Géoïde

Surface théorique de la pesanteur, qui correspond au niveau moyen des mers / à la surface terrestre / à une équipotentielle dans le champ de gravité terrestre . De l’allemand geoid.

360doc.com

Opposé (à) : Approximation sphérique ou ellipsoïdale
Anglais : Geoid
Chinois : 大地水准面 (dàdì shuǐzhǔn miàn)
Russe : Геоид (geoid)

RIESGOS QUE PROVIENEN DE LA LITOSFERA - Profesor César Mayolafquén A. - SlidePlayer

Domaines : Pesanteur, planétologie


Cf. les fiches-clées :

-oïde (suffixe)

Approximation sphérique ou ellipsoïdale
Atmosphère – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire atmosphérique (rubrique)

Champ de gravité (g, gravitationnel), terrestre

Ellipsoïde
Équipotentiel (adjectif) – Une équipotentielle

Géo- (préfixe)
Géode
Géodésie – (Rubrique)

Le niveau moyen des mers

Pesanteur – (Rubrique)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)

La Terre, notre planète bleue
 – (Rubrique) – Glossaire terrestre (rubrique) – Surface de la Terre – (Rubrique)
Terrestre (adjectif) 

Chercheurs/Spécialistes :

Johann Benedict Listing (mathématicien allemand, 1872) – (Rubrique)

Ailleurs dans le site :

(accueil du site – Mathématiques) Johann Benedict Listing (mathématicien allemand) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

360doc.com – Manola Alcaraz (SlidePlayer) – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Profesor César Mayolafquén A. – QwantLe Robert-Dixel MobileSlidePlayer – Wikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – WordPress (.com)

Publicités

Géologie

(science) Étude de la structure et l’évolution de l’écorce terrestre ; terrains et formations que la géologie étudie . De géo-, élément du grec ancien gê (terre) et -logie, élément du grec logia (science).

Appelé aussi : Exogéologie
Anglais : Geology
Chinois : 地质学 (dìzhí xué) 地 (sol) 质 (qualité) 学 (étude)
Russe : Геология (geologiya)

La discordance angulaire de Siccar Point (Écosse) où des couches peu pentées de grès rouges du Dévonien recouvrent les formations verticalisées de grauwackes du Silurien - dave souza - Wikimedia Commons

Domaines : Exogéologie, géologie, minéralogie, planétologie, roches, la terre, volcanologie


Cf. les fiches-clées :

-logie (suffixe)
Écorce terrestre – (Rubrique)
Géo- (préfixe)

Géologie (rubrique) – Exogéologie – (Rubrique) – Glossaire géologique(rubrique)

Minéralogie – (Rubrique)
Planétologie
 – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Roche – (Inventaire) – Tectonique – (Rubrique)
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique) – Glossaire terrestre (rubrique)
Volcanologie – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

Википедияdave souza (wikimedia commons) – Google FranceGoogle TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Notre planète bleue, La Terre

Troisième planète (tellurique) du Système solaire (interne) en partant de notre étoile (le soleil) . De terre, du latin terra (se terrer).

Symbole : ⨁ (symbole de la terre)
Appelé aussi : La planète bleue – Gaïa – La bille bleue
Anglais : Earth
Chinois : 地球 (dìqiú) 地 (sol, terre) 球 (balle, globe)
Russe : Земля (zemlya)

La Terre vue depuis Apollo 17 en 1972 - Wikimedia Commons - «La bille bleue» : Photo de l'Afrique, de l'Antarctique et de la péninsule Arabique prise en route pour la lune par Harrison Schmitt ou Ron Evans lors de la mission Apollo 17 le 7 décembre 1972 - NASA JSC

Il s’agit de la cinquième planète la plus grande, tant en taille qu’en masse, dans le Système solaire et la plus massive des planètes telluriques de ce système planétaire.

