nominatif) – Cygni (latin génitif) – La Croix du nord
Anglais : Cygnus (constellation)
Chinois : 天鹅座 (tiān’é zuò)
Russe : Лебедь (созвездие) (lebed’, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Cygne Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

L’oiseau qu’elle représente (ou la croix) s’étend sur la Voie lactée estivale, paraissant en migration vers le sud . Traversée par la Voie lactée, elle contient plusieurs étoiles brillantes et de nombreux objets célestes.

Hémisphère : Nord
Observation : Été 
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (VL 5)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine / Histoire : Elle est parfois appelée la Croix du nord (en référence à la croix du sud) car ses étoiles sont principalement disposées selon une grande croix . Son nom lui est donné par Ptolémée dans le Livre VIII de l’Almageste datant du IIe siècle.


Cf. les fiches-clées :

Almageste – (Rubrique) – Livre VIII de l’Almageste
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Été (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Voie lactée estivale
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)
La Croix du Sud (constellation) – (Rubrique)

Le Cygne (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Claude Ptolémée (IIe siècle) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Cygne – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Les Chiens de chasse (constellation)

Petite constellation boréale sans étoile particulièrement brillante.

Abréviation/Symbole : CVn
Appelé aussi : (constellation des) Chiens de chasse – Canes Venatici (latin nominatif) – Canum Venaticorum (latin génitif) – les chiens du Bouvier (chara et astérion)
Anglais : Canes Venatici
Chinois : 猎犬座 (lièquǎn zuò)
Russe : Гончие Псы (созвездие) (gonchiye psy, sozvezdiye – constellation)

Canes venatici constellation map-blue - Wikimedia Commons

Hémisphère : Nord
Observation : Hiver, entre 90° Nord et 40° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Cette constellation a été introduite par Johannes Hevelius en 1687 pour combler un vide à l’ouest de la Grande Ourse . D’après lui, ils représentent les chiens du Bouvier « Chara » et « Astérion ».


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Hiver (astronomie) (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), boréale – (Inventaire), faible (peu lumineuse) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

Les Chiens de chasse (constellation) (rubrique)

(Chercheurs) Johannes Hevelius (1687) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles des Chiens de chasse – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Cancer (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 20 juillet au 10 août, qui se situe entre les Gémeaux à l’ouest et le Lion à l’est et entouré par le Lynx au nord et l’Hydre et le Petit Chien au sud.

Abréviation/Symbole : Cnc – CNC – Cancer.svg (Unicode: U+264B) - Wikimedia Commons
Appelé aussi : (constellation du) Cancer – Cancer (latin nominatif) – Cancri (latin génitif)
Anglais : Cancer (constellation)
Chinois : 巨蟹座 (jùxièzuò)
Russe : Рак (созвездие) (rak, sozvezdiye – cancer, constellation)

This depiction of the constellation Cancer (the Crab) is taken from the Celestial Atlas by Alexander Jamieson – 1822 - Cancer, the birth sign of June-July - Stephen Morris, author

Le Cancer est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 21 juin au 23 juillet.

Constellation Cancer2 - Witches! Vampires! Werewolves! Urban-Historical Fantasy Author - universe2go.com

Hémisphère : Nord et sud
Observation : Hiver
Position :
 Au nord de l’équateur
Type : Zodiacale (Z 5, 20.07 20:02:57)

Carte pour la constellation Cancer Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Looxix / Korrigan - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Ptolémée


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Hiver (astronomie) (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

L’Hydre (constellation) – (Rubrique) – Le Lion (constellation) – (Rubrique) – Le Lynx (constellation) – (Rubrique) – Le Petit Chien (constellation) – (Rubrique) – Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique)

Soleil, notre étoile – (Rubrique)
The Celestial Atlas (alexander jamieson)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Alexander Jamieson (1822) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Cancer – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Alexander Jamieson – Looxix (wikimedia commons) – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons)Stephen Morris, author – The Celestial Atlas (alexander jamieson) – universe2go – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Belier (constellation)

Constellation du zodiaque qui est traversée par le Soleil du 19 avril au 14 mai, qui se situe, dans l’ordre du zodiaque, entre les Poissons à l’ouest et le Taureau à l’est.

Abréviation/Symbole : Ari – ARI – Aries (unicode: U+2648) - Wikimedia Commons
Appelé aussi : (constellation du) Belier – Aries (latin nominatif) – Arietis (latin génitif)
Anglais : Aries (constellation)
Chinois : 白羊座 (báiyángzuò – bélier)
Russe : Овен (созвездие) (oven, sozvezdiye – bélier, constellation)

Carte pour la constellation Bélier Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Le Bélier est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 21 mars au 19 avril . C’est dans ce sens qu’il sert au repérage des déplacements planétaires, encore utilisé en astrologie.

Hémisphère : Nord
Observation : Automne
Position :
 Au nord de l’équateur
Type : Zodiacale (Z 2, 18.04 20:17:16)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Le Bélier est l’une des quarante-huit constellations identifiées par Ptolémée.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Déplacement planétaire – Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

Le Belier (constellation) (rubrique)

Le Taureau (constellation) – (Rubrique) – Les Poissons (constellation) – (Rubrique)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Belier – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Baleine (constellation)

Énorme constellation située dans le ciel méridional parmi d’autres constellations aquatiques.

Abréviation/Symbole : Cet – CET
Appelé aussi : (constellation de la) Baleine – Cetus (latin nominatif) – Ceti (latin génitif) – Cetus.
Anglais : Cetus
Chinois : 鲸鱼座 (jīngyú zuò)
Russe : Кит (созвездие) (kit, soszvezdiye)

n°21 Baleine - Cetus - Constellations - debutastro.fr

Bien que la Baleine soit la quatrième plus grande constellation du ciel, elle ne possède que des étoiles de 2e magnitude, tout au plus . Elle réuni un grand nombre de galaxies.

Carte pour la constellation Baleine Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud / Équateur
Observation : Automne
Position :
 Équatorial (2), au sud de l’écliptique, très basse sur l’horizon

Exoplanètes : Tau Ceti f
Étoiles (nommées) :
 Baten kaitos, Deneb kaitos, Diphda, Kaffaljidhma, Menkar, Mira
Galaxies : Seyfert (galaxie spirale)

Constellation de la Baleine - Cosmographe - lecosmographe.com

Domaines : Astrologi (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Ptolémée


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Ciel – (Inventaire), méridional – Le Ciel – (Rubrique)
Constellation – (Rubrique), aquatique – (Inventaire), basse – (Inventaire), équatoriale, vaste – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), d’automne – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste – (Rubrique/Inventaire), galactique, terrestre – (Rubrique)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), de deuxième (2e) magnitude – (Rubrique) – (Inventaire)
Baten kaitos (étoile) – (Rubrique) – Deneb kaitos (étoile) – (Rubrique) – Diphda (étoile) – (Rubrique) – Kaffaljidhma (étoile) – (Rubrique) – Menkar (étoile) – (Rubrique) – Mira (étoile) – (Rubrique)

Galaxie – (Rubrique) – (Inventaire), spirale – (Inventaire) – Seyfert (galaxie spirale)(Rubrique)

Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Tau Ceti f (exoplanète)(Rubrique)Exoplanète – (Inventaire)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Baleine – Wikipedia
(contenu – Photographies) Objets de la constellation de la Baleine – JC iastro44 (Picasa)

Sources :

ВикипедияCosmographe (blog) – Debut’astro – Google FranceGoogle images – Google TraductionJC iastro44 (Picasa)  – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Picasa – University of Hertfordshire – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – X. Demeersman (cosmographe, blog)

Andromède (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord, longue, en forme de A.

Abréviation/Symbole : And – AND
Appelé aussi : (constellation d’) Andromède – Andromeda (latin nominatif) – Andromedae (latin génitif)
Anglais : Andromeda (constellation)
Chinois : 仙女座 (xiānnǚ zuò – andromeda)
Russe : Андромеда (созвездие) (andromeda, sozvezdiye)

Carte pour la constellation Andromède produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia commons

Hémisphère : Nord
Observation : Automne
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Andromède fut l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.


Cf. les fiches-clées :

Andromède (rubrique)

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

(Chercheurs) Johann Elert Bode – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles d’Andromède – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

L’Aigle (constellation)

Constellation située à peu près sur l’équateur céleste, facilement reconnaissable et dotée d’étoiles assez brillantes.

Abréviation/Symbole : Aql
Appelé aussi : (constellation de l’) Aigle – Aquila (latin nominatif) – Aquilae (latin génitif)
Anglais : Aquila (constellation)
Chinois : 天鷹座 (tiān yīng zuò – aquila)
Russe : Орёл (созвездие) (orol, sozvezdiye – l’aigle, constellation)

Carte pour la constellation Aigle Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Nord
Observation : Été
Position :
 Équatorial (14), au nord de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (4)
Type : Zodiacale (Z)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Répertoriée par Aratos de Soles, puis par Ptolémée dès le IIe siècle


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Été (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile(Rubrique)(Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – La Voie lactée, notre galaxie – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

L’Aigle (rubrique)

Zénith – Zénithal (adjectif)

(Chercheurs) Aratos de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Contenu) Liste d’étoiles de l’Aigle – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Le Robert-Dixel Mobile – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Notre satellite naturel, La Lune

Satellite (naturel) de la Terre, recevant sa lumière du Soleil ; son aspect vu de la Terre . Du latin luna (lunule – 1080), famille de lucide (lumière).

