Point

Le point, dans différents domaines de la physique et de l’Espace.

Du latin pǔnctum (point, piqûre), participe passé du verbe pŭngĕre (poindre).

Abréviation/Symbole : . – ×
Anglais : Point (géométrie/physique)
Chinois : 点 (diǎn)
Russe : Градус (gradus)

– image –

Domaines : Astronomie, astrophysique, chimie, géographie, humidité, mécanique, phénomènes, physique, planétologie, pression (atmosphérique), température, thermodynamique


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astrophysique – (Rubrique) – Glossaire astrophysique (rubrique)

Chimie – (Rubrique/Inventaire) – Glossaire chimique (rubrique)   – Point (chimie, symbole)
Géographie – (Rubrique)

Horizon – (Inventaire)
Humidité – (Rubrique)

Latitude – (Inventaire)
Les cinq points de Lagrange
Longitude – (Rubrique/Inventaire)

Mécanique – (Rubrique/Inventaire), du point – (Rubrique) – Glossaire mécanique (rubrique)

Phénomène – (Inventaire)
Physique – (Rubrique/Inventaire) – Glossaire physique (rubrique)

Point (chimie, symbole), chaud (radiogalaxies), critique (planétologie – 218 atm, 374°C), d’application, d’appui, d’ébullition des fluides, fusion (Tf)de Lagrange, de libration, de référence (origine), de vue relativiste, géodésique, instable, L1 / L2 / L3 / L4 / L5 de Lagrange, matériel (M), stable, orbital, triple (planétologie), remarquable, vernal (♈︎) – Mécanique du point

Points (inventaire), de coagulation, L1, L2 et L3 / L4 et L5 de Lagrange, verticaux – Les cinq points de Lagrange – Points-col

Pression – (Inventaire), atmosphérique (atm) – Point critique (218 atm, 374°C), triple
Radiogalaxie – (Rubrique) – Les radiogalaxies – (Inventaire) – Point chaud

Température (C) – (Rubrique) – (Inventaire), Celsius (t ou Θ) – Point critique (218 atm, 374°C), triple
Thermodynamique – (Rubrique) – Thermodynamique (adjectif)

Chercheurs/Spécialistes :

Astronome – (Rubrique) – (Inventaire) – Astrophysicien – (Rubrique) – (Inventaire) – Géographe – (Rubrique) – (Inventaire)
Joseph-Louis Lagrange (mathématicien, mécanicien analyste, astronome) – (Rubrique)Point de Lagrange – Les points L1, L2 et L3 / L4 et L5 de Lagrange – Les cinq points de Lagrange
Sylvestre Maurice (astrophysicien {institut de recherche en astronomie et planétologie}, coordinateur du projet chemcam)(Rubrique)

Ailleurs dans le site :

(accueil du site – Géométrie / Mathématiques) Géométrie – (Rubrique) – Ligne – Les mathématiques (domaine) – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire mathématique (rubrique) – Multiplication – (Rubrique) – Point (géométrie), de fuite

(accueil du site – Linguistique) Écriture – (Rubrique) – Graphie – Ligne – Linguistique – (Rubrique) – Point (écriture) – Ponctuation – (Rubrique) – Typographie

(Ophys) Médecine – (Rubrique/Inventaire) – Médical (adjectif) – Glossaire médical (rubrique) – Point (médecine) – Pression – (Inventaire)

(Ose) Dessin – (Rubrique) – Musique – (Rubrique) – Point (musique), (sculpture), de fuite (dessin) – Sculpture – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

(Portails/Dictionnaires) …

Sources :

Bing – CEA Paris-Saclay (youtube) – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel Mobile – Sylvestre Maurice – Wikipedia – WikipédiaWiktionnaire – YouTube

Publicités

Tellurique

(adjectif) Qui concerne la Terre, en est semblable ; relatif à la Terre ou au sol . Du latin tellus, telluris (planète terre, sol).

