Biden (2012 VP113)

Objet transneptunien, candidat au statut de planète naine.

Appelé aussi : 2012 VP113 (nom scientifique, découverte) 
Anglais : 2012 VP113
Chinois : 2012 VP113
Russe : 2012 VP113

2012 VP113 and Ceres - Bastien Sens-Méyé - Wikimedia Commons
vue d’artiste
The discovery images of 2012 VP113, as made by the Cerro Tololo Inter-American Observatory. The image is a merger of three images with three colored dots pinpointing the image of 2012 VP113. The three images were taken 2 hours apart each. The red dot represents 2012 VP113's location on the first image, the second represents its location on the second image, and the blue dot representing its location on the third. - Wikimedia Commons
image réelle, les trois points colorés trahissent la présence du planétoïde

Catégories : Planètes naines / mineures, planétoïdes, transneptuniens

Domaines : Astronomie, objets transneptuniens, planétoïdes, planètes (naines), système solaire (externe)


Cf. les fiches-clées :

Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Neptune
Objet (spatial) – (Inventaire), transneptunien – (Inventaire)

Planétoïde – (Inventaire)
Planète – (Rubrique) – (Inventaire), mineure, naine – (Rubrique) – (Inventaire)

Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique), externe
Transneptunien

Documentation (liens externes) :

2012 VP113 – Page Wikipedia

(Dossiers/Articles) …

Sources :

Bastien Sens-Méyé (wikimedia commons) – Википедия – Bing – ECOSIA – ESPACE (national geographic) – Facebook – Google FranceGoogle images – Google Traduction –  Le Robert-Dixel MobileNATIONAL GEOGRAPHIC – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Publicités

Exoplanétologie

Branche de la planétologie comparant les planètes situées en dehors du Système solaire (les exoplanètes).

De planétologie, de planète avec le préfixe exo- et le suffixe -logie.

Appelé aussi : Planétologie
Anglais : Exoplanetology – Exoplanetory science
Chinois : 系外行星學 (xì wài háng xīng xué)
Russe :()

– image –

Elle cherche à classer les planètes et à en déterminer les conditions d’apparition, voire les critères biophiles (qui sont propices à la vie, voir aussi l’exobiologie).

Histoire/Origine : Longtemps la planétologie est restée confinée à l’étude du Système solaire (seul système planétaire connu jusqu’en 1995) . Avec la découverte de la première planète extrasolaire ordinaire en 1995 par Didier Queloz et Michel Mayor autour de l’étoile 51 Pegasi, la planétologie a connu un essor et une diversification considérables, les nouveaux systèmes planétaires découverts différant radicalement du Système solaire.

Domaine : Astronomie, exobiologie, exoplanètes, planétologie, planètes


Cf. les fiches-clées :

-logie (suffixe)
51 Pegasi (étoile) – (Rubrique) – 51 Pegasi b (exoplanète de type jupiter chaud) – (Rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Critères biophiles

Exo- (préfixe)

Exobiologie – (Rubrique) – Critères biophiles

Exoplanétologie (rubrique)
Exoplanète – (Rubrique) – Les exoplanètes – (Inventaire)

Planétologie (rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)

Planète – (Rubrique), extrasolaire

PSR (abréviation)
PSR B1257+12 (pulsar) – (Rubrique)
PSR B1257+12 A (une des moins grosses exoplanètes connue) – (Rubrique)

Système – (Inventaire), planétaire – (Inventaire)
Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Exobiologiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Exoplanétologue – (Rubrique) – (Inventaire) – Michel Mayor (exoplanétologue – 1995) – (Rubrique) – Planétologue – (Rubrique) – (Inventaire) – Didier Queloz (exoplanétologue – 1995)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Wikipedia page (EN)

(Portails/Dossiers)

Sources :

维基百科 – Bing – ECOSIA – Google France – Google Traduction – Le Robert-Dixel Mobile – WikipediaWikipédiaWiktionnaire

Géoïde

Surface théorique de la pesanteur, qui correspond au niveau moyen des mers / à la surface terrestre / à une équipotentielle dans le champ de gravité terrestre . De l’allemand geoid.