Symbole : Moon symbol decrescent.svg - Wikimedia Commons
Appelé aussi : Satellite sélène, naturel de la Terre – Terre I – σελήνη (selene, grec) – Luna (latin)
Opposé : Planète, étoile, planétoïde, satellite artificiel
Anglais : The Moon
Chinois : 月球 (yuèqiú)
Russe : Луна (luna)

(face visible) Moon nearside LRO 5000 (reflectance).jpg - Wikimedia Commons

Diamètre : 3474 km (le cinquième plus grand satellite du Système solaire).
Distance à la Terre (moyenne) : 384 467 km

(face cachée) Moon farside LRO 5000.jpg - Wikimedia Commons

Apollo 17 - Shorty Crater - moonpans.com

Structure interne de la Lune - Affiche de la lune.svg - Wikimedia Commons

Domaines : Astronomie (observationnelle), exploration (planétaire, spatiale), satellites naturels
Habitants (futurs) : Astronautes, sélénites, séléniens


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique)
Lunaire (adjectif) – Les cratères lunaires – (Inventaire) – Cycle lunaire – (Rubrique) – Les mers (mares) lunaires – (Inventaire) – Mois lunaire – Terres lunaires – (Inventaire)
Lunaison

Lune (satellite), noire, rousse – Clair, Croissant de lune – Demi-lune – Éclipse de lune – La face cachée de la Lune – (Rubrique), visible de la Lune – La Lune (rubrique) – Nouvelle, Pleine lune

Satellite naturel – (Inventaire)
Sélène / sélénite (adjectif)
Le Système Terre-Lune – (Rubrique)
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique)

(accueil du site – Mathématiques) Lunule
(Ophys) Lunule
(Oseco) Jardiner avec la Lune

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

40_A17shorty (Club Doctissimo) – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

La neuvième planète

Hypothétique planète transneptunienne (ex dixième planète).

Abréviation/Symbole : 9e – X

Appelé aussi : Planète 9, Neuf, X – Georges – Josaphat – Planètes des singes – Phattie – Tyché – Super-Pluton – Nibiru – Perséphone – Némésis (étoile ou naine brune) – Sol B (étoile ou naine brune) – Dixième planète (auparavant) – Pluton (auparavant) – Pallas (auparavant)

Anglais : Planet Nine – Planet X
Chinois : 第九行星 (dì jiǔ xíngxīng) 第九 (neuvième) 行星 (planète) 星 (astre, étoile)
Russe : Девятая планета (devyataya planeta)

Artist’s concept of “Planet Nine,” a hypothesized world about 10 times more massive than Earth that may orbit far from the sun (Caltech/R. Hurt, IPAC) - How Astronomers Could Actually See 'Planet Nine' (Mike Wall) - SPACE.COM
image d’artiste

Cette neuvième planète est une planète hypothétique du Système solaire repérée de manière indirecte dont l’existence est suggérée par l’observation de l’orientation de l’orbite de plusieurs objets transneptuniens, fondée sur des observations astronomiques des années 2014-2016 . Elle serait située au-delà de Neptune, et même bien au delà de la ceinture de Kuiper, et donc la neuvième planète du Système solaire tant dans l’ordre de sa découverte qu’en termes de distance au Soleil . À ce titre, elle pourrait être la planète X historiquement recherchée au-delà de Neptune puis Pluton . Des éléments d’une possible existence ont été apportés par le California Institute of Technology en janvier 2016.

Une planète 10 fois plus lourde que la Terre, appelée Planet Nine sur cette image (mais surnommée Georges, Josaphat ou Planète des singes par les scientifiques), expliquerait les orbites mystérieuse suivies par six objets lointains du système solaire (en magenta). PHOTOGRAPHIE DE AVEC L'AIMABLE AUTORISATION DE L'INSTITUT DE TECHNOLOGIE DE CALIFORNIE - NATIONAL GEOGRAPHIC

Le neuvième rang a longtemps été détenu par Pluton (de 1930 à 2006, reléguée au rang de planète naine) . L’astéroïde Pallas a aussi été désigné en son temps (de 1802 au milieu du XIXe siècle) neuvième planète (il était situé / considéré en sixième position des corps à partir du Soleil) ; c’est le second astéroïde découvert après la planète naine Cérès . La planète naine Sedna, à l’orbite très excentrique à détenu aussi le nom provisoire de 10e planète.

Découverte : Annoncée (officiellement) en 2016, par Konstantin Batygin et Michael E. Brown
Type : Planète géante tellurique ?

