Transformation lente

Une transformation est dite lente, lorsque l’évolution de la transformation peut-être suivie « à l’œil nu » ou avec les appareils de mesure courants pendant quelques secondes (ou plus longtemps).

Appelé aussi : Réaction lente 
Anglais :
 Chemical slow transformation
Chinois : 慢变换(化学){Màn biànhuàn (huàxué)} 化学 (chimie) 变换 ou 转化 (transformation, conversion) 慢 (lent)
Russe : Медленная трансформация (химия) {Medlennaya transformatsiya (khimiya)}

Apparition progressive du diiode - Transformation lente - web-sciences.com

Le concept de chocs efficaces permet de comprendre le fait que les transformations chimiques sont lentes . En effet, plus de réactifs sont consommés, moins les chocs entre les molécules restantes de réactifs deviennent fréquents . La réaction ne se termine théoriquement jamais complètement car les dernières molécules mettent un temps extrêmement long à se rencontrer . Certaines transformations sont dites cinétiquement bloquées, elles sont tellement lentes qu’il semble qu’elles ne puissent pas se produire.

Exemples : décomposition de l’eau oxygénée (cinétiquement bloquée), formation de la rouille, formation alcoolique, réaction des ions iodure avec l’eau oxygénée (peroxyde d’hydrogène), synthèse de l’eau (cinétiquement bloquée).


Cf. les fiches-clées :

Appareils de mesure chimique – Chocs efficaces
Cinétique chimique (rubrique)Facteur cinétique
Eau oxygénée
Ion – Ion iodure
Mesure chimique – Oxydant
Oxydoréduction – Couple oxydant/réducteur – Équation d’oxydoréduction – Réaction d’oxydoréduction
Peroxyde d’hydrogène
Réactif – Concentration initiale d’un réactif
Réaction chimique – Accélération d’une réaction lente – Déclenchement d’une réaction lente
Réducteur – Température
Transformation chimique, cinétiquement bloquée, rapide

Sources :

Eric Brasseur (Phychim Montaigne) – Google FranceGoogle TraductionPhychim Montaigne – QwantLe Robert-Dixel MobileWeb Sciences

Publicités