Couleur : Majoritairement bleue
Forme :
Globe légèrement aplati aux pôles
Satellites naturels : La Lune

Domaines : Géologie, planète (du sytème solaire, tellurique), système solaire, systèmes planétaires


Cf. les fiches-clées :

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire)
Forme – Déterminer la forme de la Terre
Gaïa – Géologie – (Rubrique) – Globe
Masse – (Rubrique/Inventaire) – Calculer la masse d’une planète
Mission (spatiale) – (Rubrique/Inventaire), Apollo 17 – (Rubrique)

Planète – (Rubrique) – (Inventaire)tellurique – (Inventaire) – Les planètes du Système solaire – (Inventaire)(telluriques) du Système solaire interne – (Inventaire)

Pôle – (Inventaire)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Système – (Inventaire), planétaire – (Inventaire) – Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique) – Le Système Terre-Lune – (Rubrique)
Taille – Mesurer la taille d’une planète

La Terre (rubrique) – Mesurer les mensurations de la Terre – Les pôles terrestres – (Inventaire)

(Oseco) Gaïa

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Caractéristiques) La planète Terre, Chiffres clés – Statistiques mondiales – Composition et structure – Terre – Wikipedia – Orbite et rotation – Terre – Wikipedia
(Histoire) Chronologie – Terre – Wikipedia

Sources :

Википедия – Ron Evans (apollo 17) – Google FranceGoogle TraductionLexicon (OsgoodeLawyer – wikimedia commons) – Mission Apollo 17 – NASA – QwantLe Robert-Dixel Mobile – Harrison Schmitt (apollo 17) – Statistiques mondiales – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionaryWiktionnaire

Tube de lave

Tunnel formé par une coulée de lave refroidie en surface, formant une croûte solide dont le cœur est resté fluide avant de se transformer en cavité qui peut s’effondrer.

Appelé aussi : Tunnel de lave
Anglais : Lava tube
Chinois : 熔岩管 (róngyán guǎn)
Russe : Лавовая трубка (lavovaya trubka)

Rando volcan tunnel de lave réunion - Taillebois974 - Wikimedia Commons

On a trouvé des tubes de lave sur la Terre, la Lune et Mars.

Un morceau de voûte effondrée d'un tunnel de lave actif lors d'une éruption de l'Etna (2004) laisse apparaître le flot incandescent de lave et les stalactites de basalte qui se forment au plafond - Franco Zanghì - Wikimedia Commons

Domaines : Exogéologie, géologie


Cf. les fiches-clées :

Exogéologie – (Rubrique) – Géologie – (Rubrique)

La Lune, notre satellite naturel – (Rubrique) – Les tubes de lave sélènes – (Inventaire)
Mars, la planète rouge – (Rubrique) – Les tubes de lave martiens – (Inventaire)
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique) – Les tubes de lave terrestres – (Inventaire)

Tube de lave actif – Les tubes de lave (du Système solaire) (rubrique/inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle images – Google TraductionQwant –OFF? Le Robert-Dixel MobileTaillebois974 (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – Franco Zanghì (wikimedia commons)

Turbopause

Zone de transition de l’atmosphère (planétaire), constituant la limite entre la zone en équilibre de mélange et la zone en équilibre de diffusion . Du préfixe Turbo- et du suffixe -pause.

Appelé aussi : La turbopause
Anglais : Turbopause
Chinois : 湍流层 (tuānliú céng)
Russe : Турбопауза (turbopauza)

Sixty-five miles above the Earth, a ghostly swirl of chemicals reveals a mysterious current of air - Image by Miguel Larsen - Probing a mystery at the edge of space - glimpse

La turbopause marque la limite supérieure de la région de l’atmosphère dans laquelle le processus de diffusion turbulente des gaz domine . Ce processus rend le mélange des gaz homogène . Au-dessus de la turbopause, le processus de diffusion moléculaire domine . Ce processus aboutit à une distribution spatiale des composants chimiques non homogène : les gaz légers ont tendance à gagner en altitude tandis que les gaz lourds se concentrent aux altitudes basses . La turbopause se situe à des altitudes différentes selon les composants chimiques . La région dans laquelle le mélange de gaz est homogène est appelée homosphère et celle où le gaz n’est plus homogène est l’hétérosphère . La limite entre ces deux régions, appelée homopause, se situe en-dessous de la turbopause : vers 80 km pour l’hélium et vers 60 km pour l’argon.

Sur Terre la turbopause se situe en général à une altitude d’une centaine de kilomètres . Sur Vénus, l’altitude de la turbopause est estimée entre 120 et 145 kilomètres (en fonction du coefficient de diffusion d’Eddy choisi).