Domaines :
 Astronomie (observationnelle), planétologie, les planètes, pluton, le système solaire


Cf. les fiches-clées :

Astéroïde – (Rubrique) – (Inventaire)
Astronomie – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique)

California institute of technology (Caltech – institut de technologie de californie)
La ceinture de Kuiper – (Rubrique) – Cérès, la planète naine – (Rubrique) –

Dixième planète – (Rubrique)

Neptune, l’autre planète bleue (la plus éloignée des planètes authentifiées du système solaire, 8e planète et 4e géante gazeuse) – (Rubrique)

La neuvième planète (rubrique)

Nibiru

Objet céleste – (Inventaire), transneptunien – (Inventaire)
Les objets de l’extrême ceinture de Kuiper (distant kuiper belt object) – Les (cinq) objets énigmatiques de la ceinture de Kuiper, dont l’orbite est perpendiculaire au plan du système solaire (distant perpendicular objects)

(2) Pallas (astéroïde)(Rubrique)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)

Planète
 – (Rubrique), naine – (Rubrique) – (Inventaire), transneptunienne – (Rubrique) – (Inventaire)
Les planètes – (Inventaire)du Système solaire – (Inventaire)

Pluton, la planète naine – (Rubrique)

(90377) Sedna (planète naine) – (Rubrique)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Super-Pluton 
Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique) – Les planètes du Système solaire – (Inventaire)

Transneptunien (adjectif)
Les transneptuniens (objets célestes)(Inventaire)
Tyché

Chercheurs/Spécialistes/Enseignants/Vulgarisateurs :

Astronome(Rubrique) – (Inventaire) – Astrophysicien – (Rubrique) – (Inventaire) – Konstantin Batygin (Константин Батыгин) (astronome russo-américain – 2016) – (Rubrique) – Michael (Mike) E. Brown (astronome et professeur – 2016) – (Rubrique) – Gregory (Greg) (P.) Laughlin (astronome et astrophysicien américain – université de californie – santa cruz)(Rubrique) – Personnalités (rubrique/inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Portails) Neuvième planète – Wikipédia – (EN) Planet X – Wikipedia
(Articles) Des scientifiques ont la preuve d’une neuvième planète dans le système solaire – National geographic

(publications – EN) Evidence for a distant giant planet in the solar system – 2016 January 20 – The astronomical journal
(videos – EN) Abstract – The astronomical journal

Sources & Outils :

Konstantin Batygin – ВикипедияBing – Michael E. Brown – Caltech – ECOSIA – Ellin Beltz (wikimedia commons) – ESPACE (national geographic) – Google France – Google TraductionGregory P. Laughlin – R. hurt (ipac) – IOPSCIENCE – Le Robert-Dixel MobileNATIONAL GEOGRAPHIC –  Qwant – Space.com – THE ASTRONOMICAL JOURNAL – Mike Wall (space.com) – Wikimedia Commons – Wikipedia维基百科 – Wikipédia – WordPress (.com)

Astéroïde

Petit corps solide du Système solaire, de quelques centaines de kilomètres de diamètre au maximum.

De l’anglais asteroid, du grec ἀστεροειδής (asteroeidês – semblable à un astre), de aster (étoile) et -oïde (variante de -ide avec l’infixe -o- – forme, aspect).

Nomenclature : (numéro, ordre de découverte) nom mythologique ou de personnalité
Appelé aussi : Planétoïde
Anglais : Asteroid
Chinois : 小行星 (xiǎo xíngxīng) – 小行 (trajectoire) 星 (astre)
Russe : Астероид (asteroid)

433eros.jpg - Wikimedia Commons

Composition : Roche, métaux, glace.
Dimensions : De quelques dizaines de mètres à plusieurs centaines de kilomètres.
Forme : Irrégulière
Origine :
William Herschel, en 1802.

Domaines : Astéroïdes, astronomie (observationnelle), exploration spatiale, exogéologie, système solaire


Cf. les fiches-clées :

-o- (infixe) – -oïde (suffixe)

Astéroïde (rubrique), amor, apollon, aten, géocroiseur (NEA) – (Rubrique), troyen

Les astéroïdes (les célèbres, les types et familles) – (Inventaire) – Les principaux astéroïdes du Système solaire

Astre – (Rubrique/Inventaire)
Astroïde
Astronomie – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique)

Ceinture – (Inventaire), d’astéroïdes (interne, jovienne) – (Rubrique)de Kuiper (externe, transneptunienne) – (Rubrique)
Comète – (Rubrique) – Les comètes (les célèbres et les types) – (Inventaire)

Les différents types / familles d’astéroïdes – (Inventaire)

Exogéologie – (Rubrique) – Glossaire géologique(rubrique)
Exploration – (Rubrique/Inventaire), du Système solaire – (Rubrique) – Glossaire explorateur (rubrique)
Étoile – (Rubrique) – Les étoiles – (Inventaire)

Planétaire (adjectif)
Planétoïde – (Inventaire)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Planète – (Rubrique), naine … – Les planètes – (Inventaire)

Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome(Rubrique) – (Inventaire) – William (Friedrich Wilhelm) Herschel (astronome germano-britannique – 1802) – (Rubrique) – Planétologue – (Rubrique) – (Inventaire)

Ailleurs dans le site :

(Ophys) Aster (biologie) 
(Oseco)
 Aster (botanique) – Astéride

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources & Outils :

ВикипедияGoogle FranceGoogle Traduction – Le Robert-Dixel MobileQwant – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionaryWiktionnaire – WordPress (.com)

Télescope

Instrument d’optique équipé au moins d’un miroir utilisé pour l’observation des objets éloignés, notamment les astres . Composé du préfixe Télé- du grec ancien τηλε (tele – loin), et du suffixe -scope, du grec ancien σκοπεϊν (skopein – observer).

Appelé aussi : Télescope réflecteur
Opposé : Lunette astronomique (télescope réfracteur)
Anglais : Telescope
Chinois : 望远镜 (wàngyuǎnjìng)
Russe : Телескоп (teleskop)

Gravure représentant le télescope de 40 pieds de focale d'Herschel - Herschel’s 40-foot telescope, 1789 - Wikimedia Commons

La lumière est focalisée par un système catadioptrique composé de miroirs (réflexion) mais aussi de dioptres (ex. correcteurs).

Domaines : Astronomie (observationnelle), exploration (observationnelle), observation des objets éloignés


Cf. les fiches-clées :

-scope (suffixe) – Astre – (Rubrique/Inventaire) 
Astronomie
 – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – (Inventaire) – Le Télescope (constellation) – (Rubrique) – Les constellations
Correcteur (optique) – (Inventaire) – Dioptre – (Inventaire)
Exploration – (Rubrique/Inventaire), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire explorateur (rubrique)
Instrument – (Inventaire), optique – (Inventaire), scientifique – (Inventaire) – Les instruments optiques
Lumière – (Rubrique/Inventaire), focalisée – (Rubrique) – Focalisation de la lumière
Lunette astronomique (télescope réfracteur) – (Inventaire)
Observation des objets éloignés – Glossaire observatoire (rubrique)
Optique – (Rubrique) – Glossaire optique (rubrique)
Miroir – (Rubrique/Inventaire), de télescope
Radiotélescope – (Inventaire)
Système – (Inventaire), catadioptrique
TEL (abréviation) – Télé- (préfixe) 

Télescope (inventaire), d’une profonde puissance, infrarouge – (Inventaire), spatial – (Inventaire), terrestre – (Inventaire), ultraviolet – (Inventaire)

(Chercheurs) Isaac Newton (astronome) – (Rubrique)

(accueil du site – Glossaire scientifique) : Système – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – Wiktionnaire

Comète

Astre présentant un noyau brillant (tête) et une traînée gazeuse (chevelure et queue), qui décrit une orbite en forme d’ellipse autour du Soleil.

De comete (an 1140), du latin cometes, komêtês, de komê (chevelure), du grec ancien κομήτης(komếtês – chevelu).

Symbole : Symbole astronomique d'une comète - sarang - Wikimedia Commons
Opposé à :
Astéroïde, météore, étoile
Anglais :
 Comet
Chinois : 彗星 (huìxīng)
Russe : Комета (kometa)

Les parties visibles de la comète - Morphologie d'une comète - Les comètes, de l'antiquitée à nos jours (skynet.be)

Composition : Coma (chevelure), le noyau (tête), queue de la comète (traînée gazeuse)
Localisations :
 Ceinture de Kuiper, comètes, eau, objets célestes, nuage de Oort, système solaire


Cf. les fiches-clées :

Astéroïde – (Rubrique) – Les astéroïdes (les célèbres, les types et familles) – (Inventaire)
Astre – (Rubrique/Inventaire)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Barbe d’une comète

Ceinture – (Inventaire), de Kuiper – (Rubrique)
Coma (chevelure cométaire) – Cométaire (adjectif)

Cométaire (adjectif)

Comète (rubrique) – Barbe d’une comète – Tirer des plans sur la comète
Les comètes (les célèbres et les types) – (Inventaire)

Eau – L’eau du Système solaire
Étoile – (Rubrique) – Les étoiles – (Inventaire)

Géocroiseur – (Inventaire)

Noyau (cométaire) – (Inventaire)
Le nuage de Oort – (Rubrique)

Objet (spatial) – (Inventaire), céleste – (Inventaire)
Orbite – (Inventaire), autour du Soleil, elliptique – (Inventaire)

Planétaire (adjectif)
Planétoïde – (Inventaire)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Planète – (Rubrique), naine …
Les planètes – (Inventaire)

Queue (d’une comète), de poussière, ionique

Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Le Système solaire – (Rubrique) – L’eau du Système solaire

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome(Rubrique) – (Inventaire) – Planétologue – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Sites) Les Comètes – Skynet

Sources & Outils :

Google FranceGoogle images – Google TraductionLes comètes, de l’antiquitée à nos jours (skynet) – Le Robert-Dixel MobileQwantsarang (wikimedia commons) – Wikipedia – Wikipédia – Wiktionnaire – WordPress.com

Planète

Corps céleste orbitant autour d’une étoile (Soleil) et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique (sous une forme presque sphérique) et ayant nettoyé sa zone orbitale (sa trajectoire orbitale – autour de son étoile) des autres corps . Du latin planetae (astre mobile), du grec ancien πλανήτης (planếtês).

Anglais : Planet
Chinois : 行星 (xíngxīng) 星 (astre)
Russe : Планета (planeta)

Transit de la planète Vénus devant le Soleil - Nasa.gov - Sweet random Science - blogspot.fr

Une planète peut être tellurique (Mercure, Vénus, Terre, Mars), composée essentiellement de glace ou gazeuse (Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune), souvent géante (géante gazeuse, tellurique) ; se trouver dans le Système solaire intérieur ou extérieur ou même orbiter autour d’une autre étoile (exoplanète).

Si sa masse est suffisante pour que sa gravité lui confère une forme relativement ronde, mais insuffisante pour nettoyer sa zone orbitale, cette objet astronomique est appelé planète naine (Cérès, Pluton, Makémaké, Hauméa, Héris) . Si sa masse est telle que la limite de fusion du deutérium est atteinte ou dépassée, il s’agit alors d’une naine blanche.

Domaines : Astronomie, exploration spatiale, planétologie


Cf. les fiches-clées :

Astre – (Rubrique/Inventaire)
Astronomie – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Corps céleste – (Inventaire)
Deutérium – (Rubrique) – Limite de fusion du deutérium
Exploration spatiale – (Rubrique) – Glossaire explorateur (rubrique)
Équilibre hydrostatique 
Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire) – Notre étoile, Le Soleil – (Rubrique)
Gravité – (Rubrique) – Masse – (Rubrique/Inventaire)
Mouvement – (Rubrique/Inventaire) – Mouvement d’une planète, déférent, épicyclique, orbital
Naine brune – (Inventaire) – Sous-naine brune – (Inventaire)
Objet libre de masse planétaire
Orbite – (Rubrique) – (Inventaire), elliptique – (Inventaire) – Glossaire orbital (rubrique) – Trajectoire orbitale – Zone orbitale 
Planétaire (adjectif) – Système planétaire – (Inventaire) 
Planétologie
 – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)

(planète) Déterminer la masse d’une planète – Exoplanète – (Inventaire) – Formation d’une planète – La neuvième planète – (Rubrique) – La planète aux anneaux, Saturne – (Rubrique) – La planète destituée, Pluton – (Rubrique) – La planète rouge, Mars – (Rubrique) – La planète naine Cérès – (Rubrique), Éris, Hauméa, Makémaké – La plus éloignée (des planètes détectées du Système solaire), Neptune – (Rubrique) – La plus grande (du Système solaire), Jupiter – (Rubrique) – La plus insaisissable des planètes (du Système solaire), Uranus – (Rubrique) – La plus petite planète (du Système solaire), Mercure – (Rubrique) – Notre planète bleue, La Terre – (Rubrique) – Notre plus proche voisine, Vénus – (Rubrique) – Orbite d’une planète

Planète arrivée, départ, extrasolaire, flottante, gazeuse – (Inventaire), géante – (Inventaire), naine – (Rubrique) – (Inventaire), tellurique – (Inventaire)
Repérer une planète dans le ciel

Les planètes – (Inventaire) – Les planètes du Système solaire – (Inventaire)

Satellite naturel – (Inventaire) – Notre satellite naturel, La Lune – (Rubrique)
Statique – Le Système solaire, notre système planétaire – (Rubrique)
Trajectoire – (Inventaire), orbitale
Transit – (Inventaire)

(Chercheurs) Galilée – Johannes Kepler – Claude Ptolémée

(accueil du site – Mathématiques) Sphère 
(Oseco)
Gaïa

Documentation (liens externes) :

Page Wikipédia

Sources :

Википедия – Google FranceGoogle TraductionQwantSweet random Science – 维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Nébuleuse

Nuage de matière cosmique, de gaz (raréfié, ionisé ; le plus souvent de l’hydrogène), de poussières interstellaires, tantôt obscure, tantôt lumineuse . De nébuleux (1642), de l’ancien français nebuleus, du latin nebulosus (brouillé), de nebula (nuage).

Appelé aussi : Pouponnière d’étoiles
Anglais : Nebula
Chinois : 星云 (xīngyún) 星 (étoile) 云 (nuage)
Russe : Туманность (tumánnost’)

La nébuleuse d’Orion - Rochus Hess - Wikimedia Commons

Les nébuleuses jouent un rôle clé dans la formation des étoiles.

Types : Bulle de Wolf-Rayet, nébuleuse (diffuse, en émission, obscure, planétaire, solaire, spirale), rémanent 
Outils d’observation :
Télescope
Domaines : Astronomie, astronomie observationnelle, astrophysique
Spécialistes : Astronomes, astrophysiciens
Historique : Dans les années 1920, ce terme désignait tout objet du ciel d’aspect diffus.


Cf. les fiches-clées :

Amas – (Inventaire), ouvert
Astre – (Rubrique/Inventaire)
Astronomie – (Rubrique)observationnelle (rubrique) – Astronome – (Inventaire) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astrophysique – (Rubrique) – Astrophysicien – (Inventaire)
Bulle de Wolf-Rayet – Catalogue de Charles Messier (1781) – Effondrement gravitationnel

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire) – Amas d’étoiles – (Inventaire) – La formation d’une étoile – Formation stellaire – Glossaire stellaire (rubrique) – Stellaire (adjectif) – Système d’étoiles

Galaxie – (Rubrique) – (Inventaire)
Gaz – (Inventaire), ionisé, raréfié
Hydrogène – (Rubrique) – Interstellaire (adjectif)
Matière – (Rubrique/Inventaire), cosmique, noire
Milieu interstellaire – Étude du milieu interstellaire

Nébuleuse diffuse, en émission, obscure, planétaire, solaire, spirale  – Nébuleuses (inventaire)

Nébuleux (adjectif) – Ciel nébuleux
Nuage (céleste) – (Inventaire), cosmique, stellaire
Nubileux – Objet céleste – (Inventaire) – Plasma – (Rubrique/Inventaire) – Poussière interstellaire
Supernova – (Inventaire) – Rémanent de supernova – (Inventaire)
Télescope – (Inventaire) – Télescope d’une profonde puissance
Le vide spatial – (Rubrique)

(Chercheurs) Edwin Powell Hubble – (Rubrique) – Emmanuel Kant – Pierre-Simon de Laplace – Charles Messier (1781) – Edgar Poe

Documentation (liens externes) :

Page Wikipédia

Sources :

Arnomane (Wikimedia Commons) – AstrofotografieL’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle TraductionRochus Hess (Astrofotografie) – QwantLe Robert-Dixel Mobile – Wikimedia CommonsWikipédiaWiktionnaire

Lumière

Ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l’œil humain.

Du latin luminaria, nominatif pluriel de luminare (adj. chose qui produit ou apporte de la lumière), dérivé de lumen (flamme).
Prononciation (phonétique) : lymjɛʀ

Appelé aussi : Connaissance (spiritualité)
Anglais : Light
Chinois : 光 (Guāng)
Russe : Свет (Svet)

Light shining2 - Lumière perçue dans le noir - Zouavman Le Zouave - Wikipedia.org

Longueurs d’onde : Comprises entre 380 nm (violet) et 750/780 (rouge).
Unités : nm (nano-mètre – longueur d’onde) – lumen (flux lumineux, puissance lumineuse) – candela (intensité lumineuse – IU)
Vitesse dans le vide :
 299 792 458 m.s−1 (3.10m.s−1)

Chercheurs : … Einstein (1905)

Domaines : Lumière, optique, spectre électromagnétique 


Les fiches-clées :

380 nm (violet à la limite du visible) – 450 nm (bleu foncé) – 495 nm (cyan) – 570 nm (vert clair) – 590 nm (jaune foncé) – 620 nm (orange) – 700 nm (rouge) – 750 nm – 780 nm (rouge à la limite du visible)

Angle de réfraction
Année-lumière

Basses longueurs d’onde
Célérité, de la lumière (C=f.λ)

Description ondulatoire, particulaire
Diffraction, de la lumière
Dualité onde-particule

Électromagnétisme
Électromagnétique (adjectif) : Onde électromagnétique

Hautes fréquences : Hautes énergies

Limite absolue
Lois, de la propagation de la lumière
Longueur d’onde (λ) : 380 nm (violet) – 780 nm (rouge)


Lumière blanche, céleste, chimique, noire, quantique, solaire, visible

… lumière : Année-lumière – Célérité, Diffraction, Lois de la propagation de la lumière – Propagation de la lumière dans le vide – Réflexion, Réfraction, Transmission, Vitesse de la lumière


Nano-mètre (nm)

Onde – (Inventaire), électromagnétique, sonore
Optique astronomique, astrophysique, instrumentale

Particule, élémentaire – (Inventaire)
|Glossaire particulaire (rubrique)
Les particules – (Inventaire)