360doc.com

Opposé (à) : Approximation sphérique ou ellipsoïdale
Anglais : Geoid
Chinois : 大地水准面 (dàdì shuǐzhǔn miàn)
Russe : Геоид (geoid)

RIESGOS QUE PROVIENEN DE LA LITOSFERA - Profesor César Mayolafquén A. - SlidePlayer

Domaines : Pesanteur, planétologie


Cf. les fiches-clées :

-oïde (suffixe)

Approximation sphérique ou ellipsoïdale
Atmosphère – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire atmosphérique (rubrique)

Champ de gravité (g, gravitationnel), terrestre

Ellipsoïde
Équipotentiel (adjectif) – Une équipotentielle

Géo- (préfixe)
Géode
Géodésie – (Rubrique)

Le niveau moyen des mers

Pesanteur – (Rubrique)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)

La Terre, notre planète bleue
 – (Rubrique) – Glossaire terrestre (rubrique) – Surface de la Terre – (Rubrique)
Terrestre (adjectif) 

Chercheurs/Spécialistes :

Johann Benedict Listing (mathématicien allemand, 1872) – (Rubrique)

Ailleurs dans le site :

(accueil du site – Mathématiques) Johann Benedict Listing (mathématicien allemand) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

360doc.com – Manola Alcaraz (SlidePlayer) – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Profesor César Mayolafquén A. – QwantLe Robert-Dixel MobileSlidePlayer – Wikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – WordPress (.com)

Astérisme

(ancien) Figure remarquable dessinée par des étoiles particulièrement brillantes . Du grec ancien ἀστερισμός (asterismos – constellation, démarquage des étoiles).

Anglais : Asterism
Chinois : 星群 (xīng qún)
Russe : Астеризм (астрономия) (asterizm, astronomiya)

Autumn-triangle.png - Wikimedia Commons

Exemples : L’amas de brocchi, l’amas du ceintre, la cascade de kemble, le cercle d’hiver, collinder 399, la croix du nord, la faucille, le grand carré de pégase, le grand chariot, la grande casserole, l’hexagone d’hiver, M73, la mouche du nord, le petit chariot, la petite casserole, la petite cuillère, les pléiades, le polygone d’hiver, la théière (dans la constellation du sagittaire), les triangles, l’urne

En minéralogie (optique) : Réflexion radiée de la lumière sur certaines gemmes

Domaines : Astrologie, astronomie (observationnelle), minéralogie, optique


Cf. les fiches-clées :

L’amas du Cintre / Collinder 399 / amas de Brocchi (une partie de la constellation le petit renard) – (Rubrique) – Le Petit Renard (constellation) – (Rubrique)

Astérismes (inventaire)

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique), observationnelle – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)observatoire (rubrique)

La Cascade de Kemble (une partie de la constellation la girafe) – (Rubrique) – La Girafe (constellation) – (Rubrique)
La Ceinture d’Orion (de la constellation) – (Rubrique) – Orion (constellation) – (Rubrique) – Le Baudrier (d’Orion) – (Rubrique)

Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire)

La Croix du nord (dans la constellation le cygne) – (Rubrique) – Le Cygne (constellation) – (Rubrique)
Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire)