Domaines : Atmosphère, planète terre


Cf. les fiches-clées :

-pause (suffixe)

Altitude – 60, 80, 100, 120, 145 kilomètres d’altitude – Les altitudes basses
Atmosphère – (Rubrique), planétaire – Glossaire atmosphérique (rubrique) – Limites atmosphériques
Composant chimique
Diffusion – (Inventaire), d’Eddy
Distribution spatiale des composants chimiques non homogène
Gaz – (Rubrique/Inventaire), léger – (Inventaire), lourd – (Inventaire) – Diffusion turbulente des gaz – Glossaire gazeux (rubrique) – Mélange homogène des gaz (atmosphériques)
Hétérosphère – (Rubrique/Inventaire) – Homopause – (Rubrique/Inventaire) – Homosphère – (Rubrique/Inventaire)
Molécule – (Inventaire) – Diffusion moléculaire
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique) – Atmosphère terrestre – (Rubrique) – Glossaire terrestre (rubrique)
Thermosphère – (Rubrique)

Turbo- (préfixe)
Turbopause terrestre – (Rubrique), vénusienne – (Rubrique)

Vénus, notre plus proche voisine – (Rubrique) – Atmosphère vénusienne – (Rubrique)
Zone en équilibre de diffusion – Zone en équilibre de mélange

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – glimpse – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Miguel Larsen – Qwant – Taylor Reeves (glimpse) – Le Robert-Dixel MobileWikipedia – WikipédiaWiktionnaire

Pergélisol terrestre

Sous-sol des régions arctiques gelé en permanence en profondeur.

Appelé aussi : Permafrost terrestre
Anglais : Terrestrial permafrost
Chinois : 陆地永久冻土 (lùdì yǒngjiǔ dòng tǔ) 陆地 (terrestre) 永久冻土 (pergélisol)
Russe : Наземного вечной мерзлоты (nazemnogo vechnoy merzloty)

世界永久冻土分布带 (Distribution du pergélisol dans le monde) - Wikimedia Common

Carte distinguant différents types de pergélisols dans l'hémisphère Nord - Wikimedia Commons


Cf. les fiches-clées :

Pergélisol

La Terre, notre planète bleue – (Rubrique)

(Oseco) Fonte du pergélisol

Sources :

Google France – Google Traduction – Qwant – Wikimedia Commons

Orbiteur

Partie d’un engin spatial restant sur orbite autour d’un astre pour accomplir une mission ; autour de sa cible . Sonde spatiale orbitale . De orbiter, avec le suffixe -eur.

Appelé aussi : Sonde orbitale
Opposé : Lander (atterrisseur) et Impacteur
Anglais : Orbiter
Chinois : 轨道器 (guǐdào qì)
Russe : Орбитальный аппарат (orbital’nyy apparat)

Mars Reconnaissance Orbiter over Nilosyrtis Mensae - Wikimedia Commons

L’orbiteur présente des avantages par rapport à un lander (atterrisseur) . Il est beaucoup plus facile de placer une sonde spatiale en orbite que de la faire atterrir : la masse nécessaire est plusieurs fois inférieure, car les opérations permettant un atterrissage sur le sol d’une planète sont très délicates . Dans la phase actuelle de l’exploration spatiale, les données scientifiques disponibles sur les planètes sont peu importantes . L’orbiteur peut disposer aujourd’hui d’instruments très performants tels que caméras, radars, spectromètres, magnétomètres, etc. Il peut balayer en quelques jours l’ensemble de la surface d’une planète en obtenant beaucoup d’informations à la fois sur la surface, l’atmosphère (si elle existe) et le sous-sol.

Domaines : Astronautique, exploration (planétaire, spatiale), planétologie


Cf. les fiches-clées :

-eur (suffixe) 
Astre
 – (Rubrique/Inventaire)
Astronautique – (Rubrique) – Glossaire astronautique (rubrique)
Engin spatial – (Rubrique/Inventaire)
Exploration (rubrique), planétaire – (Rubrique)spatiale – (Rubrique)
Impacteur – (Inventaire) – Lander (atterrisseur) – (Inventaire) – Mission (spatiale) – (Rubrique/Inventaire)

Orbit- (préfixe) – Orbital (adjectif)Glossaire orbital (rubrique) – Orbite – (Rubrique) – (Inventaire) – Orbiter (verbe)
(orbiteur)
 Masse d’un orbiteur

Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Sonde spatiale – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire