Le Scorpion (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 23 octobre au 29 novembre.

Abréviation/Symbole : Sco
Appelé aussi : (constellation du) Scorpion – Scorpius (latin nominatif) – Scorpii (latin génitif) – Scorpion de feu
Anglais : Scorpius
Chinois : 天蝎座 (tānxiēzuò)
Russe : Скорпион (созвездие) (skorpion, sozvezdiye – constellation)

Scorpius constellation map-fr.png - Wikimedia Commons

Il appartient à l’hémisphère sud céleste, et une grande partie de la constellation est sous l’écliptique.

Constellations voisines : Balance, couronne boréale, sagittaire
Étoiles brillantes :
13
Forme :
 Thorax d’un scorpion très brillant
Hémisphère :
 Sud
Observation : Il se situe entre la Balance à l’ouest et Ophiuchus à l’est, entre 40° Nord et 90° Sud
Position :
 Au sud de l’équateur, avec projection de la Voie Lactée (VL 20)
Type : Zodiacale (Z 9)

ScorpiusCC.jpg - Wikimedia Commons

Origine : À l’origine, la constellation comprenait également la Balance (qui figurait alors les pinces du scorpion) . Le Scorpion est l’objet de plusieurs légendes selon la mythologie grecque : il s’agirait du Scorpion de feu envoyé par Artémis pour tuer le chasseur Orion . Ainsi il se trouve opposé à la constellation Orion, se levant en été lorsqu’Orion se couche . D’autres versions suggèrent qu’Apollon envoya le Scorpion de feu par jalousie envers l’attention qu’Orion portait à Artémis . Il apparait aussi durant la quête de Persée . Scorpion était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Le Scorpion désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 octobre au 22 novembre . C’est dans ce sens qu’il sert au repérage des déplacement planétaires, encore utilisé en astrologie.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

La Balance (constellation) – (Rubrique)
Le Scorpion (rubrique) – Les pinces du Scorpion – (Rubrique)
Ophiuchus (constellation) – (Rubrique) – Orion (constellation) – (Rubrique) – Persée (constellation) – (Rubrique)

Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Scorpion (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Scorpion – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Publicités

40

Nombre de nouvelles constellations ajoutées vers 1600 aux 48 connues des grecques anciens jusqu’alors.

40°N : (nord) Localisation de la constellation Le Scorpion
40°S : (sud) Localisation de la constellation Les Chiens de chasse

41Ca : …
42° :
Transition en descente d’un vol parabolique
47° : Transition en montée d’un vol parabolique
48 : Nombre de constellations connues des grecques anciens


Cf. les fiches-clées :

(nombre) – 400 (nombre) – 4000 (nombre)

Années 1600

Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire) – Localiser une constellation
Le Scorpion (constellation) – (Rubrique) – Les Chiens de chasse (constellation) – (Rubrique)

Vol – (Rubrique/Inventaire)parabolique – (Rubrique) – Les transitions d’un vol parabolique

Sources :

Wikipédia