Appelé aussi : Tellurien (terre) – Tellureux (chimie)
Opposé : Gazeux
Anglais : Terrestrial
Chinois : 类地 (lèi dì – terrestre)
Russe : Земной группы (zemnoy gruppy – famille de la terre)

Chaos Tellurique - 3079 - Lac des neuf couleurs sous le brec de chambeyron - 6beryeti - Visorando

Les quatre planètes telluriques (du Système solaire interne), sont opposées aux planètes gazeuses . Elles sont semblables à la Terre et ont une surface solide.

Domaines : Astronomie, chimie, géologie, exogéologie, planétologie, la terre


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Chimie – (Rubrique) – Glossaire chimique (rubrique)
Exogéologie – (Rubrique)
Gazeux (adjectif) – Planète gazeuse – (Inventaire)
Géologie – (Rubrique) – Glossaire géologique(rubrique)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Tellure

(tellurique) Acide tellurique (de Tellure) – Courant tellurique – Planète tellurique – (Inventaire) – Secousse tellurique

Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique), interne – (Rubrique) 
La Terre, notre planète bleue
 – (Rubrique) – Glossaire terrestre (rubrique) – Terrestre (adjectif)

(Oseco) Énergie tellurique

Sources :

6beryeti (visorando) – ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle images – Google TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileVisorando – Wikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Néphélométrie

Mesure de la concentration d’une suspension en comparant sa transparence avec celle d’un témoin ; turbidité d’un milieu ; observation de la lumière diffractée selon un angle par rapport à la direction incidente.

De l’élément Néphél-, avec l’interfixe -o- et métrie, du grec νεφελη (nefeli – nuage, nuée).

Anglais : Nephelometer (instrument)
Chinois : 比浊法 (bǐ zhuó fǎ)
Russe : Нефелометрия (nefelometriya) (instrument ?)

Turbidimétrie et néphélométrie - La spectrométrie de diffraction - L’état liquide - CHIMIE PHYSIQUE - UQAC

Outils : Néphélomètre

Domaines : Chimie, lumière


Cf. les fiches-clées :

Chimie – (Rubrique) – Glossaire chimique (rubrique)
Diffusion Rayleigh de la lumière
Infrarouge (adjectif)

Loi de Rayleigh
Lumière – (Rubrique), diffractée – Diffusion Rayleigh de la lumière

Métrologie – (Rubrique)

Néphél- (préfixe)
Néphélo- (préfixe)

Néphélométrie (rubrique)

Néphélomètre

-o- (interfixe)
Réfractométrie

Spectrophotométrie – (Rubrique)
Suspension

Turbidimétrie
Turbidité d’un milieu

Chercheurs/Spécialistes :

Physicien – (Rubrique) – (Inventaire) – John William Strutt (The Lord) (3rd Baron) Rayleigh (OM, PC, PRS) (physicien britannique) – (Rubrique)

Ailleurs dans le site :

(Ophys) Néphélométrie – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources & Outils :

ВикипедияBing – CNRTL – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionCHIMIE PHYSIQUE (UQAC) – Le Robert-Dixel MobileQwant – UQAC – Wikipedia – Wikipédia – WordPress.com – WordPress.com (appli ios)

Anomalie isotopique

Fractionnements indépendants de la masse produits par des réactions physico-chimiques.

Abréviations/Symboles : δ (?)
Anglais :
 Isotopic anomaly – Unstable radioactive isotopes (isotopes radioactifs instables) – Isotopic signature
Chinois : 同位素异常 (tóngwèisù yìcháng) 同位素 (isotope) 异常 (anormal)
Russe : Изотопный аномалия (izotopnyy anomaliya)

Anomalie isotopique du carbone pour les dégazages et les carbonates dissous, présentées sur le long de l'arc Himalayen. Ces résultats sont comparés aux décharges intégrées et aux traces de rupure des derniers grands séismes (Girault et al., 2014b) - ipgp.fr

Les isotopes d’un élément se distinguent par le nombre de neutrons contenus dans leur noyau . En principe, la répartition des isotopes stables d’un élément dans la matière ne dépend que de leur masse . Cette loi, dite du fractionnement isotopique, se trouve enfreinte dans certains cas, attribués initialement à des processus nucléaires (nucléosynthèse, désintégration radioactive). On à montré depuis le début des années 1980 que des réactions physico-chimiques peuvent produire des fractionnements indépendants de la masse, appelés anomalies isotopiques . L’étude de ces anomalies présentes sur des échantillons solides ou gazeux apporte des renseignements sur l’histoire géologique ou climatique des corps étudiés . L’analyse isotopique des inclusions de la chondrite carbonée Allende a révélé une hétérogénéité qui proviendrait de matériau pré-solaire préservé.

Domaines : Chimie, Géochimie, Planétologie


Cf. les fiches-clées :

Allo- (préfixe)

Anomalie isotopique des rayonnements cosmiques, du carbone

Chimie – (Rubrique)
Chondrite – (Inventaire), carbonée – La chondrite (carbonée) Allende
Corps – Histoire géologique, climatique d’un corps
Désintégration radioactive
Élément chimique – (Inventaire)
Étoile – (Rubrique/Inventaire), Wolf-Rayet (catégorie)(Rubrique/Inventaire)
Gazeux (adjectif) – Échantillon gazeux
Géochimie – (Rubrique)
Inclusion
Isotope – (Inventaire), instable, stable

Isotopique (adjectif) – Analyse, Composition, Fractionnement, Rapport, Signature isotopique – Loi du fractionnement isotopique

Masse – (Rubrique/Inventaire) – Fractionnements indépendants de la masse
Matériau pré-solaire – (Rubrique/Inventaire), préservé, spatial – (Rubrique/Inventaire)
La matière – (Rubrique/Inventaire)
Météorite – (Rubrique/Inventaire) – Composition isotopique d’une météorite
Nucléaire (adjectif) – Processus nucléaire – (Inventaire)
Nucléosynthèse
Neutron – (Rubrique) – Comptage des neutrons
Physico-chimique (adjectif)Planétologie – (Rubrique) – Pré-solaire (adjectif)
Rayon (faisceau) – (Inventaire), cosmique
Rayonnement – (Inventaire), cosmique
Réaction, chimique – (Rubrique), physico-chimique
Solide (adjectif) – Échantillon solide

(Chercheurs) Allende – Georges Rayet (1867) – Charles Wolf (1867)

(Ophys) Allophtalmie (Iris), Allorythmie (Rythme cardiaque)

Documentation (liens externes) :

(Encyclopédies) Anomalies isotopiques et étoiles Wolf-Rayet – eu

Sources :

Bouchardon (emse) – CNRTL – L’EXPLORATION SPATIALE – eu – Google FranceGoogle images – Google TraductioniPGP – MINES Saint-Étienne – Qwant – Le Robert-Dixel Mobile – Wikipedia – Wikipédia

Notion d’avancement (chimie)

L’avancement d’une réaction chimique est une grandeur qui permet de décrire l’évolution d’un système chimique au cours d’une transformation chimique . Elle est utilisée dans un tableau descriptif pour suivre l’évolution des quantités de matière des réactifs et des produits au cours de la transformation . De avancer et -ment.

Symbole : 
Appelé aussi : Avancement d’une réaction, de réaction
Anglais : Extent of reaction
Chinois : 反應進度 (fǎnyìng jìndù) 反應 (réaction) 進度 (progrès) 
Russe : Химическая переменная (khimicheskaya peremennaya – variables chimiques)

Avancement d'une reaction chimique - gbm - forum - ilephysique.net

 

L’avancement permet de calculer les quantités de matière des produits et des réactifs restant au cours d’une transformation chimique.

Unité : mol


Cf. les fiches-clées :

mol – Produit – Quantité de matièreRéactif – Réaction chimiqueSystème chimique – Tableau descriptif (chimie)Transformation chimique

Documentation (liens externes) :

Avancement de réaction – Page Wikipédia

Sources :

维基百科ВикипедияGoogle FranceGoogle Traduction  – L’île des sciences physiques (Forum) – Phychim Montaigne – QwantLe Robert-Dixel Mobile – WikipediaWikipédia – Wiktionnaire

Réduction

Réaction chimique au cours de laquelle un ou plusieurs atomes d’une molécule ou d’un ion gagne des électrons . De réduire, du latin reducere (ramener).

Abréviation : Réd
Anglais : Reduction
Chinois : 还原 (huányuán) 减少 (réduire) 
Russe : Редукция (reduktsiya)

Couple oxydo-réducteur - 1/2 réaction d'oxydo-réduction - chimie-briere.com

De façon générale, un élément ou un corps composé est réduit lorsqu’il perd des atomes d’oxygène, lorsqu’il gagne des atomes d’hydrogène (Toutes les hydrogénations, comme celle du monoxyde de carbone en méthanol, sont des réductions), lorsqu’il prend des électrons . La réduction d’un métal, c’est lorsque qu’il est ramené à son état pur.

Origine : Ce terme vient du fait que les minerais métalliques étaient jadis considérés comme des substances complexes qui devaient être « réduites » en métaux simples.


Cf. les fiches-clées :

Atome – Atome d’hydrogène, d’oxygène
Carbone – Monoxyde de carbone
Corps composéÉlectron – Élément chimique
Hydrogène – Hydrogénation
Ion – Métal – Méthanol – Minerais – Molécule – Monoxyde
Oxydation – Oxydant – Oxydoréduction – Oxydoréduction en chimie organique – Oxygène – Réaction d’oxydoréduction – Rédox
Réducteur – Réducteur oxydé – Réduction directe, minérale (chimie minérale)
Substance chimique

(accueil du site – Linguistique) Réduction
(Ophys)
Réduction d’une fracture
(ose – Musique) Réduction d’une partition

Sources :

Athénée Fernand Blum – Thierry Brière (Université de la Réunion) – Google FranceGoogle TraductionQwant

Oxydation

Réaction chimique, souvent provoquée par l’oxygène, au cours de laquelle une substance (le réducteur), un atome ou une molécule perd un ou plusieurs électrons (parfois même des protons H+) à la faveur d’un autre corps (l’oxydant) . Du verbe oxyder, de oxyde et de -ation (action ou résultat).

Appelé aussi : Oxydoréduction – Corrosion
Contraire : Réduction
Anglais : Oxidation
Chinois : 氧化 (yǎnghuà)
Russe : Окислительно (okislitel’no)

Oxydation - Schéma - ag-bd-ft.e-monsite.com

Une réaction chimique comportant une oxydation, s’accompagne automatiquement d’une réduction.

Origine : Ce terme est forgé par analogie avec les réactions au cours desquelles l’oxygène se combine à d’autres éléments ou d’autres corps composés.


Cf. les fiches-clées :

Atome – Corps chimique, composé – Électron – Élément chimique  – Molécule
(oxydation) Nombre d’oxydation d’un atome (NO) – Oxydant – Oxyde – Oxyder – Oxygène – Réaction d’oxydation
Potentiel de dégradation – Proton (H+) – Réaction chimique
Réducteur – Réduction

(Ophys) L’énergie – Les micro-organismes – Molécule organique – Les oxydations dans le corps humain 
(Oseco)
 Biodégradation – Brunissement – Dioxygène – Molécule de polyphénol, de quinone, organique – L’oxydation chez les végétaux – Pigments brins des fruits et légumes

Sources :

维基百科ag-bd-ft.e-monsite.com – Athénée Fernand Blum – ВикипедияFutura Matière – Google FranceGoogle TraductionLarousse.fr – QwantLe Robert-Dixel MobileSanté médecine .netVulgaris Médical – Wikimedia Commons – Wikipédia – Wiktionnaire