Atmosphérique (adjectif)

En relation avec l’atmosphère terrestre, planétaire.

Prononciation (phonétique) : atmɔsfeʀik

Abréviation/Symbole :
Appelé aussi :
Opposé :
Anglais :
Chinois :()
Russe :()

– image –

Domaines : Adjectifs, atmosphères, météorologie, planétologie 


Les fiches-clées :

Adjectifs (inventaire)

Atmosphère – (Rubrique), (unité de pression atmosphérique), terrestre – (Rubrique)
|Haute atmosphère, solaire
|La variété des atmosphères – (Inventaire)

atmosphérique, adjectif : Conditions atmosphériques – Glossaire atmosphérique (rubrique) – Moteur atmosphérique – Pression atmosphérique

Baromètre – (Rubrique)
Conditions atmosphériques

Glossaire (inventaire), atmosphérique (rubrique), curieux (rubrique)météorologique (rubrique), planétologique (rubrique)

Météorologie – (Rubrique)
Météorologique (adjectif) : Glossaire météorologique (rubrique)

Moteur, atmosphérique
Les moteurs – (Inventaire), spatiaux – (Inventaire)

Planétologie – (Rubrique)
Planétologique (adjectif) : Glossaire planétologique (rubrique)

Pression, atmosphérique
Les pressions – (Inventaire)

Chercheurs, spécialistes, enseignants, vulgarisateurs :

Météorologue – (Rubrique) – (Inventaire) – Planétologue – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

(Portails/Dictionnaires) …

Sources & Outils :

ВикипедияBing – CopyLess 2 – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Le Robert-Dixel MobileNotes (iOS) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Géoïde

Surface théorique de la pesanteur, qui correspond au niveau moyen des mers / à la surface terrestre / à une équipotentielle dans le champ de gravité terrestre . De l’allemand geoid.

360doc.com

Opposé (à) : Approximation sphérique ou ellipsoïdale
Anglais : Geoid
Chinois : 大地水准面 (dàdì shuǐzhǔn miàn)
Russe : Геоид (geoid)

RIESGOS QUE PROVIENEN DE LA LITOSFERA - Profesor César Mayolafquén A. - SlidePlayer

Domaines : Pesanteur, planétologie


Cf. les fiches-clées :

-oïde (suffixe)

Approximation sphérique ou ellipsoïdale
Atmosphère – (Rubrique) – (Inventaire) – Glossaire atmosphérique (rubrique)

Champ de gravité (g, gravitationnel), terrestre

Ellipsoïde
Équipotentiel (adjectif) – Une équipotentielle

Géo- (préfixe)
Géode
Géodésie – (Rubrique)

Le niveau moyen des mers

Pesanteur – (Rubrique)
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)

La Terre, notre planète bleue
 – (Rubrique) – Glossaire terrestre (rubrique) – Surface de la Terre – (Rubrique)
Terrestre (adjectif) 

Chercheurs/Spécialistes :

Johann Benedict Listing (mathématicien allemand, 1872) – (Rubrique)

Ailleurs dans le site :

(accueil du site – Mathématiques) Johann Benedict Listing (mathématicien allemand) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

360doc.com – Manola Alcaraz (SlidePlayer) – ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google Traduction – Profesor César Mayolafquén A. – QwantLe Robert-Dixel MobileSlidePlayer – Wikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – WordPress (.com)

Géologie

(science) Étude de la structure et l’évolution de l’écorce terrestre ; terrains et formations que la géologie étudie . De géo-, élément du grec ancien gê (terre) et -logie, élément du grec logia (science).

Appelé aussi : Exogéologie
Anglais : Geology
Chinois : 地质学 (dìzhí xué) 地 (sol) 质 (qualité) 学 (étude)
Russe : Геология (geologiya)

La discordance angulaire de Siccar Point (Écosse) où des couches peu pentées de grès rouges du Dévonien recouvrent les formations verticalisées de grauwackes du Silurien - dave souza - Wikimedia Commons

Domaines : Exogéologie, géologie, minéralogie, planétologie, roches, la terre, volcanologie


Cf. les fiches-clées :

-logie (suffixe)
Écorce terrestre – (Rubrique)
Géo- (préfixe)

Géologie (rubrique) – Exogéologie – (Rubrique) – Glossaire géologique(rubrique)

Minéralogie – (Rubrique)
Planétologie
 – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Roche – (Inventaire) – Tectonique – (Rubrique)
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique) – Glossaire terrestre (rubrique)
Volcanologie – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

Википедияdave souza (wikimedia commons) – Google FranceGoogle TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Notre planète bleue, La Terre

Troisième planète (tellurique) du Système solaire (interne) en partant de notre étoile (le soleil) . De terre, du latin terra (se terrer).

Symbole : ⨁ (symbole de la terre)
Appelé aussi : La planète bleue – Gaïa – La bille bleue
Anglais : Earth
Chinois : 地球 (dìqiú) 地 (sol, terre) 球 (balle, globe)
Russe : Земля (zemlya)

La Terre vue depuis Apollo 17 en 1972 - Wikimedia Commons - «La bille bleue» : Photo de l'Afrique, de l'Antarctique et de la péninsule Arabique prise en route pour la lune par Harrison Schmitt ou Ron Evans lors de la mission Apollo 17 le 7 décembre 1972 - NASA JSC

Il s’agit de la cinquième planète la plus grande, tant en taille qu’en masse, dans le Système solaire et la plus massive des planètes telluriques de ce système planétaire.

Couleur : Majoritairement bleue
Forme :
Globe légèrement aplati aux pôles
Satellites naturels : La Lune

Domaines : Géologie, planète (du sytème solaire, tellurique), système solaire, systèmes planétaires


Cf. les fiches-clées :

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire)
Forme – Déterminer la forme de la Terre
Gaïa – Géologie – (Rubrique) – Globe
Masse – (Rubrique/Inventaire) – Calculer la masse d’une planète
Mission (spatiale) – (Rubrique/Inventaire), Apollo 17 – (Rubrique)

Planète – (Rubrique) – (Inventaire)tellurique – (Inventaire) – Les planètes du Système solaire – (Inventaire)(telluriques) du Système solaire interne – (Inventaire)

Pôle – (Inventaire)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)

Système – (Inventaire), planétaire – (Inventaire) – Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique) – Le Système Terre-Lune – (Rubrique)
Taille – Mesurer la taille d’une planète

La Terre (rubrique) – Mesurer les mensurations de la Terre – Les pôles terrestres – (Inventaire)

(Oseco) Gaïa

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Caractéristiques) La planète Terre, Chiffres clés – Statistiques mondiales – Composition et structure – Terre – Wikipedia – Orbite et rotation – Terre – Wikipedia
(Histoire) Chronologie – Terre – Wikipedia

Sources :

Википедия – Ron Evans (apollo 17) – Google FranceGoogle TraductionLexicon (OsgoodeLawyer – wikimedia commons) – Mission Apollo 17 – NASA – QwantLe Robert-Dixel Mobile – Harrison Schmitt (apollo 17) – Statistiques mondiales – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionaryWiktionnaire

Tube de lave

Tunnel formé par une coulée de lave refroidie en surface, formant une croûte solide dont le cœur est resté fluide avant de se transformer en cavité qui peut s’effondrer.

Appelé aussi : Tunnel de lave
Anglais : Lava tube
Chinois : 熔岩管 (róngyán guǎn)
Russe : Лавовая трубка (lavovaya trubka)

Rando volcan tunnel de lave réunion - Taillebois974 - Wikimedia Commons

On a trouvé des tubes de lave sur la Terre, la Lune et Mars.

Un morceau de voûte effondrée d'un tunnel de lave actif lors d'une éruption de l'Etna (2004) laisse apparaître le flot incandescent de lave et les stalactites de basalte qui se forment au plafond - Franco Zanghì - Wikimedia Commons

Domaines : Exogéologie, géologie


Cf. les fiches-clées :

Exogéologie – (Rubrique) – Géologie – (Rubrique)

La Lune, notre satellite naturel – (Rubrique) – Les tubes de lave sélènes – (Inventaire)
Mars, la planète rouge – (Rubrique) – Les tubes de lave martiens – (Inventaire)
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique) – Les tubes de lave terrestres – (Inventaire)

Tube de lave actif – Les tubes de lave (du Système solaire) (rubrique/inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle images – Google TraductionQwant –OFF? Le Robert-Dixel MobileTaillebois974 (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire – Franco Zanghì (wikimedia commons)

Turbopause

Zone de transition de l’atmosphère (planétaire), constituant la limite entre la zone en équilibre de mélange et la zone en équilibre de diffusion . Du préfixe Turbo- et du suffixe -pause.

Appelé aussi : La turbopause
Anglais : Turbopause
Chinois : 湍流层 (tuānliú céng)
Russe : Турбопауза (turbopauza)

Sixty-five miles above the Earth, a ghostly swirl of chemicals reveals a mysterious current of air - Image by Miguel Larsen - Probing a mystery at the edge of space - glimpse

La turbopause marque la limite supérieure de la région de l’atmosphère dans laquelle le processus de diffusion turbulente des gaz domine . Ce processus rend le mélange des gaz homogène . Au-dessus de la turbopause, le processus de diffusion moléculaire domine . Ce processus aboutit à une distribution spatiale des composants chimiques non homogène : les gaz légers ont tendance à gagner en altitude tandis que les gaz lourds se concentrent aux altitudes basses . La turbopause se situe à des altitudes différentes selon les composants chimiques . La région dans laquelle le mélange de gaz est homogène est appelée homosphère et celle où le gaz n’est plus homogène est l’hétérosphère . La limite entre ces deux régions, appelée homopause, se situe en-dessous de la turbopause : vers 80 km pour l’hélium et vers 60 km pour l’argon.

Sur Terre la turbopause se situe en général à une altitude d’une centaine de kilomètres . Sur Vénus, l’altitude de la turbopause est estimée entre 120 et 145 kilomètres (en fonction du coefficient de diffusion d’Eddy choisi).

Domaines : Atmosphère, planète terre


Cf. les fiches-clées :

-pause (suffixe)

Altitude – 60, 80, 100, 120, 145 kilomètres d’altitude – Les altitudes basses
Atmosphère – (Rubrique), planétaire – Glossaire atmosphérique (rubrique) – Limites atmosphériques
Composant chimique
Diffusion – (Inventaire), d’Eddy
Distribution spatiale des composants chimiques non homogène
Gaz – (Rubrique/Inventaire), léger – (Inventaire), lourd – (Inventaire) – Diffusion turbulente des gaz – Glossaire gazeux (rubrique) – Mélange homogène des gaz (atmosphériques)
Hétérosphère – (Rubrique/Inventaire) – Homopause – (Rubrique/Inventaire) – Homosphère – (Rubrique/Inventaire)
Molécule – (Inventaire) – Diffusion moléculaire
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique) – Atmosphère terrestre – (Rubrique) – Glossaire terrestre (rubrique)
Thermosphère – (Rubrique)

Turbo- (préfixe)
Turbopause terrestre – (Rubrique), vénusienne – (Rubrique)

Vénus, notre plus proche voisine – (Rubrique) – Atmosphère vénusienne – (Rubrique)
Zone en équilibre de diffusion – Zone en équilibre de mélange

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – glimpse – Google FranceGoogle images – Google Traduction – Miguel Larsen – Qwant – Taylor Reeves (glimpse) – Le Robert-Dixel MobileWikipedia – WikipédiaWiktionnaire

Pergélisol terrestre

Sous-sol des régions arctiques gelé en permanence en profondeur.

Appelé aussi : Permafrost terrestre
Anglais : Terrestrial permafrost
Chinois : 陆地永久冻土 (lùdì yǒngjiǔ dòng tǔ) 陆地 (terrestre) 永久冻土 (pergélisol)
Russe : Наземного вечной мерзлоты (nazemnogo vechnoy merzloty)

世界永久冻土分布带 (Distribution du pergélisol dans le monde) - Wikimedia Common

Carte distinguant différents types de pergélisols dans l'hémisphère Nord - Wikimedia Commons


Cf. les fiches-clées :

Pergélisol

La Terre, notre planète bleue – (Rubrique)

(Oseco) Fonte du pergélisol

Sources :

Google France – Google Traduction – Qwant – Wikimedia Commons

Orbiteur

Partie d’un engin spatial restant sur orbite autour d’un astre pour accomplir une mission ; autour de sa cible . Sonde spatiale orbitale . De orbiter, avec le suffixe -eur.

Appelé aussi : Sonde orbitale
Opposé : Lander (atterrisseur) et Impacteur
Anglais : Orbiter
Chinois : 轨道器 (guǐdào qì)
Russe : Орбитальный аппарат (orbital’nyy apparat)

Mars Reconnaissance Orbiter over Nilosyrtis Mensae - Wikimedia Commons

L’orbiteur présente des avantages par rapport à un lander (atterrisseur) . Il est beaucoup plus facile de placer une sonde spatiale en orbite que de la faire atterrir : la masse nécessaire est plusieurs fois inférieure, car les opérations permettant un atterrissage sur le sol d’une planète sont très délicates . Dans la phase actuelle de l’exploration spatiale, les données scientifiques disponibles sur les planètes sont peu importantes . L’orbiteur peut disposer aujourd’hui d’instruments très performants tels que caméras, radars, spectromètres, magnétomètres, etc. Il peut balayer en quelques jours l’ensemble de la surface d’une planète en obtenant beaucoup d’informations à la fois sur la surface, l’atmosphère (si elle existe) et le sous-sol.

Domaines : Astronautique, exploration (planétaire, spatiale), planétologie


Cf. les fiches-clées :

-eur (suffixe) 
Astre
 – (Rubrique/Inventaire)
Astronautique – (Rubrique) – Glossaire astronautique (rubrique)
Engin spatial – (Rubrique/Inventaire)
Exploration (rubrique), planétaire – (Rubrique)spatiale – (Rubrique)
Impacteur – (Inventaire) – Lander (atterrisseur) – (Inventaire) – Mission (spatiale) – (Rubrique/Inventaire)

Orbit- (préfixe) – Orbital (adjectif)Glossaire orbital (rubrique) – Orbite – (Rubrique) – (Inventaire) – Orbiter (verbe)
(orbiteur)
 Masse d’un orbiteur

Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Sonde spatiale – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Orbite polaire

Orbite dont le plan contient l’axe des pôles du corps principal.

Abréviation/Symbole : PO (anglais)
Opposé : Orbite équatoriale
Anglais : Polar orbit
Chinois : 极轨道 (jí guǐdào) 极 (polaire) 轨道 (orbite)
Russe : Полярная орбита (polyarnaya orbita)

LA TERRE EN 3D DEPUIS L’ESPACE - Cité de l’espace - Toulouse

Orbite inclinée de près de 90 degrés . Les véhicules spatiaux positionnés sur ces orbites survolent ainsi les pôles de l’astre à chaque révolution.

Domaines : Mécanique spatiale


Cf. les fiches-clées :

Axe – (Inventaire)
Corps céleste – (Inventaire) – Corps principal
Mécanique spatiale – (Rubrique)

Orbite – (Rubrique) – (Inventaire), équatoriale – (Rubrique), polaire (inventaire), polaire elliptique, polaire terrestre – (Rubrique/Inventaire)

Polaire (adjectif)
Pôle – Axe des pôles
Révolution – Véhicule spatial – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Animations) Animation montrant une orbite polaire (ogg) – Wikimedia Commons

Sources :

ВикипедияCité de l’espace (toulouse) – L’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle images – Google TraductionJe comprends… Enfin ! – QwantLe Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Orbite polaire terrestre

Les véhicules spatiaux positionnés sur ce type d’orbite, inclinée de près de 90 degrés, survolent ainsi les pôles de l’astre à chaque révolution.

Appelé aussi : Orbite polaire (généralement)
Opposé : Orbite équatoriale terrestre
Anglais : Earth polar orbit
Chinois : 地球极轨道 (?) (dìqiú jídì guǐdào) 地球 (terre) 极 (polaire) 地 (terrestre) 轨道 (orbite)
Russe : Земли полярной орбите (zemli polyarnoy orbite) Земли (terrestre)

Orbite polaire (PO) - Je comprends… Enfin !

Les orbites polaires terrestres utilisées sont généralement assez basses, avoisinant les 700 kilomètres, car elles permettent de survoler la surface totale de la planète en quelques jours . Elles servent à établir des cartes terrestres et à effectuer de la reconnaissance météorologique . Les satellites d’observation (civils) et de reconnaissance (militaires) se trouvent surtout sur ces trajectoires pour obtenir des mesures exhaustives à intervalles très réguliers.

Domaines : Cartographie terrestre, mécanique spatiale, reconnaissance météorologique


Cf. les fiches-clées :

Cartographie terrestre – (Rubrique) – Mécanique spatiale – (Rubrique)

Orbite – (Rubrique) – (Inventaire), basse – (Rubrique) – (Inventaire)polaire – (Inventaire), polaire lunaire – (Rubrique), polaire martienne – (Rubrique), polaire terrestre (rubrique/inventaire)terrestre basse (LEO) – (Rubrique/Inventaire)

Reconnaissance météorologique – (Rubrique)
Satellite (artificiel) – (Rubrique) – (Inventaire), d’observation (civil) – (Rubrique) – (Inventaire), de reconnaissance (militaire) – (Rubrique) – (Inventaire)
Survol direct
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique) – Surface de la Terre – (Rubrique)

Sources :

Google FranceGoogle images – Google TraductionJe comprends… Enfin ! – Qwant – Wikipédia

Orbite géosynchrone

Orbite d’un satellite (artificiel) dont la période de révolution sidérale moyenne est égale à la période de rotation sidérale de la Terre (23 h 56 min 4 s).

Abréviation/Symbole : GSO (anglais)
Anglais : Geosynchronous orbit
Chinois : 地球同步轨道 (dìqiú tóngbù guǐdào) 地球同步 (géosynchrone) 轨道 (orbite)
Russe : Геосинхронная орбита (geosinkhronnaya orbita)

L'orbite géosynchrone est une orbite située à 36000km d'altitude. Le corps possède une période de révolution exactement égale à celle de la période de rotation de la Terre : le corps se déplace en suivant la rotation de la Terre, ce qui lui permet de

Cette orbite est située à une altitude d’environ 35800 km . Le corps se déplace en suivant la rotation de la Terre, ce qui lui permet de stationner au-dessus d’une région fixe de la Terre . Observé à l’oeil nu, la trajectoire du satellite est comme un analemme (en forme de 8).

Orbite géosynchrone - Wikipédia

Domaines : Mécanique spatiale, satellites


Cf. les fiches-clées :

Analemme – Corps céleste – (Inventaire)

Géo- (préfixe) – Géosynchrone (adjectif)

Mécanique – (Rubrique/Inventaire) – Glossaire mécanique (rubrique) , céleste – (Rubrique),  spatiale – (Rubrique)

Orbite – (Rubrique) – (Inventaire), géocentrique – (Inventaire)géostationnaire – (Rubrique), terrestre – (Rubrique/Inventaire)

Période de révolution sidérale moyenne, de rotation sidérale de la Terre
Révolution (mécanique céleste) – (Inventaire) – Rotation (mécanique)
Satellite – (Rubrique/Inventaire), artificiel – (Rubrique) – (Inventaire)
Synchrone
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique)

(Chercheurs) Sir Arthur Charles Clarke (auteur) – (Rubrique) – Herman (Noordung) Potočnik (ingénieur slovène)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Animations) Satellite géostationnaire autour de la Terre (gif) – Wikimedia Commons

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle images – Google TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileTalifero (wikimedia commons) – Tpe Gravitation (e-monsite.com) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Orbite géostationnaire

Orbite (d’un satellite) circulaire géocentrique dans le plan équatorial à 35 786 km d’altitude au-dessus de l’équateur et d’une excentricité orbitale nulle.

Abréviation/Symbole : GEO (anglais) – ГСО (russe) – GTO (anglais)
Appelé aussi : Orbite géosynchrone – Orbite de Clarke – Ceinture de Clarke
Opposé : Orbite basse
Anglais : Geostationary orbit, satellite orbit, Earth orbit
Chinois : 地球靜止軌道 (dìqiú jìngzhǐ guǐdào) 地球靜止 (géostationnaire) 軌道 (orbite, piste)
Russe : Геостационарная орбита (geostatsionarnaya orbita)

Satellite géostationnaire - Académie de DIJON

C’est un cas particulier de l’orbite géosynchrone : son inclinaison est nulle par rapport au plan équatorial . Les satellites disposés sur cette orbite paraissent immobiles par rapport au sol.

Domaines : Mécanique spatiale, navigation
Satellites exemples : GPS


Cf. les fiches-clées :

Altitude – Excentricité orbitale nulle
Équateur, terrestre – (Rubrique)
Géo- (préfixe) – Géostationnaire (adjectif)
Global positioning system (GPS)(Rubrique) – Mécanique spatiale – (Rubrique)

Orbite – (Rubrique) – (Inventaire), basse – (Rubrique) – (Inventaire), circulaire – (Inventaire), de transfert, géocentrique – (Inventaire)géostationnaire (rubrique), géosynchrone, terrestre – (Rubrique/Inventaire)

Plan équatorial, terrestre – (Rubrique)
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique)

(Chercheurs) Sir Arthur Charles Clarke (auteur) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Animations) Vis-à-vis (gif) – Wikimedia Commons – Deux satellites sur la même orbite (gif) – Wikimedia Commons

Sources :

ac-dijon.fr – BestDict-French – ВикипедияBrandir (wikimedia commons) – L’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle images – Google TraductionPhysique – Chimie (académie de dijon) – QwantLe Robert-Dixel MobileSciences physiques (académie de dijon) – Loo Kang Wee (Lookang – wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – WikipédiaWiktionnaire

Orbite terrestre basse

Zone de l’orbite terrestre allant jusqu’à 2 000 kilomètres d’altitude, située entre l’atmosphère (350 km) et la ceinture de Van Allen (1400 km).

Abréviation/Symbole : LEO (anglais)
Opposé : Orbite terrestre haute (HEO)
Anglais : Low Earth orbit
Chinois : 近地轨道 (jìn dì guǐdào) 地轨道 (orbite terrestre) 近 (bas, près de) 地 (terrestre, sol) 道 (orbite, route)
Russe : Низкая околоземная орбита (nizkaya okolozemnaya orbita) Низкая (bas) околоземная (terrestre) орбита (orbite)

Sunrise To Sunset Aboard The ISS.OGG - Wikipedia

On y retrouve des satellites de télédétection, des satellites de télécommunications ainsi que quelques stations spatiales, dont la Station spatiale internationale . Elle contient les orbites terrestres équatoriales (ELEO), dont l’inclinaison très basse par rapport à l’équateur amène les plus faibles exigences delta-v et permettent d’être revisitées rapidement . Les orbites terrestres situées au-dessus de l’orbite terrestre basse sont l’orbite terrestre moyenne et, encore plus haut, l’orbite géostationnaire . La LEO, avec l’orbite géostationnaire, fait l’objet d’une attention particulière, notamment en ce qui concerne la prolifération des débris spatiaux.

Domaines : Aérospatiale, astronautique


Cf. les fiches-clées :

Aérospatiale – (Rubrique) – Astronautique – (Rubrique)
Atmosphère – (Rubrique), terrestre – (Rubrique)
Ceinture – (Inventaire), de Van Allen – (Rubrique)
Delta-v
Débris spatial – Les débris spatiaux – (Rubrique/Inventaire) – Prolifération des débris spatiaux

Orbite – (Rubrique/Inventaire), basse – (Rubrique) – (Inventaire), géostationnaire – (Rubrique), terrestre – (Rubrique/Inventaire)terrestre basse (rubrique), terrestre équatoriale (ELEO, rubrique/inventaire), terrestre haute (HEO, rubrique), terrestre moyenne (MEO, rubrique) – Les orbites basses, terrestres, terrestres équatoriales

Satellite artificiel – (Rubrique) – (Inventaire), de télécommunications – (Inventaire), de télédétection – (Inventaire)
Station spatiale orbitale – (Inventaire), ISS (station internationale) – (Rubrique)

(Chercheurs) Van Allen

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Portails) Orbite basse – ONERA
(Vidéos) Sunrise To Sunset Aboard The ISS.OGG – Wikimedia Commons

Sources :

ВикипедияGoogle France – Google TraductionONERA – Qwant – Techno-Science.net – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Ionosphère

Couche supérieure ionisée de l’atmosphère ; zone de la haute atmosphère (de la Terre ou de certaines planètes) caractérisée par la présence de particules chargées (électrons et ions) formées principalement par photo-ionisation sous l’effet du rayonnement solaire ; en référence à son état de conductibilité électrique qui est caractérisé par une ionisation partielle des gaz . De ion et sphère.

Anglais : Ionosphere
Chinois : 电离层 (diànlí céng)
Russe : Ионосфера (ionosfera)

Relationship of the atmosphere and ionosphere - Wikipedia

Le rayonnement ultraviolet solaire est à l’origine de l’ionosphère . Il réagit sur une partie des molécules atmosphériques en les amputant d’un électron . Un plasma est ainsi créé qui contient des nombres égaux d’électrons et d’ions positifs . L’électron qui est léger reçoit une vitesse considérable de façon que le gaz électronique obtient une température élevée (de l’ordre de mille kelvins) bien au-dessus de celle des ions et des neutres . Il faut donc distinguer, en dehors de la température neutre, ces deux températures plasmatiques . Comme il y a plusieurs espèces d’ions la Composition ionique est un autre paramètre intéressant . Avec la densité électronique, qui est de première importance pour la Propagation des ondes radio, on a donc quatre paramètres caractérisant le plasma ionosphérique.

La densité de l’air qui constitue l’atmosphère diminue à mesure que l’on s’éloigne de la surface du sol . À 60 km d’altitude, la pression de l’air n’est plus que de 2 Pa . L’atmosphère au-delà de 60 km agit comme filtre absorbant du rayonnement solaire, des rayons ultraviolets et X dont l’énergie est complètement absorbée dans la thermosphère . Ainsi la surface terrestre est protégée de ces rayons agressifs dont l’énergie se perd dans des réactions déchirant des molécules (dissociation) ou leur arrachant un électron (ionisation) . La dissociation des molécules fait apparaître des atomes O (provenant de dioxygène O2) d’une part et N (de diazote N2) d’autre part . La plupart de ces derniers disparaissent par formation de molécules NO . Une partie non négligeable de tous ces composants neutres est ionisée de façon qu’il y a au milieu des neutres une population de différents ions et une autre d’électrons libres au même nombre total . Une ionisation très localisée et pendant une très courte durée peut être provoquée par les chutes de météorites . Dans la partie basse de l’ionosphère, la densité de molécules d’air est encore élevée, les collisions entre électrons et ions sont fréquentes ; un électron peut retrouver rapidement un ion positif : la recombinaison est rapide . Dans les couches les plus hautes, la recombinaison est plus lente et l’ionisation ne diminue que lentement après que le rayonnement solaire s’interrompt avec le coucher du Soleil.

En ce qui concerne l’atmosphère neutre on distingue trois régions, à savoir la mésosphère, la thermosphère et l’exosphère.

Couches : D, E, F, F1, F2
Domaines :
 Atmosphère, physique des plasmas, planétologie


Cf. les fiches-clées :

Atmosphère – (Rubrique), neutre – (Rubrique) – Atmosphère VS Ionosphère – Haute atmosphère – (Rubrique)
Conductibilité électrique – Composition ionique – Densité électronique – Dissociation – (Rubrique) – Exosphère – (Rubrique) – Électron – (Rubrique)
Gaz – (Inventaire), électronique
Glossaire orbital (rubrique)
Ion – (Inventaire), positif
Ionisation, partielle des gaz
Kelvin (unité)

Ionosphère (rubrique)

Mésosphère – (Rubrique)
Molécule – (Inventaire), atmosphérique – (Inventaire), NO
Onde radio – Propagation des ondes radio
Particule
 – (Inventaire), chargée – (Inventaire)
Photo-ionisation
Planétologie – (Rubrique) – Glossaire planétologique (rubrique)
Planète – (Rubrique) – (Inventaire)
Plasma – (Rubrique/Inventaire), ionosphérique – Physique des plasmas – (Rubrique)
Rayonnement – (Inventaire), solaire – (Rubrique), ultraviolet – (Rubrique), ultraviolet solaire
Température – (Rubrique), neutre, plasmatique
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique)
Thermosphère – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – Google FranceGoogle images – Google TraductionQwantLe Robert-Dixel MobileWikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Géocroiseur

Objet céleste (du Système solaire, astéroïde) dont l’orbite (autour du Soleil) passe à proximité de la Terre ; évoluant sur une orbite pouvant frôler ou croiser celle de la Terre . Du préfixe Géo- et du suffixe -croiseur.

Abréviation : NEO (Near Earth Object)
Appelé aussi : Objet géocroiseur – Géo-croiseur
Anglais : Near-Earth Object (NEO) – Earth-grazing asteroid
Chinois : 近地天体 (jìn dì tiāntǐ – NEO) 近地 (proche de la Terre) 体 (corps) – 近地天體 (NEO) 體 (corps)
Russe : Околоземный объект (okolozemnyy ob »yekt) 

(Image d’artiste) 2011 G5, un nouveau géocroiseur suivi de près - Le Nouveau Paradigme - David Jarry - 2012un-nouveau-paradigme.com

Certains d’entre eux constituent un risque d’impact . 160 cratères environ ont été recensés sur notre planète consécutivement à une collision de ce type . Un géocroiseur de plus de 400 mètres a frolé la Terre le 3 juillet 2006.

Types : Astéroïdes (Amor, Apollon, Aten), comètes
Objet potentiellement dangereux (PHO) : Distance orbitale inférieure ou égale à 0,05 ua (7 480 000 km) de la Terre ; diamètre d’au moins 150 mètres
Recensement (NASA, 2010) : 7075 objets géocroiseurs, dont 84 sont des comètes, 6991 des astéroïdes, dont 568 classés comme des astéroïdes Aten, 2617 comme des astéroïdes Amor, 3796 comme des astéroïdes Apollon ; 1125 astéroïdes présentant un risque sérieux.


Cf. les fiches-clées :

-croiseur (suffixe)

Astéroïde – (Rubrique) – (Inventaire), Amor, Apollon, Aten, géocroiseur (NEA, Near Earth Asteroids)
Comète – (Rubrique) – (Inventaire), NEC (Near Earth Comets)

Géo- (préfixe)

International Academy of Astronautics (IAA) – IAA Planetary Defense Conference (2009, 2013, 2015)
Mars, la planète rouge – (Rubrique) – Aréocroiseur – (Inventaire)
Objet (spatial) – (Inventaire), céleste – (Inventaire), potentiellement dangereux (PHO, Potentially Hazardous Objet)
Orbite – (Rubrique/Inventaire), autour du Soleil
Osservatorio Astronomico Sormano (Table of Asteroids Next Closest Approches to the Earth)
Programme (spatial)(Inventaire), Near Earth Object (de la Nasa) – (Rubrique)
Le Soleil, notre étoile – (Rubrique)Le Système solaire, notre système stellaire – (Rubrique)
La Terre, notre planète bleue – (Rubrique)

Ouvrages : Livre blanc de l’IAA sur la protection de la Terre contre les objets géocroiseurs dangereux (2009 – EN)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipédia – Near-Earth Object – Wikipedia
(EN) Near Earth Object Program – NASA
Ouvrages (EN) : Livre blanc de l’IAA sur la protection de la Terre contre les objets géocroiseurs dangereux (2009 – PDF)
Conférences : IAA Planetary Defense Conference

Sources :

ВикипедияL’EXPLORATION SPATIALE – Futura Espace – Google FranceGoogle TraductionIAA – NASALe Nouveau Paradigme – QwantLe Robert-Dixel Mobile – Wikipedia维基百科 – Wikipédia

L’eau dans le Système solaire

Il y a de l’eau un peu partout dans le Système solaire, essentiellement sous forme de glace . C’est même un des principaux matériaux avec l’Hydrogène (Le Soleil, la planète gazeuse Jupiter), l’Hélium (Le Soleil, Helios) et le Carbone.

