La Dorade (constellation)

Constellation de l’hémisphère sud.

Abréviation/Symbole : Dor
Appelé aussi : (constellation de la) Dorade – Dorado (latin nominatif) – Doradus (latin génitif) – Le poisson-épée – L’espadon – Requin
Anglais : Dorado
Chinois : 劍魚座 (jiàn yú zuò)
Russe : Золотая Рыба (zolotaya rybka)

Carte pour la constellation Dorade Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

La Dorade est très peu lumineuse . Aucune de ses étoiles ne dépasse la quatrième magnitude . L’objet le plus notable de la Dorade est le Grand Nuage de Magellan, atteignant, lui, la magnitude 0,1.

Hémisphère : Sud
Observation : Seules ses étoiles les plus au nord peuvent être aperçues au-dessus de 20° de latitude nord et elle s’étend quasiment jusqu’au pôle sud céleste.
Position :
 Au sud de l’équateur, au pôle sud de l’écliptique

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine/Histoire : La Dorade est l’une des 11 constellations inventées par les navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman entre 1595 et 1597 . Elle fut popularisée par Johann Bayer lors de la publication de son Uranometria en 1603 . Sa disposition tout en longueur rappelle également le poisson-épée, comme elle est parfois appelée . Elle a également été répertoriée sous le nom de l’espadon ou encore du requin au cours de l’histoire.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique), équatoriale – (Inventaire) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), terrestre – (Rubrique)
Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), de quatrième magnitude – (Rubrique) – (Inventaire)
Grand Nuage de Magellan (GNM)(Rubrique) – Hémisphère (terrestre) sud – (Rubrique)

La Dorade (constellation) – (Rubrique)

Pôle – (Inventaire), sud (terrestre) – (Rubrique), sud céleste – (Rubrique), sud de l’écliptique (PS éclipt.) – (Rubrique)

(Chercheurs) Johann Bayer (Uranometria, 1603) – (Rubrique) – Frederick de Houtman (1595-97) – (Rubrique) – Pieter Dirkszoon Keyser (1595-97) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Dorade – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Publicités

Publié par

V.L.C. Research

Je suis étudiant autodidacte en physiologie spatiale. J’étudie aussi l’hygiénisme, la permaculture fruitière, la cinématographie sensitive. Je m’intéresse aux domaines qui préparent et promeuvent les missions spatiales habitées de longue durée.

Posez vos questions, commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s