Sirius (étoile binaire)

Étoile (apparente) la plus brillante du ciel, vue de la Terre (après le soleil, dépassant canopus et arcturus), c’est l’étoile principale de la constellation du Grand Chien ; en réalité un système stellaire double (sirius a et b).

Abréviation/Symbole : α CMa – 9 Alp CMa
Appelé aussi : α Canis Majoris (bayer) – Alpha Canis Majoris – 9 Canis Majoris
Appellations scientifiques : GJ 244 A/B – BD-16 1591 – HR 2491 – HD 48915 – GCTP 1577.00 A/B – LHS 219 – LTT 2638 – HIP 32349
Anglais : Sirius
Chinois : 天狼星 (tiānlángxīng)
Russe : Сириус (sirius)

Sirius est un système binaire composé d'une étoile de la séquence principale et d'une naine blanche (en bas à gauche), près de 10 000 fois moins lumineuse (Image Télescope spatial Hubble) - Époque J2000.0 - NASA, ESA, H. Bond (STScI), and M. Barstow (University of Leicester) - Wikimedia Commons

Elle fait partie de la catégorie des étoiles blanches (selon la classification du catalogue de l’astronome pietro angelo secchi) . Du fait de sa déclinaison, Sirius n’est jamais très élevée au-dessus de l’horizon depuis les latitudes tempérées de l’hémisphère nord . L’extinction atmosphérique atténue son éclat comparativement à Arcturus (canopus étant elle, invisible depuis ces latitudes) . Du fait de sa proximité et de son éclat, Sirius est une des étoiles les plus étudiées des astronomes et fut objet de plusieurs premières, notamment la détection de son mouvement propre et de sa vitesse radiale.

Système : Binaire
Type :
Étoile apparente (sirius a), blanche (sirius a)

Domaines : Étoiles brillantes, constellations


Cf. les fiches-clées :

Arcturus (étoile) – (Rubrique) – Canopus (étoile) – (Rubrique)
Catalogue d’Angelo Secchi 
Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire), blanche – (Rubrique) – (Inventaire) – brillante – (Rubrique) – (Inventaire)
Le Grand Chien (constellation) – (Rubrique)

Sirius (étoile binaire) (rubrique) – Sirius A (étoile)(Rubrique) – Sirius B (étoile) – (Rubrique)

Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Système binaire – (Rubrique), (stellaire) binaire – (Inventaire) – Le Système binaire Sirius – (Rubrique)

(Chercheurs) M. Barstow (university of leicester) – Johann Bayer (astronome) – (Rubrique) – H. Bond (stscl) – (Pietro) Angelo Secchi (astronome)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

M. Barstow (university of leicester) – Википедия – H. Bond (stscl) – ESA – Google France – Google TraductionNASA – Qwant – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La première loi de Newton

(dans un référentiel galiléen) un corps qui ne subit pas de force (le centre d’inertie G d’un solide soumis à un ensemble de forces dont la somme vectorielle est nulle) est, soit au repos (vitesse nulle), soit animé d’un mouvement rectiligne et uniforme (en ligne droite avec une vitesse constante, non nulle ; le vecteur vitesse demeure constant).

Appelé aussi : Principe de l’inertie
Anglais : Newton’s First Law (of motion)
Chinois :
牛顿第一定律 (niúdùn dì yī dìnglǜ) 牛顿 (newton) 第一定律 (première loi) 一定律 (une loi)
Russe : Первый закон Ньютона (pervyy zakon n’yutona)

Première ou deuxième loi de Newton ? - Sciences physiques & chimiques fondamentales et appliquées - D. et R. Tournier - Académie de Poitiers .fr

« Lex I: Corpus omne perseverare in statu suo quiescendi vel movendi uniformiter in directum, nisi quatenus a viribus impressis cogitur statum illum mutare. » Isaac Newton

Formule : ∑→F=→0 => →v=→Cte
Domaines :
Physique
Origine :
 Initialement formulée par Galilée


Cf. les fiches-clées :

2nd loi de Newton3ème loi de NewtonLoi de la gravitation universelle – Les lois de Newton 

Corps – (Inventaire) – Force – (Inventaire)
Inertie –  Centre d’inertie (G) – Principe de l’inertie, d’inertie de Descartes
Mouvement – (Rubrique/Inventaire), rectiligne, uniforme
Physique – (Rubrique/Inventaire) – Glossaire physique (rubrique)
Référentiel – (Rubrique/Inventaire) – Référentiel galiléen (terrestre)
Solide – (Inventaire), (adjectif) – (Rubrique)
Vitesse – (Inventaire) – Vecteur-vitesse (→v) – Vitesse nulle

(Chercheurs) René Descartes – (Rubrique) – Galilée – Isaac Newton (astronome) – (Rubrique)

(Accueil du site – Mathématiques) Somme vectorielle – Vecteur

Sources :

Académie de Poitiers (Espace pédagogique) – Éduscol – Google FranceGoogle TraductionLAM – QwantD. et R. Tournier (Professeurs de Sciences Physiques – Angoulème) – Laurence Tresse (LAM, Astronome) – UFE-OBSPM