Le Poisson austral (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère sud . Elle est surtout remarquable pour son étoile principale, Fomalhaut (α psa).

Abréviation/Symbole : PsA – PSA
Appelé aussi : (constellation du) Poisson austral – Piscis Austrinus (latin nominatif) – PISCIS AUSTRINUS – Piscis Austrini (latin génitif)
Anglais : Piscis Austrinus
Chinois : 南魚座 (nán yú zuò)
Russe : Южная Рыба (yuzhnaya ryba)

Piscis austrinus constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

The constellation Piscis Austrinus as it can be seen by the naked eye - Till Credner - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Il semble que la constellation du Poisson austral était déjà connue sous un nom similaire dans l’Égypte antique . C’est donc une constellation ancienne qui fut répertoriée par Aratos, puis par Ptolémée dans son Almageste . Son nom fait bien sûr pendant à la constellation des Poissons, visible dans l’hémisphère nord.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Fomalhaut (étoile α PsA) – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), (terrestre) sud – (Rubrique)

Les Poissons (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Poisson austral – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Poisson austral – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionTill Credner (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Publicités

Ophiuchus (constellation)

Constellation de l’hémisphère nord traversée par le Soleil du 29 novembre au 18 décembre.

Abréviation/Symbole : Oph – Serpentaire (astrologie) - Wikimedia Commons
Appelé aussi : (constellation d’) Ophiuchus – Serpentaire (astrologie) – Ophiuchus (latin nominatif) – Ophiuci (latin génitif) – Serpentarius – Asclépios (médecin légendaire)
Anglais : Ophiuchus – Rod of Asclepius
Chinois : 蛇夫座 (shé fū zuò)
Russe : Змееносец (zmeyenosets)

Carte pour la constellation d'Ophiuchus Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Le Serpentaire divise la constellation du Serpent en deux parties : la tête et la queue.

Hémisphère : Nord, Équateur
Position :
 Équatorial (Eq 13) – Elle se situe entre le Scorpion à l’ouest et le Sagittaire à l’est.
Représentation : Un homme portant un serpent à bout de bras / autour de lui . Il n’est toutefois pas très facile d’y discerner la figure d’un homme sans faire preuve d’un peu d’imagination.
Type : Zodiacale (Z 10)

Objets : L’objet le plus significatif de la constellation du Serpentaire fut la supernova SN 1604 dont l’explosion fut visible le 10 octobre 1604, près de θ Ophiuchi . Elle fut observée par Johannes Kepler, d’où son nom d’Étoile de Kepler . Galilée utilisa sa brève apparition pour contrer le dogme aristotélicien qui indiquait que les cieux ne changent jamais . Le Serpentaire fut également le théâtre de deux novae en 1848 et 1917.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine / Histoire : Normalement 13e constellation du zodiaque, le Serpentaire est une constellation ancienne . Elle fut répertoriée par Aratus de Soles, puis avec 47 autres constellations par Ptolémée dans son Almageste et était parfois appelée Serpentarius, le serpentaire . Elle représenterait Asclépios (le médecin légendaire) . Asclépios aurait tué un jour un serpent et aurait eu la surprise de voir un autre serpent le ranimer avec des herbes . Le savoir médical d’Asclépios aurait par la suite crû au point où il était capable de ressusciter les morts . Ceci inquiéta Hadès, dieu des Enfers, qui craignit de ne plus recevoir d’âmes . Aussi convainquit-il son frère Zeus de le foudroyer et de décréter que tous les mortels doivent mourir un jour . Afin d’honorer ses talents de guérisseur, Zeus l’a placé avec son serpent dans les cieux.

Domaines : Astronomie, constellations


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire)

Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)
Nova – (Rubrique) – (Inventaire) – Les novæ du serpentaire – (Rubrique)

Le Sagittaire (constellation) – (Rubrique) – Le Scorpion (constellation) – (Rubrique) – Le Serpent (constellation)  – (Rubrique) – La Tête du Serpent – (Rubrique) – La Queue du Serpent – (Rubrique)

Ophiuchus (constellation) (rubrique)

Supernova – (Inventaire) – SN 1604 (supernova)(Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

Chercheurs/Spécialistes :

Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique)Johannes Kepler – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Contenu) Liste d’étoiles d’Ophiuchus – Wikipedia

Sources & Outils :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Hygiène Mentale (youtube) – Lusanaherandraton (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – WordPress.com – YouTube

Le Lion (constellation)

Constellation du zodiaque.