Anglais : Water in the Solar System
Chinois : 水在太阳系 (shuǐ zài tàiyángxì) 水 (eau) 阳系 (système solaire)
Russe : Вода в Солнечной системе (voda v solnechnoy sisteme)

Sina - 新浪科技 - Tech.sina.com.cn

On trouve l’eau sous forme liquide à la surface de notre planète bleue, La Terre ; ainsi que sous forme de traces moléculaires dans la haute atmosphère de la planète Vénus ; ou bien dans les ruissellements du petit matin sous le sable martien et dans ses formations nuageuses ténues un peu plus tard dans la journée ; mais aussi dans les océans subglaciaux des lunes, de la géante Jupiter, Europe et Ganymède et même dans l’atmosphère jovien ; ou encore dans les environs de la planète géante Saturne, dans les éjectas (geysers) de sa Lune Encelade.

On la trouve majoritairement sous forme de glace ou emprisonnée dans les roches, constituant la matière première d’une grosse partie des objets du Système solaire, tel que dans les anneaux de Saturne, les planètes naines Cérès et Pluton, les comètes (ceinture de Kuiper, nuage de Oort), mais aussi sous forme de banquises ou couches  glacières (atmosphères glacées) à la surface des lunes du Système externe (royaume des planètes gazeuses du Système solaire), tel que sur, par exemples, Europe, Ganymède, Callisto (planète Jupiter), Encelade et Mimas (planète Saturne), Triton (planète Neptune), etc. ou encore de calottes glacières (avec des fois de la glace carbonique ou de méthane), tel que sur la planète Mercure (Pôles), Mars, La Terre, La Lune (Pôles) ou de glace de haute pression (planète gazeuse Uranus) et d’ultra haute pression (planète gazeuse Jupiter).

Domaines : Astronomie, astrophysique, planétologie


Cf. les fiches-clées :

AstronomieAstrophysique
Atmosphère glacée – Le carbone – La ceinture de Kuiper
(callisto) Le diamant jovien Callisto (lune brillante de Jupiter)
(cérès) La planète naine Cérès
Comète – Les comètes (rubrique) – Les comètes de Kuiper, de Oort

(eau)
 Cycle cosmique de l’eau – Détecter l’eau dans l’espace – L’eau dans l’Univers – L’eau des comètes – L’eau liquide dans le Système solaire – L’eau sur la Lune Encelade – L’eau sur La planète Mars – Les écoulements d’eau sur Mars – Glace d’eau – Glace d’eau d’ultra haute pression, de haute pression, sur La Lune, sur la planète Mars, sur la planète Mercure – Molécule d’eau (H2O) – Nuages d’eau ténus dans l’atmosphère martienne – Origine de l’eau dans le Système solaire – Origine de l’eau sur Terre – Présence d’eau dans l’atmosphère jovien – Sublimation de l’eau sur la planète Mars – Traces d’eau dans l’atmosphère vénusienne (planète Vénus)

(encélade) Analyse des éjectas La Lune saturnienne Encelade – Les geysers d’Encélade – La lune saturnienne Encelade
(europe) La lune jovienne Europe – Les océans subglaciaux de la lune Europe
(ganymède) La lune jovienne Ganymède – L’océan subglacier de la lune Ganymède
Geyser
Glace d’eau – Banquise – Calotte glacière – Couche glacière – Glacier
Glace carbonique, de méthane
L’hélium – L’hydrogène
(jupiter) La géante gazeuse Jupiter
(mars) La planète rouge, Mars
(mercure) La planète Mercure
(mimas) La lune saturnienne Mimas
Le nuage de Oort
Océan subglacier – Planétologie
(pluton) La planète naine Pluton
Poussière interplanétaire
Satellite naturel – Satellites naturels (rubrique)
(saturne) La géante aux anneaux, Saturne – Les anneaux de Saturne
Notre étoile, Le Soleil – Sublimation
(système solaire) Les Lunes du Système solaire – Notre système stellaire, Le Système solaire – Les planètes gazeuses du Système solaire – Le Système externe
(triton) La lune neptunienne Trition
(uranus) La gazeuse verte Uranus (planète géante)
(vénus) La planète Vénus

(Chercheurs) Percival Lowell – Giovanni Schiaparelli (1877)

(Ophys) L’eau dans le corps humain 
(Oseco)
L’eau – Le Cycle de l’eau
(ose – Art) Eau forte

Documentation (liens externes) :

(Articles) L’eau dans le Système solaire – Pour la science.fr
(Dossiers) L’eau dans l’Univers – CNRS

Sources :

新浪科技 – CNRS – Google FranceGoogle TraductionLe Petit Larousse – Pour la science – QwantLe Robert-Dixel Mobile