La Faucille (une partie de la constellation le lion) – (Rubrique) – Le Lion (constellation) – (Rubrique) – La Queue du Lion (constellation) (rubrique)
La fausse Croix (dans les constellations les voiles et la carène) – (Rubrique) – La Carène (constellation) – (Rubrique) – Les Voiles (constellation) – (Rubrique)
Gemme
Le Grand carré de Pégase (une partie de cette constellation) – (Rubrique) – Pégase (constellation) – (Rubrique)
Le Grand chariot / La Grande Casserole (une partie de la constellation la grande ourse) – (Rubrique) – La grande Ourse (constellation) – (Rubrique)
L’Hexagone d’hiver / Le Cercle d’hiver / Le Polygone d’hiver – (Rubrique)
Lumière – (Rubrique/Inventaire)
M73 (dans le verseau) – (Rubrique)
Minéralogie – (Rubrique), optique – Glossaire minéralogique (rubrique)
La Mouche du nord (une partie de la constellation le bélier) – (Rubrique) – La Mouche (constellation) – (Rubrique) – Le Bélier (constellation) – (Rubrique)
Optique – (Rubrique) – Glossaire optique (rubrique)
Le Petit chariot / La Petite Casserole / La Petite Cuillère (une partie de la constellation la petite ourse) – (Rubrique) – La Petite Ourse (constellation) – (Rubrique)
Les pléiades – (Rubrique)
Réflexion, radiée, radiée de la lumière sur un gemme
La Théière (une partie de la constellation le sagittaire) – (Rubrique) – Le Sagittaire (constellation) – (Rubrique)
Triangles
 – Le Triangle (constellation) – (Rubrique)austral (constellation) – (Rubrique)
L’Urne (une partie de la constellation le verseau) – (Rubrique) – Le Verseau (constellation) – (Rubrique)
Le W de Cassiopée (une parte de cette constellation) – (Rubrique) – Cassiopée (constellation) – (Rubrique)

(accueil du site – Linguistique) Astérisme – Linguistique – (Rubrique) – Ponctuation – (Rubrique) – (Inventaire) – Typologie linguistique – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

Википедия – Google TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionaryWiktionnaire

Exogéologie

Branche de la planétologie qui emprunte les outils et les raisonnements des géosciences pour les appliquer aux autres corps solides du Système solaire afin de connaître et de comprendre leur structure, leur composition et leur histoire géologique . De géologie avec le préfixe Exo- (au-dehors).

Appelé aussi : Géologie planétaire – Astrogéologie
Anglais : Planetary geology
Chinois : 行星地質學 (xíngxīng dìzhí xué) 行星 (planète) 地質學 (géologie)
Russe : Планетная геология (planetnaya geologiya – géologie planétaire)

La combinaison de l'astronaute Harrison Schmitt couverte de poussière lors de son séjour de 75 heures sur la Lune au cours de la mission Apollo 17 le 12 décembre 1972 - LUXORION

Domaines : Astéroïdes géocroiseurs, astronautique, exogéologie, géologie, planétologie, planètes telluriques
Experts : Astronaute-géologue, géologue


Cf. les fiches-clées :

Astéroïde – (Rubrique) – (Inventaire), géocroiseur (NEA) – (Rubrique) – (Inventaire)
Astro- (préfixe)
Astronaute – (Rubrique)(Inventaire) – Astronaute-géologue – (Inventaire)
Astronautique – (Rubrique)
Exo- (préfixe) – Exobiologie – (Rubrique)

Exogéologie (rubrique) 

Géologie – (Rubrique) – Glossaire géologique(rubrique)
Géologue – (Inventaire)
Géoscience – (Inventaire) – Outils, Raisonnements des géosciences
Glossaire explorateur (rubrique) – Planétaire (adjectif)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Planète – (Rubrique) – (Inventaire)tellurique – (Inventaire)
Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique) – Corps solides du Système solaire – (Inventaire)

(Chercheurs) Harrison Schmitt (astronaute-géologue – apollo 17)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionHUMANSPACEFLIGHT (nasa) – Luxorion – NASA – NSSDCA (nasa) – Qwant – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Turbopause

Zone de transition de l’atmosphère (planétaire), constituant la limite entre la zone en équilibre de mélange et la zone en équilibre de diffusion . Du préfixe Turbo- et du suffixe -pause.

Appelé aussi : La turbopause
Anglais : Turbopause
Chinois : 湍流层 (tuānliú céng)
Russe : Турбопауза (turbopauza)

Sixty-five miles above the Earth, a ghostly swirl of chemicals reveals a mysterious current of air - Image by Miguel Larsen - Probing a mystery at the edge of space - glimpse

La turbopause marque la limite supérieure de la région de l’atmosphère dans laquelle le processus de diffusion turbulente des gaz domine . Ce processus rend le mélange des gaz homogène . Au-dessus de la turbopause, le processus de diffusion moléculaire domine . Ce processus aboutit à une distribution spatiale des composants chimiques non homogène : les gaz légers ont tendance à gagner en altitude tandis que les gaz lourds se concentrent aux altitudes basses . La turbopause se situe à des altitudes différentes selon les composants chimiques . La région dans laquelle le mélange de gaz est homogène est appelée homosphère et celle où le gaz n’est plus homogène est l’hétérosphère . La limite entre ces deux régions, appelée homopause, se situe en-dessous de la turbopause : vers 80 km pour l’hélium et vers 60 km pour l’argon.

Sur Terre la turbopause se situe en général à une altitude d’une centaine de kilomètres . Sur Vénus, l’altitude de la turbopause est estimée entre 120 et 145 kilomètres (en fonction du coefficient de diffusion d’Eddy choisi).

Domaines : Atmosphère, planète terre


Cf. les fiches-clées :

-pause (suffixe)

Altitude – 60, 80, 100, 120, 145 kilomètres d’altitude – Les altitudes basses
Atmosphère – (Rubrique), planétaire – Glossaire atmosphérique (rubrique) – Limites atmosphériques
Composant chimique
Diffusion – (Inventaire), d’Eddy
Distribution spatiale des composants chimiques non homogène
Gaz – (Rubrique/Inventaire), léger – (Inventaire), lourd – (Inventaire) – Diffusion turbulente des gaz – Glossaire gazeux (rubrique) – Mélange homogène des gaz (atmosphériques)
Hétérosphère – (Rubrique/Inventaire) – Homopause – (Rubrique/Inventaire) – Homosphère – (Rubrique/Inventaire)
Molécule – (Inventaire) – Diffusion moléculaire
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique) – Atmosphère terrestre – (Rubrique) – Glossaire terrestre (rubrique)
Thermosphère – (Rubrique)

Turbo- (préfixe)
Turbopause terrestre – (Rubrique), vénusienne – (Rubrique)

Vénus, notre plus proche voisine – (Rubrique) – Atmosphère vénusienne – (Rubrique)
Zone en équilibre de diffusion – Zone en équilibre de mélange

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – glimpse – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Miguel Larsen – Qwant – Taylor Reeves (glimpse) – Le Robert-Dixel MobileWikipedia – WikipédiaWiktionnaire

Régolite

Couche superficielle d’un sol planétaire ayant subi des transformations dues à des impacts météoritiques ou à des agressions d’agents physiques (tels qu’effets thermiques, rayonnements électromagnétiques à haute énergie ou impacts corpusculaires) ; débris de roches sous-jacentes fragmentées . Du grec ῥῆγος (rhē̂gos – couverture), et λίθος (lithos – roche).

Appelé aussi : Régolithe – Poussière de régolite
Anglais : Regolith
Chinois : 表岩屑 (biǎo yán xié)
Russe : Реголит (regolit)

Échantillon de régolite récolté par la mission Apollo 17 en 1972 - La toxicité des poussières lunaire et martienne - LUXORION

Fragment d’agglutinat ou brecchia glacé mesurant 3 mm de diamètre (76503,7020 - FOV: ~ 3 mm) - Luxorion

Domaines : Astronautique, géologie


Cf. les fiches-clées :

Agent physique – (Inventaire)
Agression (planétologique) – (Inventaire) 
Astronautique
 – (Rubrique) – Glossaire astronautique (rubrique)
Effet thermique – (Inventaire)
Couche (géologique)(Inventaire), superficielle
Géologie – (Rubrique) – Glossaire géologique(rubrique)
Impact (planétologique)(Inventaire), Impact corpusculaire – (Rubrique/Inventaire), Impact météoritique – (Rubrique)(Inventaire)
La Lune, notre satellite naturel – (Rubrique) – Glossaire sélène (rubrique)
Rayonnement électromagnétique – (Rubrique/Inventaire), à haute énergie

Régolite (rubrique), sélène – Poussière de régolite

Sol – (Inventaire), planétaire

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle images – Google TraductionLuxorion – NASA – QwantLe Robert-Dixel MobileWikipedia维基百科 – Wikipédia