Photon
Prisme
Propagation, de la lumière / dans le vide

Réflexion, de la lumière

Réfraction : Angle de réfraction
Réfraction de la lumière

Spectre électromagnétique, visible
Transmission, de la lumière
Vitesse, de la lumière

Chercheurs/Spécialistes :

Albert Einstein (physicien théoricien, helvético-américain – 1905) – (Rubrique) : Photon

Ailleurs dans le site :

(Ophys) Œil – (Rubrique) |Oculaire (adjectif) |Les yeux – (Région, rubrique) – Optique physiologique – Vision – (Rubrique)
(Osy) Connaissance

(Ose) Chrominance – Colorimétrie – Lumière – Lumière polarisée – Luminance – Optique théorique (rubrique) – Photométrie – Le Siècle des lumières (mouvement intellectuel) 
(ose – Cinématographie)
 Éclairage – Les Frères Lumière – Lumière artistique – Photographie – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipédia – Wikipedia page (EN) – Свет в Википедии (RU)

(Histoire) Histoire de l’étude de la lumière – Wikipédia
(vidéos – Cours) Introduction à la lumière – Khan Academy

Sources & Outils :

维基百科 – Википедия – Google FranceGoogle TraductionKhan Academy – Le Robert-Dixel Mobile – QwantWikimedia Commons – Wikipedia – WikipédiaWiktionnaire – WordPress.com – Zouavman Le Zouave (Wikimedia commons)

Astronomie

Science des corps célestes et de la structure de l’Univers . Les moyens d’observation, d’étude et d’inventaire du ciel lointain.

Du grec astronomia (la loi des astres).
Prononciation (phonétique) : astʀɔnɔmi

Anglais : Astronomy
Chinois : 天文學 (tiānwénxué) 天文 (astronomie) 學 (études)
Russe : Астрономия (astronomiya)

Observatoire astronomique coudé - Observatoire de Paris - Astrosurf

Spécialistes : Astronomes

Domaines : Astronomie, astrophysique, exploration céleste, observation céleste, observatoires, recherche, sciences, spatial


Les fiches-clées :

-nomie (suffixe)

Astre – (Rubrique/Inventaire)
Astro- (préfixe)

Astronomie (rubrique), de l’Égypte antique – (Rubrique), gravitationnelle – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique), perse – (Rubrique), populaire (ouvrage de camille flammarion, 1880)

Astronomique (adjectif)Glossaire astronomique (rubrique)

Astrophysique – (Rubrique) – Glossaire astrophysique (rubrique)

Céleste (adjectif) : Catalogue céleste – (Inventaire) – Corps céleste – (Inventaire) – Mécanique céleste – (Rubrique) – Observation céleste – Voûte céleste

Ciel – (Inventaire)
Ciel lointain : L’étude du ciel lointain – L’inventaire du ciel lointain – Le Ciel (terrestre) – (Rubrique)

Corps (physique) – (Rubrique/Inventaire)céleste – (Inventaire)

Cosmologie – (Rubrique)
Cosmologique (adjectif)Glossaire cosmologique (rubrique)

Exploration – (Rubrique/Inventaire), céleste – Glossaire explorateur (rubrique)

Observation – (Inventaire), céleste – (Rubrique), des étoiles, des objets éloignés, du ciel, planétaire – (Rubrique) – Les moyens d’observation
Observatoire – (Inventaire)
Observatoire (adjectif)Glossaire observatoire (rubrique)

Le Spatial – Spatial (adjectif)
Télescope – (Inventaire)
L’Univers – (Rubrique) – (Inventaire) : Structure de l’Univers

Chercheurs/Spécialistes/Enseignants :

Astronome(Rubrique) – (Inventaire) – Astrophysicien – (Rubrique) – (Inventaire) – Aurélien Barrau (astrophysicien français, des astroparticules, trous noirs et cosmologie – professeur à l’université grenoble-alpes) – (Rubrique) – Cosmologue (cosmologiste) – (Rubrique) – (Inventaire)

Ailleurs dans le site :

(Accueil du site) Recherche – (Rubrique)Science – (Rubrique/Inventaire) – Glossaire scientifique (rubrique)

Documentation (liens externes) :

Histoire succincte de l’astronome – Wikipédia – Histoire approfondie de l’astronomie – www.astronomes.com

Sources & Outils :

Astronomie & Astrophotographie (françois bernier) – astronomie-astronautique.com – Astronomy Forum – Astrosurf – BestDict-French – BestDict-Russian – ВикипедияBing – ECOSIA – Google France – Google Images – Google Traduction – L’actualité des sciences par Futura-Sciences (podcast) – Le Robert-Dixel Mobile – WikipédiaWordPress.com – www.astronomes.com