Abréviation/Symbole : Leo – (Unicode : U+264C) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Lion - Wikimedia Commons
Appelé aussi : (constellation du) Lion – Leo (latin nominatif) – Leonis (latin génitif) – Lion de Némée
Anglais : Leo (constellation)
Chinois : 狮子座 (shīzǐzuò)
Russe : Лев (созвездие) (lev, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Lion Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Le Lion est traversée par le Soleil du 10 août au 16 septembre . Dans l’ordre du zodiaque, cette constellation se situe entre le Cancer à l’ouest et la Vierge à l’est . Cette constellation contient plusieurs étoiles brillantes, telles Régulus (le cœur du lion), et Denebola (la queue du lion) . Le Lion désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 juillet au 22 août.

Hémisphère : Nord
Observation : Printemps
Position :
 Équatorial (Eq 10)
Type : Zodiacale (Z 6)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Comme toutes les constellations du Zodiaque, le Lion a des origines très anciennes . Mentionnée par Aratus, puis par Ptolémée dans son Almageste, elle correspondrait dans la mythologie grecque au lion de Némée tué par Héraclès lors du premier de ses douze travaux . La constellation voisine de la Chevelure de Bérénice était autrefois considérée comme un simple astérisme dans le Lion avant d’en être détaché.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astérisme
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Printemps (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), équatoriale – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Denebola (étoile, la queue du lion) – (Rubrique) – Régulus (étoile, le cœur du lion) – (Rubrique)

Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)
La Chevelure de Bérénice (constellation) – (Rubrique) – Le Cancer (constellation) – (Rubrique)

Le Lion (constellation) (rubrique)

La Vierge (constellation) – (Rubrique)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Lion – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons)Le Robert-Dixel Mobile – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

L’Hydre (constellation)

La plus vaste et la plus longue des 88 constellations.

Abréviation/Symbole : Hya
Appelé aussi : (constellation de l’) Hydre – Hydra (latin nominatif) – Hydrae (latin génitif) – Hydre femelle (pour éviter la confusion avec l’hydre mâle) – L’Hydre de Lerne – Ningishzida (mésopotamie antique)
Anglais : Hydra (constellation)
Chinois : Гидра (созвездие) (gidra, sozvezdiye – constellation)
Russe : 长蛇座 (cháng shé zuò)

Carte pour la constellation Hydre Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Malgré sa taille, elle ne contient que deux étoiles réellement brillantes.

Dimensions : S’étend sur plus de 1 300 degrés carrés.
Étoiles brillantes : 2
Forme : Ressemble un peu à Nessie, le monster du Loch Ness.
Hémisphère :
Nord et Sud
Observation : Entre 60° Nord et 90° Sud . Très difficile à observer car très éparpillée . La tête de l’Hydre se trouve au sud du Cancer et son corps sinueux s’étend jusqu’à la Balance . Aux latitudes septentrionales moyennes, elle met plus de six heures pour se lever.
Position :
 Équatorial (Eq 8), au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation de l’Hydre fut citée par Aratos puis par Ptolémée (répertoriée dans son almageste) . Elle représente l’Hydre de Lerne, tuée par Hercule dans le cadre de ses douze travaux . Dans la Mésopotamie antique, elle est associée au dieu Ningishzida.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), équatoriale – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

L’Hydre (femelle, constellation) (rubrique) – L’Hydre mâle (constellation) – (Rubrique) – Tête de l’Hydre (femelle) – (Rubrique)

La Balance (constellation) – (Rubrique) – Latitudes septentrionales moyennes – Le Cancer (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Aratos (aratus) de Soles – (Rubrique) – Claude Ptolémée (almageste) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de L’Hydre – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia