Le Triangle (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère nord dont les trois étoiles principales forment justement un triangle allongé.

Abréviation/Symbole : Tri – Δ
Appelé aussi : (constellation du) Triangle – Triangulum (latin nominatif) – Trianguli (latin génitif) – Triangle allongé – Deltotron (delta) – Deltotum (romain)
Anglais : Triangulum
Chinois : 三角座 (sānjiǎo zuò)
Russe : Треугольник (созвездие) (treugol’nik, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Triangle Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Constellations voisines : Andromède, bélier, persée, poisson
Hémisphère :
Nord
Observation : Automne, entre 90° Nord et 50° Sud
Position :
 Au nord de l’équateur, au nord de l’écliptique

The constellation Triangulum as it can be seen by the naked eye. - Till Credner - Wikimedia Commons
Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Le Triangle figurait déjà dans la liste des 48 constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste, l’une des rares constellations antiques (avec la balance) à ne pas provenir d’un mythe et la seule qui soit décrite par une figure géométrique . À l’époque grecque, cette constellation portait le nom de Deltotron, le Delta (vraisemblablement celui du nil), identifié par la lettre grecque Δ . Les romains conservèrent cette appellation en la nommant Deltotum . L’astronome Johannes Hevelius créa également un Petit Triangle juste à côté de celui-ci (qu’il appela logiquement le grand triangle) . Ils furent fondus en un seul par Friedrich Argelander en 1843 lors de la publication de son Uranometria Nova.


Cf. les fiches-clées :

Almageste (catalogue céleste de ptolémée) – (Rubrique/Inventaire)
Andromède (constellation) – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Automne (astronomie) (rubrique/inventaire) – Glossaire observatoire (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), antique – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Nord de l’écliptique (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Nord de l’équateur (terrestre) – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La Balance (constellation) – (Rubrique) – Le Bélier (constellation) – (Rubrique) – Les Poissons (constellation) – (Rubrique)

Persée (constellation) – (Rubrique)

(Chercheurs) Friedrich Wilhelm August Argelander (astronome prussien – 1843) – (Rubrique) – Johannes Hevelius (astronome polonais) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Triangle (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Triangle – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – Wikimedia Commons – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Toucan (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud, légèrement plus lumineuse que les autres constellations de cette partie du ciel austral.

The "southern birds" as seen in Johann Bayer's Uranometria. Tucana (as "Toucan") is in the middle. - Johann Bayer - Wikimedia Commons

Abréviation/Symbole : Tuc
Appelé aussi : (constellation du) Toucan – Tucana (latin nominatif) – TUCANA – Tucanae (latin génitif)
Anglais : Tucana
Chinois : 杜鵑座 (dùjuān zuò)
Russe : Тукан (созвездие) (tukan, sozvezdie – constellation)

Carte pour la constellation Toucan Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Inventée par les navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du xvie siècle, elle fut popularisée par Johann Bayer lors de la publication de son Uranometria en 1603.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Ciel austral
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Uranometria (premier atlas céleste, cartographie du ciel austral – 1603 – johann bayer)

(Chercheurs)
Johann Bayer (astronome – 1603) – (Rubrique) – Frederick (frederik) de Houtman (navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique) – Pieter Dirkszoon Keyser (petrus theodori, navigateur et cartographe céleste néerlandais, xvie s.) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Toucan (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Toucan – Wikipedia

Sources :

Johann Bayer – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Télescope (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Tel
Appelé aussi : (constellation du) Télescope – Telescopium (latin nominatif) – TELESCOPIUM – Telescopii (latin génitif)
Anglais : Telescopium
Chinois : 望远镜座 (wàngyuǎnjìng zuò)
Russe : Телескоп (созвездие) (teleskop, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Télescope Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Cette constellation fut introduite par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 pour désigner un pan de ciel sans dénomination . Comme plusieurs autres constellations créées par Lacaille, elle porte le nom d’un appareil scientifique.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Télescope (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Télescope – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

La Table (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud, peu lumineuse.

Abréviation/Symbole : Men
Appelé aussi : (constellation de la) Table – Mensa (latin nominatif) – MENSA – Mensae (latin génitif) – Mensa Mons (la montagne-table)
Anglais : Mensa (constellation)
Chinois : 山案座 (shān àn zuò)
Russe : Столовая Гора (созвездие) (stolovaya gora, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Table Produite à l'aide du logiciel PP3 - Grum / Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Elle découpe un pan de ciel quasiment vide d’étoiles et d’objets célestes.

Hémisphère : Sud
Observation : Elle est de plus impossible à observer au nord de l’équateur.
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Constellation Mensa.jpg - Wikimedia Commons

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : Elle fut introduite par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 afin de combler un pan du ciel austral sans dénomination . Originellement nommée Mensa Mons (la montagne-table), son nom vient de la montagne dominant Le Cap, en Afrique du Sud, où Nicolas-Louis de Lacaille réalisait ses relevés.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Ciel austral
Constellation – (Rubrique), lumineuse – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique), visible (à l’œil nu) – (Inventaire)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Objet (spatial) – (Inventaire)

(Chercheurs) Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Table (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Table – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Poulpy / Grum (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Le Taureau (constellation)

Constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin.

Taureau (constellation) - Sidney Hall - Wikiwand

Abréviation/Symbole : Tau – ♉ (U+2649) est le symbole pour la constellation du zodiaque du Taureau. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Taureau – Taurus (latin nominatif) – tauri (latin génitif) – Le taureau blanc (mythologie) – Taureau d’airain
Anglais : Taurus (constellation)
Chinois : 金牛座 (jīnniúzuò)
Russe : Телец (созвездие) (telets, sozvezdiye – constellation)

Carte pour la constellation Taureau Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Étoiles : Aldébaran / alderbaran, alcyone, alnath / el nath (β tau), ε tau, ζ tau, λ tau, ο tau
Hémisphère :
Nord
Objets : Amas, m1, ngc 1554-55, ngc 1647, pléiades, t tauri
Observation : Hiver – Dans l’ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Bélier à l’ouest et les Gémeaux à l’est.
Position :
 Équatorial (Eq 3), avec projection de la Voie Lactée (VL 9)
Type : Zodiacale (Z 3) 

Constellation du Taureau - Till Credner - Wikimedia Commons

Origine : Le Taureau était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Étant une constellation du Zodiaque, caractéristique avec ses amas, le Taureau est une constellation très ancienne . Dans la mythologie grecque, le Taureau pourrait être soit la forme bovine utilisée par Zeus afin de commettre le rapt d’Europe, soit le taureau blanc envoyé par Poséidon à Minos . Cependant il est généralement attribué au Taureau d’airain (selon les versions, seul les sabots seraient d’airain ou le corps entier), la gorgone qui inspira le tyran Phalaris pour la construction d’un instrument de torture de même nom, dominé par Jason et qui sera tué plus tard par Thésée à Marathon.

Le Taureau est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 20 avril au 21 mai.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Astronomie observationnelle – (Rubrique) – Glossaire observatoire (rubrique) – Hiver (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), moderne – (Inventaire), zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) –
Écliptique
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Aldébaran – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)
Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique)

La tête du Taureau – (Rubrique)
Le Bélier (constellation)
 – (Rubrique) – Les Gémeaux (constellation) – (Rubrique)

Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

(Chercheurs) Sidney Hall (cartographe britannique) – (Rubrique) – Claude Ptolémée – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Taureau (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Taureau – Wikipedia

Sources :

Astronoo – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionSidney Hall – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Till Credner (wikimedia commons) – whatawonderfulworldblog  – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – Wikiwand

Le Sagittaire (constellation)

Constellation la plus australe du zodiaque traversée par le Soleil du 18 décembre au 18 janvier.

Xem bói tình yêu cung Bọ Cạp năm 2016 đầy đủ nhất - KÊNH GiaiTri

Abréviation/Symbole : Sgr – Sag – SGR – ♐ (Unicode U+2650) est le symbole pour la constellation du zodiaque le Sagittaire. - Wikipédia
Appelé aussi : (constellation du) Sagittaire – Sagittarius (latin nominatif) – Sagittarii (latin génitif) – L’Archer – Pholos (centaure, mythologie grecque) – ARCIFERE – Crotos – Chiron – L’arcifère (le porteur d’arc)
Anglais : Sagittarius (constellation)
Chinois : 人马座 (rénmǎzuò)
Russe : Стрелец (созвездие) (strelets, sozvezdiye – constellation) 

Il s’agit d’une constellation de grande taille, comprenant de nombreuses étoiles brillantes, un grand nombre d’amas stellaires et de nébuleuses diffuses.

Type : Zodiacale (Z 11)

(constellation entière) - Sagittaire (Sagittarius) - Le Ciel et Les Constellations - La Fenêtre de l'Univers

Hémisphère : Nord et Sud
Observation :
 Entre 55° Nord et 90° Sud – La constellation se situe entre Ophiuchus à l’ouest et le Capricorne à l’est.
Position :
 Au sud de l’équateur, avec projection de la Voie Lactée (VL 1) 

Sagittarius constellation map-fr.png - Wikipedia Commons

Amas globulaire : M22 (facies ?) (le troisième plus lumineux du ciel), M8 (spiculum)
Étoiles :
 Albaldah, alnasi (γ), arkab posterior (β2), arkab prior (β1), ascella (ζ), kaus australis (ε), kaus boréalis (λ), kaus media (δ) / medius / méridionalis, manubrium, nash, nunki (σ), polis (μ), rukbat (α), terebellum (ω)
Étoiles brillantes :
 7 (14 de magnitude inférieure à 4)
Nébuleuses : Lagune, omega, trifide
Objets (catalogue messier) : 15 (plus que dans n’importe quelle autre constellation) 

SagittariusCC.jpg - Wikimedia Commons

Origine : Le Sagittaire était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée . Ce terme signifie l’Archer . Dans la mythologie grecque, le Sagittaire représenterait le centaure Pholos, bien que certaines sources l’associent plutôt à Crotos ou même à Chiron (lui-même associé à la constellation du centaure) ; il serait en train de viser le Scorpion avec son arc.

Le Sagittaire désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 23 novembre au 21 décembre . C’est dans ce sens qu’il sert au repérage des déplacements planétaires, encore utilisé en astrologie.

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation


Cf. les fiches-clées :

Amas – (Inventaire), globulaire (GC) – (Inventaire) – M22 – (Rubrique)
Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)

Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), équatoriale – (Inventaire), lumineuse – (Inventaire), moderne – (Inventaire), vaste – (Inventaire), *zodiacale (Z) – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère nord – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)

Déplacement planétaire
Équateur – (Inventaire), céleste, galactique, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Ascella (dzéta Sgr) – (Rubrique) – Kaus Australis (epsilon Sgr) – (Rubrique) – Kaus Borealis (lambda Sgr) – (Rubrique) – Kaus Media / Medius / Méridionalis (delta Sgr) – (Rubrique) – Nunki (sigma Sgr) – (Rubrique) – Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Centre galactique – (Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique) – Le centre (galactique) de la Voie Lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

Le Capricorne (constellation)
 – (Rubrique) – Le Centaure (constellation) – (Rubrique) – Le Scorpion (constellation) – (Rubrique) – Ophiuchus (constellation) – (Rubrique)

Nébuleuse – (Inventaire) – (de la) Lagune – Omega – (Rubrique) – Trifide – (Rubrique)
Zodiaque – (Rubrique) – Signe du zodiaque – (Inventaire)

Chercheurs/Spécialistes :

Claude Ptolémée (astronome, astrologue et géographe) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Sagittaire (constellation) – Page Wikipedia

(Dossiers) Le Sagittaire, par Bernadette Jardez (CARL)
(Contenu) Liste d’étoiles du Sagittaire – Wikipedia

Sources :

Au Clair Stellaire – Bernadette Jardez (carl) – ВикипедияCARL – Google FranceGoogle images – Google TraductionKÊNH GiaiTri – Rémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – La Fenêtre de l’Univers – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia – WordPress (.com)

Le Réticule (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud, l’une des plus petites et les moins lumineuses du ciel.

Abréviation/Symbole : Ret
Appelé aussi : (constellation du) Réticule (xixe s) – Reticulum (latin nominatif) – Reticuli (latin génitif) – Rhombus (le rhombe) – Réticule Rhomboïde
Anglais : Reticulum
Chinois : 网罟座 (wǎng gǔ zuò)
Russe : Сетка (созвездие) (setka, sozvezdiye – constellation)

Reticulum constellation map-fr.png - Wikimedia commons

Hémisphère : Sud
Observation : …
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine : La constellation fut créée en 1621 par Isaac Habrecht (et peut-être indépendamment par jakob bartsch en 1624), qui la nomma Rhombus, le Rhombe. Réintroduite par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752, elle prit le nom de Réticule Rhomboïde avant d’être simplement nommée Réticule au xixe siècle . Comme plusieurs autres constellations modernes, elle porte le nom d’un appareil scientifique, un réticule étant  un dispositif de visées dans une lunette permettant de mesurer la position des étoiles.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), ancienne – (Inventaire), faible (peu lumineuse) – (Inventaire), moderne – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire),  de l’hémisphère sud – (Inventaire) – Petite constellation – (Inventaire)
Écliptique – Sud de l’écliptique – (Rubrique/Inventaire)
Équateur – (Inventaire), céleste, terrestre – (Rubrique) – Sud de l’équateur – (Rubrique/Inventaire)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire), visible (à l’œil nu) – (Inventaire) – Déterminer la position d’une étoile – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)
Lunette astronomique (télescope réfracteur) – (Inventaire)

(Chercheurs) Jakob Bartsch (astronome allemand – 1624) – (Rubrique) – Isaac Habrecht (horloger suisse – 1621) – (Rubrique) – Nicolas-Louis de Lacaille (astronome – 1752) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Réticule (constellation) – Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles du Réticule – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia