La Croix du Sud (constellation)

Petite constellation de l’hémisphère sud, la plus petite de toutes les constellations ; dont un amas d’étoiles est appelé la boîte a bijoux (ngc 4755).

Abréviation/Symbole : Crux – Cru – CRUX
Appelé aussi : (constellation de la) Croix du Sud – Crux (latin nominatif) – Crucis (latin génitif)
Anglais : Crux
Chinois : 南十字座 (nán shízì zuò)
Russe : Южный Крест (yuzhnyy krest)

Carte pour la constellation Croix Produite à l'aide du logiciel PP3 - Orthogaffe / Korrigan - Wikimedia Commons

Elle est entourée sur trois côtés par le Centaure (constellation) et au sud par la Mouche (constellation) . La Croix du Sud est utile pour trouver le pôle sud céleste . En l’absence d’une étoile similaire à l’étoile polaire de l’hémisphère nord (α Ursae Minoris) dans l’hémisphère sud (σ Oct est la plus proche du pôle, mais elle est trop peu lumineuse pour être utile), deux des étoiles de la Croix du Sud sont utilisées pour le déterminer : en suivant la ligne formée par Acrux (α) et Gacrux (γ) sur 4,5 fois la distance entre ces deux étoiles (soit ~25° au sud de acrux), on tombe sur un point proche du sud céleste . D’une autre façon, en traçant la droite entre α du Centaure et α Cir (α du compas), le point où cette droite (qui se prolonge sur α apus et δ octans) rencontre la droite précédente est le sud céleste.

Hémisphère : Sud
Position :
 Au sud de l’équateur, au sud de l’écliptique, avec projection de la Voie Lactée (VL 17)

Domaines : Astrologie (observationnelle), astronomie, constellations, navigation
Origine/Histoire : À cause de la précession des équinoxes, la Croix du Sud était visible depuis la Méditerranée pendant l’Antiquité . Cependant, les astronomes grecs n’ont jamais considéré ses étoiles autrement qu’une partie du Centaure (constellation) . On attribue généralement la paternité de la Croix du Sud comme constellation indépendante à Augustin Royer en 1679 . Elle était cependant reconnue sous cette forme bien auparavant . La Croix du Sud — dont le nom s’oppose à la Croix du Nord qu’est la constellation du Cygne — est désormais l’une des constellations les plus connues de l’hémisphère sud et ses cinq étoiles les plus brillantes apparaissent sur les drapeaux de l’Australie, du Brésil, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, des îles Cocos, de l’île Christmas et des Samoa . Quant aux drapeaux de la Nouvelle-Zélande et des Tokelau, ils omettent juste l’étoile ε . Enfin, le drapeau de Niue réfère aussi à la croix du Sud, bien que les étoiles ne soient pas disposées de la façon habituelle.


Cf. les fiches-clées :

Astrologie – (Rubrique) – Glossaire astrologique (rubrique)
Astronomie – (Rubrique) – Glossaire astronomique (rubrique)
Constellation – (Rubrique) – Les constellations – (Inventaire), de l’hémisphère sud – (Inventaire)
Écliptique
Équateur – (Inventaire), terrestre – (Rubrique)

Étoile – (Rubrique) – (Inventaire), brillante – (Rubrique) – (Inventaire) – Acrux (étoile, α Crucis)(Rubrique) – Alpha Apus (α, étoile)(Rubrique) – Alpha Centauri (étoile, α) – (Rubrique) – Alpha Circini (étoile, α Cir)(Rubrique) – Alpha Ursae Minoris (étoile, α umi) – (Rubrique) – Delta Octans (étoile, δ)(Rubrique) – Gacrux (étoile, γ Crucis)(Rubrique) – Sigma Octantis (étoile, σ oct) – (Rubrique)

Galaxie(Rubrique)(Inventaire) – Notre galaxie, La Voie lactée – (Rubrique)
Hémisphère (terrestre) nord – (Rubrique), (terrestre) sud – (Rubrique)
La Boîte à bijoux (amas d’étoiles de Kappa Crusis, NGC 4755)(Rubrique)

La Croix du Sud (constellation) (rubrique)

La Mouche (constellation) – (Rubrique) – Le Centaure (constellation) – (Rubrique) – Le Cygne (constellation) – (Rubrique)
Sud céleste

(Chercheurs) Petrus Plancius – (Rubrique) – Augustin Royer (astronome, 1679)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia
(Contenu) Liste d’étoiles de la Croix du Sud – Wikipedia

Sources :

ВикипедияGoogle FranceGoogle images – Google TraductionRémi Kaupp / Korrigan (wikimedia commons) – Orthogaffe (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipedia维基百科 – Wikipédia

Publicités

Publié par

V.L.C. Research

Je suis étudiant-chercheur en physiologie spatiale. J’étudie aussi l’hygiénisme, la permaculture fruitière, la cinématographie sensitive. Je m’intéresse aux domaines qui préparent et promeuvent les missions spatiales habitées de longue durée.

Posez vos questions, commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s