GRU (abréviation)

Gru : Grus (constellation la grue)


Cf. les fiches-clées :

(abréviation)
GR (abréviation) – GRE (abréviation)

La Grue (constellation) – (Rubrique)

Sources :

Wikipédia

Publicités

La Grue (constellation)

Constellation de l’hémisphère austral, située juste en dessous du Poisson austral, et qui ne contient pas beaucoup d’étoiles visibles à l’œil nu.

Abréviation/Symbole : Gru
Appelé aussi : (constellation de la) Grue – Grus (latin nominatif) – Gruis (latin génitif) – Krane (désuet) – Den Reygher (le héron, en néerlandais) – Phoenicopterus (le flamant, en latin)
Anglais : Grus (constellation)
Chinois : 天鹤座 (tiān hè zuò)
Russe : Журавль (созвездие) (zhuravl’, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Grue Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Forme : Hexagone
Hémisphère :
 Sud
Observation : Au sud du Poisson austral
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : D’après Ian Ridpath, la Grue est une des douze constellations introduites à la fin du xvie siècle par les navigateurs et explorateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederik de Houtman à la suite de leurs observations du ciel austral . La constellation est représentée pour la première fois sur un globe céleste par Petrus Plancius et Jodocus Hondius en 1598 sous les noms de Krane et Grus (grue, respectivement en néerlandais et en latin) . Houtman la désigne Den Reygher (le héron, en néerlandais) dans son catalogue d’étoiles du ciel austral paru en 1603 mais Johann Bayer adopte la désignation Grus dans son Uranometria (premier atlas céleste à cartographier le ciel austral), qui paraît la même année à Augsbourg . Ultérieurement, la constellation est désignée Phoenicopterus (le flamant, en latin) par Paulus Merula (bibliothécaire de l’université de leyde) dans sa Cosmographiae Generalis qui paraît en 1605 . Phoenicopterus est repris sur un globe céleste fabriqué par Pieter van den Keere (Petrus Kaerius) en 1625 . La constellation est composée d’étoiles situées au sud du Poisson austral . Certaines de ses étoiles ont vraisemblablement relevé de celui-ci . C’est notamment le cas de l’étoile aujourd’hui connue comme γ Gruis : d’une part, l’Almageste de Ptolémée la répertorie parmi les étoiles du Poisson austral ; d’autre part, Aldhanab (son nom traditionnel, provient de l’arabe الذنب, al-ḏanab, qui signifie la queue) . L’abréviation Gru a été adoptée par l’Union astronomique internationale (uai) en 1922 . Ses limites ont été fixées par l’UAI à la suite des travaux d’Eugène Delporte parus en 1930.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Austral (adjectif)
Cartographie – (Rubrique) – Cartographe – (Inventaire)
Catalogue d’étoiles du ciel austral de (frederick) Houtman (1603)
Ciel austral
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Cosmographiae Generalis (paulus merula, 1605)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)

Étoile
 – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu)(Inventaire)
Aldhanab (γ Gruis, étoile) (la queue de la grue) – (Rubrique)

Hémisphère, austral, (terrestre) sud – (Rubrique)

La Grue (constellation) – (Rubrique)

Le Poisson austral (constellation) – (Rubrique)
Uranometria (premier atlas céleste, cartographie du ciel austral – 1603 – johann bayer)

(Chercheurs) Johann Bayer (astronome) (Uranometria, 1603) – (Rubrique) – Eugène (Joseph) Delporte (astronome belge – 1930) – (Rubrique) – Jodocus Hondius (l’ancien) (josse de hond, cartographe – 1598) – (Rubrique) – Frederick (frederik) de Houtman (navigateur et cartographe céleste néerlandais – xvie s., 1603) – (Rubrique) – Pieter van den Keere (petrus kaerius) (1625) – Pieter Dirkszoon Keyser (petrus theodori, navigateur et cartographe céleste néerlandais – xvie s.)(Rubrique) – Paulus Merula (bibliothécaire – 1605) – (Rubrique) – Petrus Plancius (1598) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Grue – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia